Les gestes simples pour économiser de l'énergie Imprimer

Tags: Energie

Magazine Energie au Luxembourg - Articles

 Les gestes simples pour économiser de l'énergie

A coté de la rénovation énergétique ses bâtiments et des énergies renou velables, il existe une foule d'action non investives pour économiser de l'énergie et ainsi agir pour la planète. Chez soi, il est possible de réaliser de nombreuses économies par des gestes très simples.

Profiter de la lumière naturelle

La lumière naturelle se consomme sans modération: la proximité d'une fenêtre est idéale pour installer le coin à vivre, un fauteuil ou un bureau. Un bureau, pour être bien éclairé, doit être placé perpendiculairement à la fenêtre. L'éclairage naturel par le pla- fond est idéal, il est uniforme et effi cace. Plus les murs de la pièce sont clairs, plus ils réfléchissent la lumière: un moyen simple d'y voir clair.

Bien choisir son éclairage - Optez pour des lampes basse consommation

Leur durée de vie est jusqu'à 10 fois supérieure et elles consomment jusque 5 fois moins que des ampoules à incandescence. Adaptez ensuite les puissances des ampoules aux besoins. Inutile de trop éclairer

Eteindre la lumière

3 ampoules de 75 W qui restent allu- mées une soirée consomment autant qu'une lessive à 60°C. Alors ne laissez pas de pièces vides éclairées.

Couper la veille des appareils électriques

Chaîne hi-fi, magnétoscope, lecteur DVD, téléviseur, ordinateur, antenne parabolique... les appareils électriques restent souvent branchés 24 h sur 24. Les veilles consomment 150 à 500 kWh par ménage et par an, soit la consommation d'un réfrigérateur sur la même période ! Une température saine 19° C suffisent amplement dans le séjour. Une température de 16 ou 17° C dans la chambre, c'est meilleur pour le sommeil et pour les économies d'énergie. Un degré de moins, c'est peut-être un pull en plus, mais cela représente 7 % de consommation en moins.

Baisser le chauffage en cas d'absence

C'est une simple question de bon sens, pourquoi chauffer une pièce vide ?

Un équipement adapté

Le thermostat d'ambiance, installé dans une pièce à vivre (séjour, salle à manger), permet de maintenir un logement à température constante. Le plus performant est sans aucun doute le thermostat d'ambiance programmable ou thermostat à horloge: il permet de programmer une baisse de température du chauffage quand les besoins sont moins importants (la nuit ou en cas d'absence). Les robinets thermostatiques sont un bon complément. Dans le cas d'une installation comportant des radiateurs à eau chaude, ils tiennent compte des apports de chaleur “gratuits” (enso- leillement, appareil de cuisson...). Ils doivent être placés dans une autre pièce que le thermostat d'ambiance.

Aérer régulièrement

Nos activités multiples dégagent des excédents d'humidité ou des polluants à l'intérieur de notre loge- ment: respirer, faire la cuisine, subir des émanations diverses (colle, vernis, peinture, aggloméré et autres matériaux, parfums d'intérieur, allergènes...), autant de risques inutiles pour la santé. Sans parler du tabac, qui est la première cause de pollution dans la maison. La meilleure façon de rétablir à l'intérieur la qualité de l'air, c'est d'aérer toutes les pièces, même en hiver: 10 minutes suffisent.

La ventilation mécanique contrôlée

La VMC est l'équipement idéal pour ventiler un logement, sous réserve qu'elle soit régulièrement et correctement entretenue.

Se préserver des fortes chaleurs

Faire de l'ombre Dans tous les cas, le plus efficace est l'installation de protections solaires (volets, persiennes, stores, pare-soleil, films solaires collés sur les vitrages...). Si vous avez un jardin, pensez à planter des végétaux à feuilles caduques, qui vous protègeront des rayons du soleil en été et laisseront passer la lumière et la chaleur en hiver. Tous les moyens sont bons pour rafraîchir l'air ambiant, le plus simple est de ventiler les pièces et de maintenir fermés portes, volets et fenêtres pendant la journée. En cas de canicule, pensez à utiliser l'eau comme rafraîchissant naturel. Les ventilateurs peuvent être une solution d'appoint intéressante. Se passer de climatisation, c'est éviter l'émission de gaz à effet de serre et l'augmentation conséquente de sa facture d'électricité.

Plutôt la douche que le bain

Prendre une douche plutôt qu'un bain, c'est diviser au minimum par trois sa consommation d'eau: ce calcul est valable si le robinet est coupé pendant que l'on se savonne et que l'on ne prolonge pas inconsidérément le plaisir de la douche. Une douche de 4 à 5 minutes consomme 30 à 80 litres d'eau et un bain 150 à 200 litres.

Optimiser la chasse d'eau

En mettant par exemple une bouteille lestée dans le réservoir des toi- lettes, cela diminue d'autant la consommation d'eau. Des chasses d'eau économiques proposent aujourd'hui deux types de débit: 3 ou 6 litres d'eau, contre 9 litres pour une chasse d'eau classique. Avant de construire son logement, il est intéressant d'étudier la possibilité d'un second réseau d'eau non potable, par exemple raccordé à un réservoir alimenté par de l'eau de pluie.

Fermer le robinet

Un robinet qui coule sans raison doit déclencher un réflexe de fermeture immédiat. La quantité d'eau économisée dans ce cas est énorme. Dans cet esprit, lorsque l'on se brosse les dents, il est préférable de se rincer avec un verre à dents (10 000 litres d'eau gaspillés par an). De même, il est facile de remplir un peu le lavabo pour nettoyer son rasoir.

• Brossage de dents = 12 litres/ minute si on laisse couler l'eau

• 1 rasage “au fil de l'eau”= 18 litres

Se servir du fil à linge

La corde à linge ou l'étendoir sont des moyens naturels pour faire sécher le linge. Le sèche-linge électrique dépense environ 250 kWh par an, soit 15 % de la consommation annuelle d'électricité (hors chauffage). Sur un an, un sèche-linge consomme 2 fois plus d'énergie qu'un lave-linge utilisé à 60 °C .

Share this post