Sauerwiss Imprimer

Tags: Fonds du Logement

Le Fonds du Logement 30 ans - Articles

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

fdl-sauerwiss

Dans les années 90, un quartier urbain résidentiel de 415 logements voit le jour à Luxembourg-Gasperich. Avec ce projet de grande ampleur, le Fonds du Logement s'est illustré tant par la perfection de l'aménagement urbain que par la diversité des types de logement créés. La conception urbanistique du quartier Sauerwiss fut confiée à l'urbaniste munichoise Christine Scheiblauer.

Répondant à sa vocation de créer des logements accessibles à un maximum de personnes et dans les meilleures conditions possibles, il était essentiel pour le Fonds du Logement d'optimiser la moindre parcelle de terrain disponible. C'est pourquoi le Fonds privilégia la réalisation de maisons individuelles sur de petites parcelles, bien situées et directement reliées à la ville, dans un quartier avec des commerces, une école, une crèche, etc.

Aussi, toujours dans cette idée d'utiliser rationnellement la place disponible, des maisons mitoyennes furent construites, ainsi que des maisons bi-, tri- et quadrifamiliales avec entrées distinctes, cages d'escaliers séparées et jardins privatifs.

Le nouveau quartier Sauerwiss fut véritablement intégré au tissu urbain existant à Gasperich. Pour ce faire, des concours d'architecture et d'urbanisme furent réalisés en phase préliminaire du projet, ainsi que des enquêtes de quartier. Celles-ci visaient à déterminer comment les gens souhaitaient vivre, habiter et communiquer ensemble dans ce nouveau quartier qui allait être construit. Les informations recueillies furent déterminantes dans la planification du projet.

Un nouveau quartier au cœur même de la capitale

Les travaux de construction du nouveau quartier commencèrent en 1992 et s'étalèrent sur 5 ans. Ces travaux furent répartis en 5 lots et un bureau d'architectes fut désigné pour chaque lot. Chacun devait planifier 50 à 90 logements et faire procéder à leur construction.

L'ensemble du projet dispose d'une situation géographique extrêmement favorable, s'inscrivant au cœur même de la capitale. En effet, le quartier fut construit à proximité du centre urbain de Luxembourg-Ville et de ses artères commerciales et administratives. Sauerwiss ne se situe donc qu'à quelques minutes de la gare centrale, du centre-ville et des grands axes routiers. Les habitants du quartier peuvent également profiter du service des autobus de la Ville de Luxembourg.

Les différents types de logements (appartements, maisons uni-, bi-, tri-ou quadrifamiliales), à la fois confortables et fonctionnels, s'inscrivent dans un environnement privilégié et convivial: espaces verts(1), rues bordées d'arbres, zones piétonnes, espaces de parkings, espaces de jeux et de loisirs, commerces, école, crèche, etc. Le Fonds du Logement a donc misé sur la qualité de vie avant tout !

Afin de faciliter la mixité urbaine et sociale, le Fonds souhaitait un mélange de tous les types de logements sur l'ensemble du projet. Ce mélange est très réussi même s'il ne fut pas facile à réaliser pour les architectes, lesquels durent retravailler leurs plans à maintes reprises afin d'apporter l'harmonie souhaitée à tous les volumes et à toutes les façades.

Le Fonds du Logement innove...

En termes d'économies d'énergie, le Fonds du Logement s'est montré innovant: les lotissements du quartier Sauerwiss ont été équipés d'une centrale de cogénération de chaleur avec un moteur à gaz. Ce système produit donc de la chaleur et de l'énergie à partir de la combustion de gaz naturel et la quantité de CO2 rejetée est considérablement réduite. De même, les maisons unifamiliales disposent de chaudières dont les émissions nocives sont réduites au maximum. Quant au système d'alimentation en eau, il est lui aussi innovant puisqu'à côté du système traditionnel d'alimentation en eau potable, un système de récupération des eaux pluviales fut installé.

Au fil des années, le quartier Sauer-wiss a évolué mais n'a pas pris une ride! La végétation a véritablement imprégné l'espace des voies publiques et le quartier est devenu un espace urbain d'une belle cohérence. Le Fonds du Logement a su prouver que dans le domaine de la planification et de l'utilisation de l'espace, optimisation peut rimer avec convivialité

Notes:

1) Le quartier Sauerwiss est comme «protégé» par un rideau de verdure constitué notamment par le parc anglais.

Share this post