Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

François Biltgen - Il faut développer le reclassement interne dans les entreprises Imprimer Envoyer

Tags: Ministre

Magazine Echo 2008-1
Bildgen François

Echo: Quelles sont vos analyses en ce qui concerne les derniers chiffres du chômage?

François Biltgen:

Tout d’abord, on constate qu’il y a eu l’an dernier une légère accalmie du chômage. On ne manquera cependant pas de remarquer que nous avons toujours un problème de chômage structurel. Il touche principalement les demandeurs en reclassement externe, ceux qui, même s’ils ne sont pas invalides, ne peuvent plus travailler. 80% de ces gens ont plus de 40 ans, 60% sont des chômeurs de longue durée et 60% ont des problèmes de santé et n’ont aucun diplôme. Au niveau du chômage des jeunes non diplômés, il y a une amélioration. Cela prouve que le nouveau volet d’activation de la loi 5611, qui permet aux entreprises de proposer aux jeunes non diplômés un contrat d’initiattion à l’emploi finalisé par une perspective d’embauche, porte ses fruits.

Echo: Plus le demandeur cumule de «handicaps», plus il est difficile de lui retrouver un travail. On constate d’ailleurs un véritable problème pour retrouver du travail passé un certain âge…

François Biltgen:

En effet, c’est pour cela que nous offrons aux entreprises qui embauchent un chômeur de plus de 45 ans le remboursement de ses cotisations sociales jusqu’à la retraite.

Echo: Le système de comptage luxembourgeois a ceci de particulier qu’il inclue tous les demandeurs d’emploi…

François Biltgen:

Il est vrai qu’aux Pays Bas, les gens que l’on arrive plus à remettre au travail sont «rangés » dans une catégorie hors des statistiques du chômage. Ce n’est pas le cas au Luxembourg. Ainsi, fin octobre, le pays comptait 9651 demandeurs d’emploi, soit 300 de moins qu’il y a un an. Les résidents en reclassement externe, quant à eux, étaient 1.050 en octobre 2006, contre 1.438 en octobre 2007.

Echo: Quelles sont les pistes explorées par le Luxembourg pour les chômeurs qui cumulent le plus de handicaps?

François Biltgen:

Ensemble avec monsieur le Ministre Mars Di Bartoloméo, nous travaillons à inciter les entreprises à développer le reclassement interne. Sur l’ensemble des reclassés, seuls 25% le sont en interne. Nous aimerions que les entreprises, au lieu de licencier un ouvrier de plus de 50 ans qui a mal au dos, lui proposent un autre emploi dans l’entreprise. L’Etat est d’ailleurs prêt à largement aider financièrement les entreprises qui joueraient le jeu du reclassement interne.

Echo: Quelques mots pour conclure?

François Biltgen:

On constate que les jeunes sont ceux qui profitent le mieux de la reprise, nous devons maintenant concentrer nos efforts sur les plus âgés et les moins diplômés

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange