Newcom s.a.r.l
Home » Energie au Luxembourg » Entretien avec Romain Becker CEO Creos Luxembourg
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Entretien avec Romain Becker CEO Creos Luxembourg Imprimer Envoyer

Tags: Energie

Magazine Energie au Luxembourg - Articles

Entretien avec Romain Becker CEO Creos Luxembourg

Entretien avec Romain Becker CEO Creos Luxembourg

Romain Becker a 56 ans. Il est marié et père d'un fils. Ses fonctions officielles sont CEO Creos Luxembourg S.A, Member of the Executive Committee Enovos International S.A., et Managing Director of Creos Deutschland GmbH. Rencontre avec Romain Becker:

Echo : Comment s'est passé l'année écoulée ?

Romain Becker:

Pour notre entreprise, l'année écoulée a essentiellement été placée sous le signe d'une importante fusion; fusion dont l'incidence s'est surtout fait sentir sur notre travail organisationnel. Dans la pratique, notre travail s'est principalement focalisé sur les changements au niveau technique. En effet, il ne faut pas perdre de vue que l'objectif principal de Creos est l'exploitation d'un réseau complet et hautement qualitatif de distribution d'électricité et de gaz; réseau se devant de connaître le moins d'interruptions possible et préservant à tout moment les intérêts de nos clients. En 2009, cet objectif est resté la priorité de nos équipes techniques qui constituent le pivot essentiel du Groupe. Pour nos agents, le travail sur le terrain s'est généralement poursuivi comme d'habitude. En fait, les effets de la fusion ont principalement marqué les activités du conseil d'administration, de la direction et des autres responsables, leur procurant ainsi un surcroît de travail qui a occupé une grande partie de leur temps. Pour ces responsables, cette intégration a représenté un important défi.

Après les premières décisions prises en janvier 2009, il a fallu attendre février 2010 avant que l'organigramme définitif ne soit approuvé - une longue période parfois imprégnée d'incertitude.

Echo:

Et au final tout s'est bien passé?

Romain Becker:

Si l'intégration a certes duré plus longtemps que prévu, la fusion des personnels du secteur technique s'est globalement déroulée sans encombre. L'intégration des 25 employés de Soteg à l'effectif des 375 employés de Creos Luxembourg n'a pas représenté de grandes difficultés, et cela bien qu'il ait fallu régler un assez grand nombre de questions.

Dans ce contexte, et d'une manière générale, nous pouvons néanmoins affirmer clairement que nous avons été à même d'atteindre les objectifs que nous nous étions fixés pour l'exercice 2009. Bien entendu, la restructuration de l'organigramme a entraîné une série de questions concrètes et précises qui ont été dû être traîtées avec les délégations du personnel et avec les représentants du comité d'entreprise.

Il ne faut pas non plus perdre de vue qu'avec Creos Deutschland, la filiale allemande du Groupe, c'est aussi tout un travail de coordination transfrontalière qui a dû être réalisé. L'entrée de Creos Deutschland au sein du Groupe s'est également accompagnée d'aspects d'intégrations culturelle et linguistique que nous avons dû prendre en considération à chaque étape.

Echo:

Cette intégration a-t-elle pu se faire sans affecter l'exercice ordinaire?

Romain Becker:

En ce qui concerne nos opérations habituelles, l'année écoulée se présente comme un exercice ordinaire pendant lequel tous les investissements, à quelques exceptions près, ont été effectués conformément aux prévisions. Au niveau local, les mesures concernant le réseau de distribution ont été prises de façon normale, à la fois pour le réseau électrique principal et pour le réseau gazier. Les investissements dans le réseau de distribution de gaz ont connu un léger recul au cours de l'exercice, n'empêchant cependant pas les travaux de se dérouler comme prévus initialement.

Echo:

Avez-vous ressenti la crise?

Romain Becker:

Bien entendu, l'exercice est également marqué par la crise économique. Celle-ci s'est notamment traduite, pour la première fois depuis des décennies, par un léger recul de la demande d'électricité et de gaz. Toutefois, cette situation s'est corrigée d'elle-même puisque la demande connaît à nouveau une courbe ascendante. Ce problème a moins affecté les opérations réseau mais a plus spécifiquement touché le secteur de la vente au détail dans lequel l'offre en électricité et en gaz était soudain devenue bien supérieure à la demande. Ces fluctuations ont nettement moins affecté les opérations réseau.

Echo:

Quels sont les défis à relever pour l'avenir?

Romain Becker:

L'un des plus grands défis du futur sera d'assurer la sécurité d'approvisionnement énergétique. Comme il est très probable que les consommations de gaz, mais surtout d'électricité vont croître à l'avenir, nous devrons intensifier nos liens réseau avec d'autres acteurs, et en premier lieu avec les pays voisins. Ce sera sans doute là un de nos principaux objectifs pour les prochaines années. D'ici 2015/2020 au plus tard, nous devrons soit conclure des accords avec d'autres pays afin de disposer de nouvelles connexions et de solutions de secours, soit permettre l'augmentation des capacités disponibles dans les infrastructures existantes, de façon à disposer d'une stratégie de secours en cas de problèmes sur les lignes électriques et les conduites de gaz existantes. Cette action nécessitera un important travail préparatoire qui constituera l'une de nos priorités pour le proche avenir. La seconde priorité pour 2010 et 2011 sera l'intégration de Luxgaz. Alors que Soteg a apporté l'infrastructure de transport principale, Luxgaz s'occupe des réseaux de distribution secondaires qui acheminent le gaz jusqu'au consommateur final. Suite à cette intégration approuvée en date du 21 mai 2010, une trentaine de personnes supplémentaires ont rejoint les effectifs de Creos. Un autre point d'attention concerne la Ville de Luxembourg : un accord éventuel impliquera une nouvelle fusion, qui posera alors un nouveau défi par la nécessité d'intégrer quelques 200 personnes de plus, avec toutes les actions et formalités qui en découlent.

Du point de vue technique, notre programme de développement et d'investissement est bel et bien influencé par la santé de l'économie, encore que ce ne soit pas de manière directe. La conjoncture économique détermine en effet le rythme de nos investissements. Lorsque la demande est en croissance rapide, nous devons accélérer notre expansion à un rythme équivalent. Or, on s'attend, en particulier pour le secteur de la fourniture d'électricité, à un accroissement de la demande d'énergie au cours des années à venir, non pas tant parce que la demande générale d'énergie serait en expansion, mais parce que l'on assistera à un glissement vers l'utilisation d'autres sources de production: en effet, l'accent sera mis surtout sur le recours aux énergies renouvelables, qui ouvrent d'importantes perspectives de réduction des émissions de CO2 dans le domaine de la fourniture d'électricité. En termes globaux, le secteur électrique deviendra plus important et sera axé avant tout sur les énergies renouvelables, les centrales au charbon «sans carbone», dont le CO2 produit sera capturé et stocké sous terre, et le nucléaire dans certains pays. Nous estimons, selon nos prévisions, que l'électricité sera «sans carbone» d'ici 2050 et que de nouveaux secteurs, comme la mobilité électrique, verront le jour. Pour le réseau, ces évolutions signifient un probable accroissement de la consommation d'électricité dans le futur. Même si des équipements moins énergivores permettront de réduire les consommations, l'apparition de nouveaux utilisateurs entraînera au final une augmentation de la demande d'électricité. Le recours extensif aux énergies alternatives telles que les parcs éoliens en Mer du Nord ou les centrales en Europe du Sud s'accompagnera de nouveaux défis pour les lignes d'approvisionnement européennes. Dans le contexte de cette évolution, le Luxembourg pourra lui aussi se connecter à de grands fournisseurs d'énergie alternative, mais devra en parallèle faire face à de nouveaux problèmes sur le plan de la distribution de l'électricité. Un autre défi sera l'introduction de compteurs intelligents, les «smart meters», qui prépareront la voie aux réseaux également dits «intelligents», en ce sens qu'ils permettront une communication bien plus complète entre opérateurs réseau et consommateurs. Des tests sont actuellement en cours et les décisions dans ce domaine, à savoir le remplacement généralisé de tous les compteurs par des appareils intelligents, seront prises au cours des prochaines années. Ils permettront une lecture à distance pour tous les clients, une meilleure connaissance des flux dans les réseaux, et l'offre de nouveaux services aux clients grâce à une communication bi-directionnelle entre les centres de gestion des réseaux et les installations électriques du client. En conclusion, nous pouvons affirmer que si le cap du développement du réseau de distribution d'électricité n'a que peu varié au cours des 50 dernières années, on peut s'attendre à des changements majeurs au cours des années à venir, en particulier dans les secteurs du transport et de la distribution de l'énergie

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange