Newcom s.a.r.l
Home » Education » Entretien avec Claude Wiseler Ministre du Développement Durable et des Infrastructures
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Entretien avec Claude Wiseler Ministre du Développement Durable et des Infrastructures Imprimer Envoyer

Tags: Education | Luxembourg | Ministre

Magazine Education au Luxembourg - Articles

004-005

Claude Wiseler:

“Avec 19 projets à commencer, la construction de nouveaux lycées reste une priorité pour notre gouvernement”

Quelle est la durée de vie moyenne d'un lycée?

Claude Wiseler:

C'est très relatif. Chaque cas est unique et nécessite un budget approprié. On a autant des constructions des années 70 comme l'ancien lycée de Lallange qui sont «peu solides» que des anciennes constructions comme le lycée d'Echternach qui a plusieurs centaines d'années. Il se passe en général 40 à 50 ans avant une grande rénovation.

Disposez-vous d’un budget suffisant pour tous les projets?

Claude Wiseler:

Même si nous avons dû reporter à la prochaine législature les constructions de 3 lycées: Mondorf-lesBains, Clervaux et Differdange pour des raisons budgétaires, la construction de nouveaux lycées reste une priorité pour notre gouvernement. Nous avons finalisé, cette année, le lycée technique de Lallange à Eschsur-Alzette et le lycée technique Mathias Adam de Pétange. Deux grands lycées entrent également en phase d'achèvement, il s'agit du lycée de Belval qui sera achevé pour la prochaine rentrée et du lycée européen de Mamer qui pourra accueillir 3.000 élèves d'ici 2012. Les nouvelles contraintes budgétaires ont-elles pesées sur la conception des nouveaux projets ? Claude Wiseler: Il est évident que les nouveaux projets tiendront compte de la situation financière. Le lycée de Lallange, conçu en 2002 est différent du lycée Jenker conçu en 2006. Tout en gardant une grande qualité, l'approche architecturale retenue est différente. La prochaine génération de lycées devra être conçue en fonction d'encore d'avantage de contraintes financières. Quels sont quelques-uns des grands projets qui vous viennent à l'esprit au niveau des lycées ? Claude Wiseler: Les grands projets à venir prochainement sont:

• Le lycée de Junglinster dont la pre mière pierre va être posée sous peu

• Le lycée sportif de l'INS

• Le lycée technique agricole de Gilsdorf à Ettelbruck

• Le lycée de Grevenmacher qui va être agrandi

• Le lycée technique des arts et des métiers à Limpersberg qui sera rénové

• L'Athénée à Luxembourg qui va être entièrement rénové

• L'extension du lycée technique de Bonnevoie

• La rénovation du lycée Hubert Clement à Esch-sur-Alzette

• Le lycée technique pour professions de santé CNFPC et le lycée technique d'Ettelbruck

• Le lycée technique du centre et le lycée technique Michel Lucius vont être agrandis au Limpertsberg

• Le lycée classique d'Echternach va être transformé (les logements de fonction de la police qui s'y trouvaient ont été libérés et cela permettra d'agrandir le lycée)

• Au Limpertsberg, nous allons transformer l'ancien cloitre en centre de recherches pour le Max Planck Institut...

Autre projet d'avenir, nous recherchons un terrain pour implanter une école de la deuxième chance. Nous avons besoin d'une position centrale et accessible.

Vous constaterez qu'avec 19 projets à commencer, notre programme est énorme!

Comment expliquer ce besoin en structures scolaires?

Claude Wiseler:

Nous sommes confrontés à 3 problématiques. La première est que nous avons chaque année 1.000 élèves supplémentaires. C'est d'une part dû à l'accroissement démographique et d'autre part à l'allongement de la scolarité.

La seconde raison est que nous avons déjà de nombreux élèves dans des classes provisoires dans des containers, comme au Lycée technique de Bonnevoie.

La troisième raison est que nous avons certains établissements comme l'Athénée qui sont en fin de vie et dont la rénovation coûterait d'avantage qu'une nouvelle construction.

Quels sont les autres grands projets, hors écoles, qui vous occupent actuellement?

Claude Wiseler:

De grandes discussions sont en cours afin de préparer les futures constructions européennes comme l'école européenne de Mamer ou le centre des conférences à Kirchberg (qui devra être prêt en 2012). Nous participons aussi à différents bâtiments européens que nous ne finançons pas comme le nouveau bâtiment de la Commission Européenne, le Parlement Européen, la Cour de Justice.

Où en êtes-vous dans vos travaux relatifs à la mobilité ?

Claude Wiseler:

La mobilité est l'un de nos plus grands défis. Avec un investissement de 178 millions dans le fonds du rail contre 122 pour le fonds des routes, nous sommes l'un des seuls pays européen à privilégier clairement le transport ferroviaire. Même sur distance moyenne, le rail donne de très grandes capacités, répondant ainsi à la problématique luxembourgeoise, tant au niveau du trafic transfrontalier de pointe que de la logistique.

Quels sont les travaux prévus au niveau ferroviaire?

Claude Wiseler:

Il y a la mise sur 2 voies de la ligne de Pétange, le doublement de la double ligne actuelle de Bettembourg, la ligne de Kleinbettingen à rénover. Nous avons récemment ouvert la gare de Belval, j'ai fait voter un nouvel arrêt au Ban de Gasperich à Howald, et nous venons de présenter le projet de la future gare d'Ettelbuck. A noter que nous ne parlons pas de gares mais de véritables centres multimodaux comprenant Park & Ride, gare de bus, réseaux piétonniers et cyclistes.

Nous avons aussi ajouté un Park & Ride à la gare de Luxembourg, libérant ainsi de la place pour la gare routière. Cela dit, il ne suffit pas d'avoir des gares et des rails. Les CFL ont ainsi acheté 10 nouvelles automotrices d'une contenance de 3.500 places qui serviront au trafic transfrontalier vers la France et viennent de signer un contrat pour 10 automotrices qui iront vers l'Allemagne. Nous discutons avec les régions frontalières pour installer des SMOT, des systèmes de mobilité transfrontaliers avec des Park & Ride en Allemagne ou en France et une mobilité assurée avec une distribution fine jusqu'au lieu de travail. Il s'agit d'un concept global dans lequel le tram qui sera construit après 2014 aura toute sa place. Le niveau d'investissement reste assez haut.

Claude Wiseler:

Comprenez que nous ne pouvons décemment pas arrêter les projets en cours. Ainsi, l'université doit être prête en 2014, tout comme la Nordstrooss dans laquelle nous investissons 40 à 50 millions par an. Le centre de conférence sera achevé en 2012 et aura coûté entre 35 et 40 millions d'euros. Le lycée de Belval sera prêt en 2012 et 30 à 40 millions y seront encore injectés. L'Ecole Européenne sera achevée en 2012 et coûtera encore 50 millions d'euros par an. Enfin, le Laboratoire National de Santé coûte environ 25 millions par an. Même si la situation financière est plus tendue qu'auparavant, nous gardons un haut niveau d'investissement, ce qui est bon pour nos entreprises.

Quelques mots sur la gestion des projets dans votre nouveau ministère pour conclure?

Claude Wiseler:

Le fait d'avoir un plus grand ministère représente d'un côté un surplus de travail, mais de l'autre permet des synergies, notamment pour tout ce qui touche à la mobilité. Le fait de travailler sur des dossiers en même temps avec le département de l'Environnement et les Travaux Publics permet aussi d'éviter de nombreux blocages. Cela dit, j'attends beaucoup de notre déménagement afin d'améliorer encore plus le travail commun. Une fois tous sous un même toit, les synergies seront plus faciles et plus rationnelles.

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange