Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Securybat - Un cheval de bataille : la sécurité des travailleurs Imprimer Envoyer

Tags: Luxembourg

Magazine Echo 2008-3
securybat

Fondée en 2004, Securybat a connu son réel démarrage en 2007. Depuis lors, cette jeune société a déjà fait beaucoup de chemin pour devenir l’un des partenaires incontournables des entreprises du milieu industriel, artisanal et de la construction. Sa présence, elle le doit autant à son savoir-faire qu’à l’alchimie des compétences entre ses deux chefs de file et notamment Joël Baehr, aguerri dans le domaine de la sécurité.

M. Baehr, parlez-nous en quelques mots des activités de Securybat.

Securybat travaille sur deux fronts : la vente de produits et d’équipements de sécurité et la mise en place de formations personnalisées. Nous proposons ainsi aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers des équipements de protection individuelle (gants, chaussures de sécurité, lunettes, etc.), des équipements de protection collective, de l’habillement, du matériel incendie, du matériel de sécurité et du matériel d’hygiène. En bref, nous vendons tout équipement de sécurité nécessaire à un chantier, et cela, quel qu’il soit. Nous sommes par ailleurs des distributeurs exclusifs de certains équipements spécifiques conçus par de très rares producteurs. Notre credo est l’innovation. Nous nous attachons donc à fournir à notre clientèle des produits innovants qui répondent, bien évidemment, aux normes européennes.

Et pour ce qui est de vos formations ?

Nous proposons des formations homologuées et certifiées. Il peut s’agir aussi bien de formations incendie (initiation, équipiers de première intervention, équipiers de seconde intervention, chefs de groupe et chefs de service), travail en hauteur (initiation, formations spécialisées, sécurité (sécurité générale, sécurité concernant les risques importants, habilitation électrique, conduite d’engin, hygiène, protection, développement) et secourisme (PSC1 et formations spécifiques).

Quels sont vos points forts par rapport aux nombreux instituts de formations ayant pignon sur rue au Luxembourg ?

Nous sommes d’une part très flexibles - nous pouvons en effet proposer des formations dans nos locaux ou sur le lieu de travail – et extrêmement réactifs. En général, quelle que soit la formation, il faut s’inscrire à l’avance suivant un planning préétabli. Chez nous, la formation peut être réalisée dans la semaine, car bien souvent, les entreprises ne peuvent se permettre d’attendre des semaines voire des mois avant que leurs salariés ne soient opérationnels. Il en va de la bonne conduite de l’entreprise comme de la sécurité des travailleurs.

Votre longue expérience dans le secteur de l’intérim vous a-t-elle rendue sensible à la sécurité dans le monde ouvrier ?

Tout à fait, d’autant plus, que dans le secteur du travail temporaire, il y a encore énormément de progrès à faire dans le domaine de la sécurité. En effet, combien de missions sont effectuées sans qu’aucune formation ou simple recommandation de sécurité soit fournie au préalable aux travailleurs ? Combien d’intérimaires passent d’une fonction à une autre, d’un poste à un autre, sans qu’ils aient les formations de base ? J’ai pu me rendre compte, au terme de 15 ans d’expérience que la sécurité des travailleurs temporaires tombait souvent dans l’indifférence générale.

Avez-vous justement des projets pour ce secteur d’activité « délaissé » ?

Oui ! Nous avons conçu le PACT soit le plan d’amélioration des conditions d’intégration du personnel temporaire. Ce PACT a vocation à améliorer la sécurité au travail en s’assurant de l’adéquation entre le travailleur recruté et la spécificité du poste de travail. Pour ce faire, Securybat met en place une formation en sécurité de deux heures donnant lieu à une attestation de formation valable ensuite pour toute autre mission. Cette formation est prise en charge par la société de travail temporaire ayant accepté la mise en place du PACT. De leur côté, les sociétés utilisatrices de personnel intérimaire doivent assurer cette formation sur leur lieu de travail, donner les informations concernant les consignes de sécurité propres à l’entreprise, veiller à la santé du personnel, aux conditions d’hygiène et au respect de l’environnement. En plus des deux heures de formations, l’intérimaire doit connaître les spécificités de la fonction pour laquelle il a été employé et les règles de sécurité qui s’y rapportent. Aujourd’hui, trop peu de travailleurs intérimaires sont réellement informés quant aux consignes de sécurité. Il n’est donc pas étonnant que le nombre d’accidents dans ce secteur soit particulièrement élevé.

Avez-vous reçu des échos favorables quant à votre PACT ?

Oui, notamment de la part l’ITM (l’Inspection du travail et des mines) qui nous soutient dans cette voie, de la bouche même de son directeur, Monsieur Paul Weber. Nous avons également reçu un écho des plus favorables de la part de sociétés de travail intérimaire dont notamment D.L.S.I. Luxembourg et Interactiv.

Et une fois le PACT sur les rails ?

J’aimerais pouvoir mettre en place un livret sécurité pour chaque intérimaire. Mais chaque chose en son temps…

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange