Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Fimalux - Une société performante pour des services accrus Imprimer Envoyer

Tags: Pétange

Magazine Echo 2008-3
fimalux

Avec 80 chauffeurs et 12 sédentaires, la société de transport Fimalux, filiale du groupe Mauffrey, continue de prospérer dans une conjoncture ternie par une hausse sans précédent du prix des carburants. Jean-Philippe Vermion, directeur de Fimalux revient sur cette problématique et détaille les différentes actions mises en place par sa société pour atténuer les impacts de la flambée du prix du pétrole.

 

Echo : Avant de rentrer dans le vif du sujet, pouvez-vous revenir en quelques mots sur la mise en place de votre récente cellule d’affrètement international ?

Jean-Philippe Vermion :

Notre cellule d’affrètement international, mise en place le 1er décembre dernier a pour vocation de faire appel à des partenariats extérieurs afin de renforcer la qualité de nos services aux clients. Force est de constater que cette cellule fonctionne à plein régime depuis sa création. En effet, en l’espace d’un semestre, nous avons déjà dû renforcer l’équipe en créant quatre nouveaux emplois.

Echo : Venons en maintenant au sujet fort de l’actualité des transporteurs : la hausse du prix des carburants. A combien estimez-vous cette hausse ?

Jean-Philippe Vermion :

En un an, l’augmentation du prix des carburants est de l’ordre de 32%. Et, malgré nos efforts visant à économiser le carburant, le poste carburant a supplanté depuis, le poste frais du personnel qui était jusqu’alors le poste le plus élevé. Il est donc impératif pour une entreprise telle que la notre de limiter autant que faire ce peut notre consommation tout en continuant à offrir un service de qualité à notre clientèle.

Echo : Quels sont ainsi vos champs d’action visant à limiter votre consommation ?

Jean-Philippe Vermion :

Ils sont de deux ordres : l’achat de camions moins gourmands en carburant et la formation de nos chauffeurs. Nous avons ainsi investi dans des véhicules propres. 90% de notre flotte répond dorénavant à la norme EURO5 qui correspond pour l’heure à la norme la plus stricte du marché. Ces véhicules consomment ainsi 10% de moins que leurs prédécesseurs de la décennie précédente.

Echo : Et au niveau de la formation ?

Jean-Philippe Vermion :

Durant ce premier semestre 2008, nous avons investi de façon conséquente afin que tous nos chauffeurs soient formés à une conduite plus rationnelle. Nos anciens chauffeurs étaient de prime abord assez réticents, se sentant même quelque peu vexés de devoir se former à la conduite de leur propre véhicule, mais ils ont vite été impressionnés par le résultat de cette formation. Au final, ces cours pratiques ont permis de réduire les frais de carburant, mais ont également induit un gain de temps non négligeable.

Echo : Pouvez-vous ainsi nous donner un exemple concret d’économies générées par l’utilisation combinée de camion nouvelle génération et de formations à une conduite plus rationnelle ?

Jean-Philippe Vermion :

Bien évidemment ! Prenons l’exemple du trajet Ars-sur-Moselle (à proximité de Metz) – Ampsin (Belgique) qui représente environ 550 km aller/retour. Auparavant, il fallait quelque 41 litres pour venir à bout de cette jonction. Aujourd’hui, nous sommes passés à une consommation de 36 litres soit 5 litres de moins. Sachant que ce parcours est effectué quotidiennement, les économies sont donc bel et bien conséquentes sur une année.

Echo : Pensez-vous toutefois pouvoir encore améliorer vos performances et réduire votre consommation ?

Jean-Philippe Vermion :

Je pense que le poste carburant va durablement rester en pole position de nos frais. De ce fait, il va falloir continuer à investir dans des véhicules encore plus propres et économiques et accentuer nos formations. Nous allons ainsi réduire nos fréquences de formations à douze mois alors qu’avant nous ne propositions ces cours que tous les deux ans à nos chauffeurs.

Echo : L’évolution de votre métier est donc aujourd’hui bel et bien une réalité…

Jean-Philippe Vermion :

Oui, le métier de transporteur est en pleine évolution poussé par le prix des carburants et les problématiques environnementales. Aujourd’hui, nous nous dirigeons vers le multimodal où les voies ferroviaires et fluviales seront incontournables des transports routiers. A nous d’être présents dans les premiers et derniers kilomètres… Fimalux Rue Eucosider
L-4714 Pétange
Tél : 26 50 74
Fax : 26 50 74 9
Internet : www.mauffrey.com

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange