CRTE Henri Tudor Imprimer

Tags: Energie

Magazine Energie au Luxembourg - Articles

CRTE Henri Tudor Entretien avec Paul Schosseler

CRTE Henri Tudor Entretien avec Paul Schosseler

Le Centre de Ressources des Technologies pour l'Environnement (CRTE), structure commune du Ministère du Développement durable et des Infrastructures et du CRP Henri Tudor, a pour objectif l'étude et le développement de produits, services et outils pour la la protection intégrée et pro-active de l'environnement. Ses activités comprennent le développement et la mise en œuvre des meilleures techniques disponibles pour l'environnement et de concepts de gestion environnementale. Les outils et méthodes développés permettent au CRTE de fournir un support à l'éco-innovation et une aide à la décision dans la mise en œuvre des écotechnologies. Rencontre avec Paul Schosseler, directeur:

Echo:

Quelles sont les compétences du CRTE Henri Tudor?

Paul Schosseler:

Le CRTE est compétent dans trois domaines principaux. Tout d'abord l'évaluation multicritère et la gestion environnementale. Il s'agit, pour faire simple, de l'analyse et de la gestion des flux de matière et d'énergie, de l'analyse de cycle de vie, et enfin de l'évaluation et de la gestion des risques environnementaux. Notre second domaine de compétence touche aux technologies propres et au génie des procédés. Cela concerne l'instrumentation, le contrôle et l'automation, l'optimisation des procédés par la modélisation et la simulation. Notre dernier domaine de compétence est la modélisation environnementale. Il s'agit de modélisation intégrée et de métamodélisation, d'analyse et de gestion de données spatiales.

Echo:

Pourriez-vous nous donner quelques exemples?

Paul Schosseler:

Nous avons par exemple une méthodologie qui nous permet de déterminer l'impact environnemental d'un objet de sa création à la mise en décharge ou le recyclage. Cette méthodologie peut s'appliquer à tout type d'objet, un pneu de voiture comme un immeuble résidentiel ou un objet en bois. Notre objectif est d'aider les développeurs à rendre leurs technologies vertes plus efficientes. Nous leur proposons une aide à la R&D par une approche holistique. En ceci, nous profitons de la loi cadre RDI qui a mis en place des aides pour les collaborations public/privé. Autre domaine de recherche, nous contribuons à la mise en œuvre de politiques environnementales dans différents domaines, en développant des modèles mathématiques qui supportent p.ex. la définition des zones de protection pour les sources d'eau potable, ou permettent d'associer des scénarios de consommation d'énergie au niveau national à la qualité de l'air… Nous avons par exemple, à la demande de Cargolux, fait des recherches pour les aider à réduire l'emprunte bruit liée à leur activité.

Echo:

Avez-vous des services dédiés aux PME?

Paul Schosseler:

Le conseil aux PME fait partie de nos missions. Nous avons ainsi développé des outils de pré-diagnostique qui mettent rapidement en lumière les points forts et les points faibles en matière écologique des PME, notamment pour améliorer l'efficacité énergétique ou l'empreinte sur l'eau. Nous disposons aussi de systèmes techniques pour orienter les entreprises et les aider à développer des technologies propres. Nous avons ainsi notre centre de test au centre hospitalier E. Mayrisch pour tester la performance réelle des panneaux photovoltaïques. Nous collaborons aussi à des projets de recherche sur la trigénération, autrement dit la production simultanée de chaleur, d'électricité et de froid. L'eco-conception, déjà abordée précédemment, vise à aider les entreprises à concevoir de nouveaux produits en réduisant leur impact environnemental. Nous expérimentons ce produit avec 5 PME et la collaboration de Luxinnovation qui aide à trouver des subsides.

Echo:

Si votre approche est clairement multi-technique, travaillezvous en partenariat ou en réseau?

Paul Schosseler:

Notre activité de recherche se fait avec des partenaires nationaux et européens qui ont des compétences complémentaires aux nôtres. Nos partenaires sont aussi le Ministère de l'Economie ainsi que le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures. L'un de nos rôles est ainsi de participer au développement de la politique environnementale du pays. Il y a toujours plus de textes qui viennent de l'Union Européenne et nous participons à les transcrire. Nous avons par exemple participé à la mise en œuvre du règlement REACH sur les substances chimiques et assurons le rôle de helpdesk au service des entreprises.

• la construction durable avec un projet phare avec la commune de Bettembourg dont l'objectif est d'aller le plus loin possible dans le mode de vie durable dans un environnement rural L'idée, pour ce dernier point, est d'avoir une approche positive. On se fixe des objectifs et on y va ensemble. Ce projet se fait en association avec l'université de Trêves / Taurus Eco-Consulting, des spécialistes en recherche socio-environnementale. Ce n'est pas un projet uniquement technique car il englobe toute une dimension de philosophie de vie.

Echo:

Quelques mots pour conclure?

Paul Schosseler:

Si nos activités peuvent sembler relativement pointues et pas toujours évidentes à appréhender, il y a toujours une constante: nous travaillons sur des projets relatifs au développement durable. Autre point, notre approche est toujours multicritères, ce qui fait que nous avons multiplié les collaborations tant dans la Grande Région que dans toute l'Europe afin de regrouper les compétences nécessaires à la réalisation de nos objectifs .

Principaux chiffre 2009 Equipe multidisciplinaire de 35 chercheuses et chercheurs Projets RDI: 21

Echo:

Qu'est-ce que le règlement REACH? Thèses de doctorat encadrées: 4

Paul Schosseler:

Il s'est agit de redéfinir toute une série de textes réglementaires en un seul qui traite de l'enregistrement, de l'évaluation, de l'autorisation et des restrictions liés aux produits chimiques. Il s'agit, au niveau européen, de partager les connaissances liées aux risques des produits chimiques. C'est un travail très important car tout le monde utilise des produits chimiques, du coiffeur à l'entreprise de nettoyage en passant par le peintre en bâtiment.

Publications scientifiques avec comité de relecture: 17 dont 6 référencées par Thomson Reuters ou Scopus

Post-doctorants: 2

Quelques exemples d'innovation

• développement d'une méthodologie pour une meilleure gestion des flux d'énergie et de matières dans les entreprises

• conception d'un modèle pour la simulation des flux de pesticides de la surface du sol vers les sources d'eau potable

• conception d'un modèle permettant la planification des ressources énergétiques au Luxembourg

• développement de prototypes pour tester les écotechnologies

Echo:

Quels sont les thématiques émergentes sur lesquelles vous travaillez?

Paul Schosseler:

Les thématiques émergentes sont étroitement liées aux priorités nationales en matière de protection de l'environnement: CRTE Henri Tudor

• le projet européen avec la commune de Redange pour réduire les dépenses en énergie fossile et développer de concepts de gestion intelligente pour l'utilisation des énergies renouvelables

66, rue de Luxembourg • BP 144 • L-4002 Esch-sur-Alzette Tél. : 42 59 91 1 • Fax : 42 59 91 555 • www.crte.lu

Share this post