Entretien avec Marco Schank Ministre du Logement, Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures Imprimer

Tags: Energie

Magazine Energie au Luxembourg - Articles

Entretien avec Marco Schank Ministre du Logement, Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures

Entretien avec Marco Schank Ministre du Logement, Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures

Echo:

Pouvez-vous nous dresser un bilan rapide de la situation énergétique du Luxembourg?

Marco Schank:

La production électricité sur base de sources d'énergie renouvelables est de 270 gigawatt-heure, ce qui représente environ 4% de la consom mation nationale. Si l'on compte l'en- semble de la consommation énergétique du pays, y compris celle dédiée au transport, le taux de renouvelable baisse à 2,20%. L'objectif européen est d'at- teindre un taux d'énergies renouvelables de 11% d'ici 2020. Au niveau de notre ministère, nous ne nous occupons pas de production énergétique mais nous menons des actions pour réduire la consommation du pays, notamment au travers de Myenergie, structure dont l'objet est de développer le conseil énergétique. Que ce soit pour les personnes privées ou les entreprises, il y a au Luxembourg un fort potentiel d'économie à réaliser en rendant les anciens bâtiments performants au niveau énergétique.

Echo:

La performance énergétique des bâtiments est donc une de vos priorités?

Marco Schank:

En tant que Ministre du Logement, j'ai présenté il y a quatre mois le neuvième programme pluriannuel pour le logement subven- tionné. Pas moins de 9.000 unités de logements subventionnées sont au programme, que ce soit avec les communes, avec la SNHBM ou le Fonds du Logement. Pour ces logements j'ai imposé le B, qui correspond à une construction basse énergie, comme comme standard minimum obligatoire. A coté de cela, je vais recommander d'appliquer une obligation d'utiliser un certain pourcentage d'énergies renouvelables dans les nouvelles constructions.

Echo:

Vos efforts se concentrent-ils uniquement sur l'isolation des bâtiments?

Marco Schank:

Nous travaillons à la réalisation d'une nouvelle certification «habitation logement durable» qui inclura, outre le domaine énergétique, l'utilisation rationnelle de l'eau, du sol, qui tiendra compte du climat du logement, de la durabilité des matériaux de construction utilisés, de la mixité sociale de l'ensemble, etc. Il s'agit d'un concept global qui se doit aussi d'être abordable financièrement et d'entrer dans le cadre du logement subventionné.

Echo:

Qu'en est-il de la mobilité individuelle?

Marco Schank:

Notre ministère, associé à Enovos, au Ministère de l'écono- mie et au CRP Henri Tudor a créé une plate forme pour se donner une stratégie commune afin de prévoir des réseaux, des bornes de chargement pour les véhicules électriques. Dès cet automne, les premières voitures électriques de séries seront vendues et nous voulons pouvoir accompagner le développement de ces véhicules propres. Nous sommes aussi en train de réfléchir au montant des primes qui seront octroyées pour l'achat d'un véhicule électrique.

Echo:

Quelques mots pour conclure?

Marco Schank:

Je conclurais sur d'autres projets ayant trait à l'écologie. Nous avons ainsi entamé un pro- cessus tripartite visant à prendre des mesures pour contrer le changement climatique.

Nous lançons également un deuxième plan d'action pour la réduction des gaz à effet de serre. Enfin, nous sommes en train de légiférer sur un pacte climat. Comme pour le pacte logement, le pacte climat sera une convention avec les communes afin de trouver des solutions pour financer des mesures visant à accroitre l'ef- ficience énergétique des bâtiments. L'ensemble de nos efforts fait partie d'un concept global visant à réduire nos émissions de CO2, à préserver l'environnement et à lutter contre le changement climatique.

Share this post