Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Esch - Félix Braz, Député, 1er échevin de la commune Imprimer Envoyer

Tags: Esch

Magazine Echo 2008-2
braz

Au niveau de l’électricité, la législation impose la création de marchés ouverts et concurrentiels sans monopoles, pas la privatisation. Ce n’est pas la même chose !

Echo : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Félix Braz :

J’ai 42 ans, né à Differdange de parents portugais et ayant passé ma jeunesse à Belvaux et à Esch, j’ai opté pour la nationalité luxembourgeoise en 1984, à l’âge de 18 ans. J’ai été journaliste présentateur de la première émission radio quotidienne en langue portugaise sur RTL. Entré en politique en 1991 en tant que secrétaire parlementaire du parti des Verts, je suis membre du conseil communal de la Ville d’Esch-sur-Alzette depuis mars 1995, et échevin depuis avril 2000. J’ai été élu député lors des élections législatives de 2004.

Echo : Quels sont les principaux dossiers dont vous vous occupez en tant qu’échevin de la commune d’Esch-sur-Alzette ?

Félix Braz :

Je m’occupe principalement de quatre domaines : la mobilité, la réforme administrative, l’environnement et la libéralisation du marché de l’énergie. Commençons par la réforme administrative. Lors de notre premier mandat, entre 2000 et 2005, beaucoup de projets ont été réalisés dans notre ville en matière de politique de la mobilité, de requalification urbaine, de politique sociale …. Aujourd’hui, il convient de faire des réformes à l’intérieur même de la structure communale. La première phase de la réforme a d’ailleurs commencé. Il s’agit essentiellement de travailler sur le Biergeramt, d’y intégrer notamment l’état civil, de réformer le secrétariat communal, l’accueil téléphonique, etc. Nous allons également recruter un économiste ainsi qu’un juriste et créer un nouveau service « Structures & Organisation ». La seconde phase de la réforme est basée sur l’idée d’une véritable refonte fonctionnelle, l’idée phare étant de passer d’un nombre élevé de services plus ou moins petits en leur majorité à 3, 4 ou 5 grands départements, afin d’améliorer la coopération transversale entre les services.

Echo : Passons à votre second domaine de compétence : l’écologie.

Félix Braz :

Le second domaine duquel je m’occupe a effectivement trait aux questions environnementales. Lorsque nous construisons un bâtiment, nous adoptons aujourd’hui des normes écologiques pointues. Ainsi, l’école Nonnewisen répond à des critères qui la placent entre la construction basse énergie et la construction passive. Lorsque nous rénovons nos bâtiments, nous travaillons actuellement sur la mise en place de critères précis visant l’économie maximale d’énergie. Avoir les bâtiments les plus efficients au niveau énergétique est un pas important vers une société moins productrice en CO2. C’est pourquoi nous réfléchissons aussi au recrutement d’un conseiller ou d’une conseillère énergétique qui développerait des programmes pour nos citoyens mais aussi pour l’administration. Ses conseils nous permettront d’améliorer notre comportement au jour le jour afin d’économiser de l’énergie et donc du CO2. Notre volonté, en engageant un conseiller, est de mener une politique coordonnée et volontariste en matière énergétique.

L’autre point dont je m’occupe est la mobilité et plus particulièrement la promotion de la mobilité douce. Ainsi, cette année, des pistes cyclables supplémentaires seront aménagées pour relier Schifflange à Esch-sur-Alzette, en passant par Lallange. Cela clôture la mise en réseau des pistes cyclables nationales et avec les pistes eschoises. D’autres pistes cyclables sont en cours de réalisation, notamment au niveau du Schlassgard. Ces pistes desserviront la nouvelle gare routière. Nous veillons aussi sans cesse à améliorer l’offre en transports publics, avec le TICE, notamment en augmentant les cadences des bus. De plus en plus de ligne bénéficieront d’une cadence d’un bus tous les quarts d’heure. Les liens avec la friche Belval/Ouest et avec Schifflange seront améliorés dès l’automne. Nous réfléchissons aussi à une meilleur desserte des quartiers Belval/Hômecht, Brouch et Neudorf. Nous allons également continuer à équiper tous les arrêts avec un abribus éclairé qui offre la possibilité de s’asseoir et des informations.

Echo : Comment avez-vous abordé la question de la libéralisation du marché de l’énergie ?

Félix Braz :

Que dit la législation européenne à ce niveau ? Que les gens doivent être libres de choisir leur fournisseur d’énergie, que le réseau doit être mis à disposition d’autres distributeurs en toute transparence et que les distributeurs de plus de 100.000 clients doivent effectuer un démêlage juridique entre les activités réseau et vente d’électricité. Les distributeurs avec moins de 100.000 clients pouvant se contenter d’un démêlage comptable. Bref la législation impose la création de marchés ouverts et concurrentiels sans monopoles, pas la privatisation. Ce n’est pas la même chose! Ainsi, la Ville d’Esch est restée propriétaire du réseau, qui a une vraie valeur et représente une source non négligeable de revenu. Nous avons ensuite créé Sudstroum, une société de droit privé détenue à 100% par la Ville. La Ville a ensuite donné le réseau en concession à Sudstroum. Comme Sudstroum vends l’électricité et gère le réseau d’une seule main, on peut dire que l’on fait la même chose qu’avant sous une forme juridique différente. Il a fallu beaucoup changer pour que rien ne change… L’avantage est que les bénéfices réalisés par Sudstroum restent acquis à la Ville et donc à ces citoyens et ses citoyennes au lieu d’aller directement dans la poche d’actionnaires privés ! Sudstroum sera opérationnelle à 100% au courant du mois de mai.

Echo : Quels sont vos critères en ce qui concerne l’achat de l’énergie ?

Félix Braz :

Notre logique d’achat accompagne l’évolution du marché dans sa production. Ainsi, à partir de l’année prochaine, Sudstroum proposera à ceux qui le désirent un contrat d’énergie 100% renouvelable. En attendant, nous essayons, chaque année, d’augmenter de 5% environ la part d’électricité produite à partir de source d’énergies renouvelables dans notre contrat de base. En 2009, 34% de l’énergie vendue par Sudstroum sera d’origine renouvelable, le reste à base de gaz naturel. Elle n’aura ni énergie nucléaire, ni énergie produite à base de charbon.

Echo : Quelques mots pour conclure ?

Félix Braz :

Après avoir abordé les dossiers dont je m’occupe pour la Ville d’Esch-sur-Alzette, j’aimerais conclure sur mon actualité parlementaire. En tant que vice-président de la commission des transports, je m’occupe du développement du Tram dans le Sud du Pays. Au niveau de la commission juridique, je m’occupe beaucoup de questions de société notamment de celles liées à l’intégration et à la migration, comme la loi sur la nationalité p.ex.. Au niveau de la commission des institutions, nous travaillons actuellement à une révision plus en profondeur de notre Constitution. Membre de la commission des affaires étrangères, je travaille sur les questions européennes, la politique de coopération, les questions militaires… Au niveau du parti, je m’occupe aussi de la sécurité sociale, du dossier des rentes et pensions, ainsi que de la question du statut unique.

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange