Newcom s.a.r.l
Home » Fonds de rénovations de la Vieille Ville » Entretien avec Bernard Ceysson
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Fonds du Logement

  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...
  • Fond de logements - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Entretien avec Bernard Ceysson Imprimer Envoyer

Tags: Vieille-Ville

bernard-ceysson

" Nous sommes très heureux et fiers d’a voir été choisis par le fonds de rén ovation d e la Vieille Ville pour contribuer à animer un quartier que j’aime beaucoup"

Architecture & Bâtiment:

Pouvez- vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs?

Bernard Ceysson:

De 1967 à 1998, j’ai assuré la direction du musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne et des musées de cette ville. Grâce aux élus et à la détermination de certains maires, trois musées ont pu voir le jour dans cette ville: le musée d’Art et d’Industrie, le musée de la Mine et le musée d’Art moderne dont j'ai été directement le conser vateur en chef. Même si ce dernier est aujourd’hui trop «petit», il accueille la deuxième collection d’art moderne de France. J’ai pendant un temps également diri gé le musée national d’Art moderne, au Centre Georges Pompidou à Paris, avant de revenir à Saint-Étienne.

Architecture & Bâtiment:

Le Grand-Duché n’est pas une terre inconnue pour vous...

Bernard Ceysson:

J’ai effectivement travaillé ici à la préfiguration de ce qui allait devenir le MUDAM, c’est d’ailleurs de là qu’est né mon atta chement au Grand-Duché de Luxem bourg.

Architecture & Bâtiment:

Comment reconnaître la qua lité d’une œuvre d’Art avant qu’el le ne soit classée comme telle?

Bernard Ceysson:

Je ne sais pas, aucu ne méthode rationnelle ne le permet. Il faut d'abord, je crois, vivre un peu pour ça. Et ce passionnément ! Ensui te, il faut comme l'on dit avoir un œil, ce qui s'acquiert et s’entretient. Et, pour ce faire, voir et voir et revoir des œuvres et des œuvres. Visiter assidû ment les musées, les galeries, les ate liers des artistes. Il faut aussi se documenter, lire, lire beaucoup, se plonger dans les cata logues. Et, tant bien que mal, s'effor cer de ne pas s'enliser dans les rou tines et les traditions, se méfier des modes et des engouements du “pré sentéisme”. Et, en même temps, accepter aussi ces modes car l’art contemporain d'aujourd'hui, comme l'art contemporain de naguère et d'autrefois, mais de manière plus pré gnante et plus rapide aujourd'hui, modèle nos comportements et cer taines des nouvelles formes qu'il invente sont, tout de suite, reprises par le design, la mode vestimentaire, la publicité, etc. Et, diffusées, quasi ment, en “temps” aujourd'hui, par les médias.

Architecture & Bâtiment:

Peut-on parler d’un métier de rencontres?

Bernard Ceysson:

Oui. J’ai beaucoup appris non seulement des artistes, mais aussi des collectionneurs, qui sont souvent des gens très intéres sants prêts à prendre des risques. Je leur dois beaucoup. Parfois, on en apprend plus en fréquentant les col lectionneurs que les artistes eux- mêmes.

Architecture & Bâtiment:

Quelle est votre vision du Luxembourg?

Bernard Ceysson:

Je crains de ne pas être objectif car c’est un pays que j’aime beaucoup. Le Luxembourg est un peu un idéal européen pour moi. Je suis fasciné par les capacités lin guistiques des Luxembourgeois. Le Luxembourg, les Luxembourgeois, Fonds de rénovation de la Vieille Ville manifestent une vraie capacité d'ou verture sur le monde qui vient peut être du fait que nombreux sont les Luxembourgeois ayant étudié à l’étranger. Je suis également tou jours surpris par la modestie des gens au Luxembourg, leur tolérance, leur capacité d'écoute, leur atten tion à la création artistique dans tous les domaines. Car il y a ici une offre culturelle conséquente. Dans tous les domaines. Dans le domaine musi cal, celle qu'offre la Philharmonie est exceptionnelle. Et puis, j'aime cette ville. J’adore les rues, les cafés, les restaurants du centre ville, en semaine, vers midi. On y entend parler toutes les langues. Il y a des gens du monde entier. Un grand brassage culturel inter national anime un espace somme toute réduit, de la taille d'une bonne ville de province française. Mais la bonne ville de province française ne connaît pas ce grand brassage.

Architecture & Bâtiment:

Qu’allez-vous exposer dans votre galerie?

Bernard Ceysson:

Des artistes alle mands, hollandais, américains, luxem bourgeois et français, bien sûr, célèbres ou encore inconnus. Des jeunes et, bien sûr, des artistes de ma génération, désormais “classiques”, mais parfois pas tout à fait assagis et toujours très novateurs. Comme je suis très éclectique et incapable de me soumettre à une ligne, à un dogme, même esthétique, il y aura des artistes figuratifs, parfois carrément “réalistes” et des artistes abstraits. Il y aura des artistes photographes, vidéastes, installateurs, mais la pein ture sera privilégiée.

Architecture & Bâtiment:

Quand votre galerie ouvrira t-elle ses portes?

Bernard Ceysson:

Elle devrait ouvrir fin janvier. Mais je suis, je crois, trop optimiste. Disons fin février. Elle sera rue Wiltheim, à l'angle que forme cette rue avec la rue Sigefroi, au Mar ché-aux-Poissons.

Architecture & Bâtiment:

Quelques mots pour conclure?

Bernard Ceysson:

Nous sommes très heureux et fiers d’avoir été choisis par le fonds de rénovation de la Vieille Ville pour contribuer à animer un quartier que j’aime beaucoup. J'ose penser que proposer des œuvres d’un haut niveau, dans ce quartier qu'il lustre le musée national d'Histoire et d'Art, pourra contribuer à dynamiser ce coin de ville, si proche du centre commerçant, un quartier qui mérite d’être connu, même au-delà des fron- tières grand-ducales.

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange