Newcom s.a.r.l
Home » Fonds de rénovations de la Vieille Ville » La Maison Gëlle Klack
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Fonds du Logement

  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

La Maison Gëlle Klack Imprimer Envoyer

Tags: Vieille-Ville

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

gelle-klack

La Maison Gëlle Klack

Transformation en établissement hôtelier

1. Caractéristiques du projet

La maison Gëlle Klack occupe une position privilégiée car elle donne sur la place du Marché aux Poissons. Constituée au fil des siècles, elle pré sente plusieurs bâtiments de styles différents. Son agencement intérieur se caractérise par des niveaux décalés organisés autour d'un bel escalier en colimaçon.

Après des études de faisabilité, le comité du Fonds a retenu la transformation de l'ancienne maison de rapport en établissement hôtelier. Ce choix s'inscrit dans la politique du Fonds qui contribue à la revitalisation de la vieille ville.

Le Fonds a chargé l'architecte Alain Leer des travaux de rénovation et a nommé un maître de l'ouvrage, délégué pour veiller au bon déroulement du chantier. Après l'élaboration des plans basés sur le respect de la construction ancienne et l'adaptation aux normes de sécurité en vigueur pour les établissements d'héberge ment, la réalisation actuelle comprend un nombre limité de suites, dix en tout, toutes individualisées.

En 2002, un exploitant a été désigné après soumission publique; la décoration et le mobilier étaient laissés à son libre choix.

2. Le programme architectural

L'hôtel s'organise de la manière suivante:

En entrant dans la maison Gëlle Klack côté place du Marché aux Poissons, on trouve à droite la réception et à gauche la salle du petit déjeuner, accessible également par le lounge bar.

Pour des raisons de confort, un ascenseur a été aménagé dans l'hôtel ainsi qu'un nouvel escalier à deux volées. Ce dernier est indispensable par ailleurs pour des raisons de sécurité et d'évacuation de l'immeuble, l'escalier en colimaçon s'y prêtant mal.

La cage d'escalier est éclairée par la lumière du jour et se trouve à proxi mité du palier de l'ascenseur.

Les suites de l'hôtel Gëlle Klack com prennent une chambre à coucher et une pièce de séjour; les suites les plus spacieuses se trouvent au 3e étage.

L'hôtel possède un espace de détente sous la charpente Renaissance restaurée.

Du côté de la rue Sigefroi, l'ancien local de commerce est entièrement réaménagé et englobe désormais une partie des caves voûtées, qui jusqu'ici servaient de dépôt. L'hôtelier envisa ge d'y aménager un espace lounge ce qui a trouvé l'approbation du comité du Fonds qui souhaite maintenir ce local accessible au public.

Dans une deuxième cave, plus basse, ont été intégrés les sanitaires et dépôts ainsi qu'une galerie qui surplombe une cave creusée dans la roche, dont la voûte démolie au début du XXe siècle a été remplacée par une dalle en béton.

Au fond de la cave se situe une ancien ne citerne d'eau conservée avec ses enduits étanches de couleur rose.

3. Les travaux de rénovation

Le chantier avait démarré en juin 2003 et a pu être achevé en ce qui concerne la mission du Fonds avant fin 2004, conformément aux délais prévus.

Les travaux de gros oeuvre ont englobé le déblaiement de l'intérieur, la démolition de certains planchers et leur substitution par des planchers en béton, le renforcement des planchers maintenus en place, la reprise en sous oeuvre de la maison, le percement d'une voûte et l'installation d'une cuve métallique pour l'ascenseur, la construction d'escaliers en béton, la construction de nouvelles maçonneries, l'assainisse ment mural et la réfection de l'an cienne maçonnerie, la dépose des cheminées à conserver et le remontage de ces dernières, la restauration et le renforcement de la charpente Renaissance, le percement de quatre ouvertures sur la façade côté du Musée National d'Histoire et d'Art.

Le second oeuvre a concerné, pour ce qui est des parties extérieures: l'installation de nouvelles menuiseries (exception faite des devantures), les travaux de restauration de la charpente, les travaux de ferblanterie,l'isolation thermique spéciale et la nouvelle couverture ainsi que le décapage partiel de la façade et l'application d'un enduit à la chaux.

A l'intérieur ont été réalisés: les travaux de chauffage et de ventilation, l'installation électrique, la serrurerie, la menuiserie, l'installation des locaux sanitaires, le revête ment des sols et des murs, la peintu re, l'installation de l'ascenseur.

Ces travaux ont eu lieu pour l'essentiel durant l'année 2004.

L'intégration des techniques a été faite avec un soin particulier. Tous les anciens conduits, les passages de dalles et les murs existants, les niches et les cavités ont été utilisés au maximum. Les tuyaux de chauf fage et autres sont cachés dans des plinthes en bois faisant socle dans les niches des fenêtres.

L'architecte a cherché à optimiser au mieux les différents espaces en tenant compte des éléments fonctionnels et décoratifs à respecter tels que les éléments porteurs en place, l'escalier ancien, les cheminées, les menuiseries, les éléments d'architecture et dans la mesure du possible l'emplacement des anciennes cloisons légères.

Pour les salles de bain, l'architecte a évité les contrastes et proposé des couleurs beiges et brun clair rappe lant celles de la pierre naturelle. Le carrelage est teinté dans la masse; le sol est foncé et les murs de couleur plus claire.

L'éclairage des chambres comme celui des salles de bains est intégré, l'éclairage mobile de lampes sur table ou sur pieds confère un éclaira ge ponctuel et des spots amovibles sont destinés à éclairer les tableaux.

Le signe distinctif de l'hôtel Gëlle Klack est l'individualisation de ses chambres. Ainsi trouve t on par exemple une chambre en duplex avec mezzanine sous une charpente du XVIIIe siècle et cheminée; une autre chambre comporte une cheminée dans le salon d'entrée. Une salle de bain, qui n'a pas pu être ajourée par une fenêtre dispose d'une ancienne porte vitrée, restaurée. Chaque chambre a donc été conçue en fonction de sa spécificité architecturale.

La structure interne de la maison avec ses niveaux décalés et les différentes orientations, ainsi que les murs qui ne sont jamais à l'aplomb confèrent à chaque pièce un charme différent.

Les chambres sont en outre d'un grand confort et dotées d'un équipe ment de qualité.

Matériaux utilisés dans la rénovation

Le choix des matériaux est porté sur des matériaux au caractère affirmé tels la pierre naturelle et le bois de chêne. Le métal dont l'oxydation est contrôlée apporte une note contemporaine.

Revêtement des sols:

Parties communes (hall, entrée): pierre bleue

Chambres: bois, parquet sur lambourdes en chêne, lames droites chan freinées

Revêtement des murs:

Façade extérieure: enduit à la chaux Chambres: revêtement en tissu à base de cellulose, peint en latex blanc cassé sur fond jaune Rez de chaussée et couloir: enduit intérieur type limousin

Charpente:

Nettoyage et sablage léger au sable extra fin, traitement au sel, couche de peinture mate

Serrurerie:<

Une note contemporaine est appor tée par l'architecte avec la mise en place du garde corps de l'escalier de secours. Il s'agit d'une structure portante verticale composée de tubes et de panneaux perforés.

4. Le décor historique

La maison Gëlle Klack comportait des éléments intérieurs de décors fixes à conserver que le Fonds a restaurés avec soin.

Les portes

Les portes les plus intéressantes de la maison Gëlle Klack ont été démontées et restaurées en vue d'être réintégrées. Plusieurs portes à battant simple ont ainsi été remontées entre les chambres à coucher et les salles de bain. Une porte à double battant avec une corniche dentelée sépare la salle du petit déjeuner du lounge bar.

Les sols

La pose de nouveaux sols en bois de chêne sur lambourdes s'est avérée nécessaire dans toute la maison, à l'exception du sol de l'ancienne épi cerie teinté en couleur chêne foncé et maintenu dans son état d'origine. Il en est de même pour le sol de la pièce dite Louis XVI.

Ce parquet au motif dit «points de Hongrie», plus connu sous le terme commun de motif en arête de pois son, a été déposé puis remis en place après les travaux.

Comme plusieurs planches de ce par quet ancien présentaient des endroits fort endommagés (trous, clous nouveaux, taches, traces de brûlé, etc.), il n'a malheureusement pas été possible de le conserver intégralement.

L'architecte a donc proposé un nou veau dessin du revêtement, s'apparentant au décor d'un tapis avec une partie centrale et des côtés latéraux. Dans cette configuration nouvelle, le parquet d'origine forme le centre de la pièce tandis que les bords, pour se détacher des murs et se différencier du parquet ancien, sont constitués de lames droites.

Les cheminées

Deux cheminées dont on ignorait l'existence ont été découvertes au cours des travaux. Elles ont été déposées puis remontées à l'endroit de leur découverte. Deux autres che minées sont restées à leur emplace ment d'origine et ont simplement été nettoyées au sablage fin.

La cheminée de la pièce de style Louis XVI, composée d'un âtre en marbre rose et surmontée d'un trumeau en staff a dû être déplacée vers un autre pan de mur de la même pièce.

Le travail de l'atelier de restauration

Après la dépose soigneuse du staff et du parement en marbre de la pièce de style Louis XVI, un atelier spécialisé a été chargé de la restau ration de l'ensemble décoratif situé au premier étage de la maison.

Une analyse du stuc a permis d'éta blir qu'il était composé de chaux et d'argile, qu'une fine couche de gypse seulement recouvrait les reliefs creux. Ces stucs non armés sont très fragiles et sensibles à l'humidité.

Une dépose par stacco a donc été préconisée compte tenu de l'extrême fragilité du décor. Le marbre du manteau de cheminée a été nettoyé. Après polissage, les décors en marbre ont été remis en place. Les parties manquantes ont été mou lées sur les éléments existants et un décor en faux marbre a été réalisé à l'identique de l'existant.

Le premier étage de l'hôtel comporte ainsi une pièce entièrement restau rée et les plus beaux éléments de la décoration fixe, la cheminée, un moulage en plâtre et l'ancien sol en parquet sont conservés.

5. La Gëlle Klack au fil des derniers 150 ans

Les plus anciennes représentations de la maison Gëlle Klack ont plus de 120 ans. Si l'aspect de ce bâtiment a sensiblement changé, il faut surtout souligner la métamorphose remar quable du contexte urbain.

La place du Marché aux Poissons est place de marché après 1762, puis comporte au cours des années 1950 un parking de taxi et un parking public. Après les fouilles archéolo giques dans les années 1990 la place rétablie et arborée se transforme ensuite en parvis d'entrée du Musée national d'Histoire et d'Art.

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange