Entretien avec Messieurs Nico Steinmetz et Arnaud De Meyer du bureau Steinmetz - De Meyer Imprimer

Tags: Fonds du Logement

Le Fonds du Logement 30 ans - Articles

fdl-steinmetz-meyer

fdl-steinmetz-meyer

fdl-steinmetz-meyer

Entretien avec Messieurs Nico Steinmetz et Arnaud De Meyer du bureau Steinmetz-De Meyer Le premier projet sur lequel vous travaillez pour le Fonds concerne l'aménagement urbain de la rue du Château, à Dommeldange…

Tout à fait. Pour l'instant, le projet en est au stade de la pré-étude. Il s'agit d'un aménagement urbain mixte, englobant tant le développement d'habitations privées et collectives, que des activités professionnelles et /ou commerciales complémentaires.

Quelle est la particularité de ce projet et du site?

La rue du Château se situe dans un creux, entre deux versants en partie urbanisés, le long d'un petit ruisseau. Le projet propose de créer une épine dorsale de connexion locale avec les quartiers voisins. Des habitations mixtes de toutes tailles (privées, loca-tives,unifamiliales ou dans des immeubles collectifs) seront implantées de manière à créer des transitions et des différentiations spatiales, du plus ouvert au plus intime. Nous pensons aménager des espaces-rue et des cours communes pour mettre en valeur les habitations ne disposant que de petits jardins privés. La rue du Château est un site complexe. Ainsi, au niveau topographique, le sous-sol gorgé d'eau et les infrastructures publiques enterrées existantes sont les générateurs invisibles, mais spécifiques à l'implantation du projet.

Quel est le second projet qui vous a été confié par le Fonds du Logement?

Le second projet concerne la réalisation de logements pour étudiants sur le Boulevard Kennedy, à Esch-sur-Alzette.

Ici aussi, la situation du site est assez défavorable: nous nous situons face au viaduc de la ligne de chemin de fer, qui passe près des constructions. Nous allons devoir détruire les vieux immeubles pour en reconstruire de nouveaux.

Nico Steinmetz et Arnaud De Meyer sont tous deux diplômés de l'institut supérieur d'architecture Saint-Luc, à Bruxelles. En 1989, M. Steinmetz crée «l'atelier d'architecture et d'urbanisme» à Luxembourg. Il collabore rapidement avec M. De Meyer, avec qui il s'associe en 2001. Ils nous parlent des deux projets qu'ils examinent actuellement pour le Fonds du Logement.

Où en est l'avancement du projet?

Nous étudions actuellement les différentes possibilités d'aménagement de ces logements. En principe, il y aurait 30 chambres et 7 pièces communes (cuisine et salon). Nous devons tenir compte tout spécialement de ce vis-à-vis négatif qu'est le viaduc de chemin de fer. Il s'agit d'un environnement bruyant et nous accorderons par conséquent une grande importance à l'acoustique: nous proposerons d'installer un système de ventilation mécanique, histoire de pouvoir éviter au maximum d'ouvrir les fenêtres.

Quelles seront les autres spécificités du bâtiment ?

Le bâtiment est fort mal exposé. La lumière naturelle ne peut atteindre l'arrière du bâtiment, tandis que la ligne de chemin de fer surélevée forme un écran sur l'avant.

Le rez-de-chaussée manque de lumière, il n'est donc pas envisageable d'y installer des logements pour étudiants. En accord avec le Fonds du Logement, nous avons envisagé de créer quelque chose d'autre, comme un service pour résidents ou un centre pour citoyens… Nous réfléchissons encore à la question. Quoi qu'il en soit, les parties habitables se situeront au-dessus du niveau du viaduc.

Share this post