Newcom s.a.r.l
Home » Fonds de rénovations de la Vieille Ville » La réhabilitation de l’îlot A par la création de logements
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Fonds du Logement

  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

La réhabilitation de l’îlot A par la création de logements Imprimer Envoyer

Tags: Vieille-Ville

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

reha-ilot-a

La réhabilitation de l’îlot A par la création de logements:

La Clinique Saint-Joseph, propriété avant 1998 des Sœurs de

l’ordre de la Charité de Saint François d’Assise, a été rachetée par le Fonds de rénovation de la vieille ville en vue de sa reconversion partielle en logements. Ces bâtiments sont classés Monument National par l’Etat, ce qui a rendu nécessaire des études plus élaborées dans les domaines de l’architecture, de l’histoire et de l’archéologie, associant dès le départ le Service des Sites et Monuments nationaux au projet. Les premières analyses ont été réalisées à la fin des années 1990 et elles ont permis de développer des solutions pour remettre en valeur le paysage architectural de la vieille ville. Le bureau d’étude ARCO Architecture company (Georges Lamesch et Philippe Poncé) a été chargé du projet de réhabilitation de l’ensemble de l’îlot A, à l’exception des immeubles hébergeant le Musée national d’Histoire et d’Art.

Le programme architectural:

Les anciens bâtiments de la clinique Saint-Joseph comprennent deux bâtiments situés dans la rue Wil theim, un corps de bâtiment avec entrée faisant face à la clinique Saint-François et un bâtiment placé dans la partie arrière, avec vue sur le plateau du Kirchberg. A part le rez-de-chaussée et les caves réservés à des fins commerciales, le Fonds a converti le bâtiment en immeuble de résidence.

Le total de 12 appartements se répartit comme suit::

  • 1 logement au rez-de-chaussée
  • 4 logements au premier étage
  • 4 logements au deuxième étage
  • 3 logements au dernier étage

Les superficies des logements varient entre 65 et 191 m2. Le projet comprend une surface totale d’environ 2600 m2.

L’enjeu architectural du projet fut de convertir les anciens bâtiments trans formés jadis pour le fonctionnement d’une clinique en immeuble moder ne, dans le respect du patrimoine architectural. Aujourd’hui l’intérieur de l’immeuble rénové allie l’ancien au nouveau, ce qui fait son attrait et sa beauté. Les différentes époques de construction s’y retrouvent et le patrimoine est revalorisé à travers la création architecturale contemporai ne. Dans cet esprit furent aussi réno vées les façades. Elles gardent leur lisibilité, par le traitement nuancé des coloris des différentes maisons.

A côté de l’ancienne clinique Saint-Joseph, le Fonds a réhabilité l’immeuble 6 rue Wiltheim, jadis occupé par les Services du Musée national d’Histoire et d’Art.

S’y trouve intégré un logement triplex situé au-dessus d’un com merce. Au bout de la rue sont réno vées les maisons Esser et Wëlle Mann.

Le programme architectural du Fonds prévoyait des modifications au niveau des silhouettes des fronts de rue, pour que les différentes mai sons puissent mieux s’intégrer dans le tissu urbain de la vieille ville.

La maison 4, rue Wiltheim se trouve maintenant coiffée d’une nouvelle toi ture suivant son gabarit d’origine. La toiture située au-dessus de l’entrée principale a été modifiée au profit d’une couverture qui s’apparente à l’ancienne situation. La charpente de la maison d’angle a été restaurée et rafraîchie par une nouvelle couverture

.

A la volonté de rétablir l’ancienne silhouette des bâtiments, le Fonds s’est proposé de faire des choix pré cis sur la composition et la couleur de l’enduit des façades. Rarement lisses, les enduits à base de chaux renforcent le caractère et le charme de la maison ancienne. Entre les pig ments artificiels ou naturels, le Fonds a opté pour les pigments naturels, utilisés depuis l’antiquité, qui se déclinent en différentes cou leurs d’ocre et de couleur de Sienne. Les teintes des façades permettent de différencier les corps de bâti ments et de conférer ainsi une image fidèle à l’individualité des maisons de jadis, qui forment désor mais qu’une seule résidence. Un jeu de couleur entre les teintes claires et sombres s’installe par des nuances différentes et variées. La corniche et les encadrements de la maison d’angle sont peints en clair, tandis que la maison voisine a des encadre ments plus foncés. La réhabilitation des façades tient à contraster avec les façades synthétiques très répan dues à Luxembourg.

Notons finalement que les anciennes fixations utilisées pour la suspension des fils électriques du tramway sont restaurées mais que la niche avec la statue de Saint-Joseph n’a pas été maintenue puisqu’elle avait un lien trop prononcé avec l’ancienne utilisa tion de l’immeuble.

L’ensemble des immeubles restaurés apporte une plus value pour le quar tier, qui petit à petit reprend ses lettres de noblesse et qui retrouve le charme qu’il mérite. Si le Fonds prend claire ment une part active dans la revalori sation de l’architecture et de l’espace public piétonnier, dans la mesure où il est le propriétaire, l’aménagement de la voirie et la mise en place d’un mobi lier urbain adéquat relèvent cepen dant du ressort de l’Administration de la Ville de Luxembourg.

La restauration des éléments historiques

Les éléments en bois:

Les structures en bois à l’extérieur de l’immeuble comme les portes d’entrées du XVIIIe siècle, la corniche de la maison 6, rue Wiltheim et la menuiserie de la vitrine avec petits bois du 4, rue Wiltheim ont été res taurées alors que les châssis de fenêtres sont neufs.

A l’intérieur, un soin particulier est porté à la restauration des anciennes charpentes, des plafonds en bois en partie visibles et des menuiseries à conserver.

Les structures des madriers et poutres, renforcées par des chapes collaborantes et laissées apparentes, apportent aux pièces une ambiance toute particulière. Les sols stabilisés sont recouverts de parquet en bois de chêne ou bien de carrelages en grès. Dans les pièces à grande valeur patrimoniale, le sol en bois est soit maintenu et restauré, soit rétabli dans le respect des techniques tradi tionnelles de la pose sur lambourdes.

Les anciens placards en bois nobles (noyer et chêne) sont remis à leur emplacement d’origine après réno vation. Les portes anciennes réno vées sont maintenues respective ment déplacées. Les boiseries sont remises en place à leur emplace ment d’origine.

La restauration de la pierre de taille:

A l’extérieur, les pierres des encadre ments et les corniches ont été net toyées et protégées contre les intem péries par des enduits de peinture à base minérale colorée, suivant les recommandations du Service des Sites et Monuments nationaux. A l’intérieur on les retrouve les pierres de taille au niveau des encadrements de portes, des manteaux de cheminées ou des nervures des caves médiévales. Les pierres de taille composant les anciennes cheminées remplissent aujourd’hui uniquement une fonction décorative.

Après analyse des cheminées et à défaut de restes de peintures retrouvés, l’atelier spécialisé a rejointoyé les parties endommagées, nettoyé les pierres et les a repeint d’une lasure d’une couleur ocre. Les travaux ont été placés sous la supervision du Service des Sites et Monuments.

Une cheminée de l’appartement du premier étage sis dans la rue Wiltheim et deux cheminées installées dans les bureaux du Conseil d’Etat dans les immeubles rénovés sont restaurées. A cette occasion, le revêtement de carreaux de Delft sur deux âtres de cheminées, datant du milieu du XVIIIe siècle, a été sorti et réintroduit sur une seule cheminée.

La restauration du stuc :

La maison 4, rue Wiltheim et deux pièces de la maison 3, rue Sigefroi possèdent des pièces aux plafonds richement ornés qui peuvent être qualifiés d’exceptionnels. Quatre plafonds dont deux appartiennent au style Louis XIV (fin XVIIe siècle) et deux au style Louis XV (milieu XVIIIe siècle) ont été restaurés par un atelier spécialisé et avec l’accord du Service des Sites et Monuments nationaux.

Dans un premier temps l’intervention consistait à décaper les nombreuses couches de peinture au scalpel pour remettre en évidence les motifs d’origine. L’intervention est allée plus loin sur deux plafonds abimées, où ont dû être complétées les parties manquantes pour recréer l’unité d’origine du plafond.

Les commerces:

Traditionnellement, le rez-de-chaussée des maisons bourgeoises servait à l’exploitation d’un commerce. Or, depuis la création de la clinique Saint-Joseph les locaux commerciaux de la rue Wiltheim et Sigefroi avaient disparu.

Aujourd’hui la situation d’origine se retrouve rétablie. Actuellement, un commerce est déjà en activité et deux autres ouvriront fin 2007. Il s’agit du grand commerce placé à l’angle de la rue Wiltheim et à côté de la descente du Schéieschlach du petit local de commerce côté rue, qui s’étend toutefois sur plusieurs pièces à l’intérieur de l’immeuble Le parachèvement est décidé en fonction des besoins du ou des futurs locataires.

Dans le choix des commerces, le Fonds prend une part active, puisque l’objectif est de contribuer d’une manière plus déterminante à la revitalisation de la vieille ville. Les commerces disposent de surfaces supplémentaires en sous-sol, qui est composé d’anciennes caves voûtes, typiques de la ville médiévale.

Le parking souterrain :

Besoin et confort face aux contraintes du site:

Toute planification d’un parking dans la vieille ville relève du défi. Les raisons sont multiples: manque d’espace libre, densité de construction et vestiges historiques. Ainsi, lorsqu’il reste des espaces libres à exploiter, ils ne sont pas toujours faciles d’accès et le parking doit souvent être creusé sous les bâtiments existants.

Des mesures de stabilité et de sécurité se sont avérées indispensables. Tel est le cas du parking installé sur la parcelle de l’ancienne Clinique St-Joseph. L’exiguïté du site a nécessité la prise en compte d’un système de parking particulier à savoir la réalisation d’un parking automatique avec rangement des voitures sur palettes.

Les voitures accèdent par l’intermédiaire d’un ascenseur porte-voiture par une nouvelle entrée aménagée dans l’ancienne façade de la rue Sigefroi, située face à l’église SaintMichel. Le parking comprend une zone de réception et de dépôt pour le véhicule. Il est également accessible à pied à partir des logements et l’appel de la voiture pour sortir du parking peut déjà se faire dans l’ascenseur de l’immeuble. Le parking a été achevé à la fin de l’année 2005.

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange