Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Institut Viti-Vinicole - Au service de la viticulture luxembourgeoise Imprimer Envoyer

Tags: Remich

Magazine Echo 2009-1

vinicole

 

vinicole

 

vinicole

 

vinicole

Institut Viti-vinicole - Au service de la viticulture luxembourgeoise

D'après un entretien avec Raymond Weydert directeur

Un peu d'histoire

L'institut viti-vinicole a été créé en 1925 à Remich pour faire face à deux problématiques. Il fallait d'abord sauver le vignoble luxembourgeois du phylloxera, véritable épidémie européenne qui détruisait la vigne par la racine. La solution fut d'importer des pieds de vigne résistants des Etats-Unis, sur lesquels nos cépages ont été greffés. L'autre mission de l'institut viti-vinicole fut de sortir la viticulture luxembourgeoise d'une période de crise. Il faut savoir que depuis 1842, le Luxembourg exportait la majeure partie de sa production en Allemagne, via l'Union douanière signée avec la Confédération germanique du Nord. Il s'agissait surtout d'Elbling, qui servait à fabriquer du mousseux. Après la première guerre mondiale, le Luxembourg a quitté cette Union douanière et s'est cherché un nouveau marché. C'est ainsi qu'est née l'Union économique belgo-luxembourgeoise en 1922. Du coup, l'Elbling a été remplacé par le Rivaner, bientôt complété par d'autres cépages nobles comme les Pinots gris et blancs, le Gewürztraminer, l'Auxerrois, etc. C'est dans ces mêmes années 20 que les premières caves coopératives luxembourgeoises ont vues le jour. En 1957, l'institut s'est vu confié une nouvelle mission avec la création du traité de Rome. A ce moment il fallait pour les 6 pays membres se moderniser pour produire plus. Depuis, l'institut n'a cessé d'avoir de nouvelles missions, aujourd'hui définies par une loi.

Les missions de l'Institut viti-vinicole

L'Institut viti-vinicole dépend du Ministère de la Viticulture. Sa mission est de traiter toutes les questions relatives à la viticulture et à l'oenologie, et notamment :

- de promouvoir le progrès technique et économique dans tous les domaines de la viticulture, de l'oenologie et de la vinification, par l'application des méthodes appropriées de l'information, de la vulgarisation, de la démonstration, de la recherche, de la formation professionnelle ainsi que par l'application de méthodes appropriées et respectueuses de l'environnement, du paysage et de l'espace naturel;

- d'orienter, d'organiser et de surveiller la lutte rationnelle contreles ennemis de la vigne du règne animal et végétal;

- de conseiller des organismes professionnels de la viticulture dans les domaines techniques, économiques et commercial;

- d'assurer l'exploitation des vignobles de démonstration appartenant à l'Etat;

- d'organiser, de garantir et de contrôler le fonctionnement et la gestion des Marques Nationales des vins, des vins mousseux et des crémants de Luxembourg;

- de participer, sur le plan de l'Union européenne, à l'élaboration de la politique agricole commune dans le secteur vitivinicole ainsi qu'à son application et exécution au plan national;

- d'établir les statistiques et d'effectuer les enquêtes spéciales sur la situation économique et sociale de la viticulture qui lui sont demandées par le ministre;

- d'effectuer toute autre mission intéressant la viticulture ou l'oenologie qui lui sera confiée par le ministre. L'institut viti-vinicole possède 7 hectares de vignoble utilisés en guise de station d'essai et emploie 27 personnes. Son directeur, Raymond Weydert, nous a largement ouvert ses portes afin de nous faire découvrir le monde merveilleux du vin luxembourgeois.

L'institut comporte cinq sections qui s'occupent:

- des affaires concernant la viticulture proprement dite et de l'exploitation des vignes de démonstration;

- des questions d'oenologie et de méthodes de vinification;

- de la surveillance et du contrôle de l'exécution des prescriptions légales et réglementaires concernant les produits viticoles;

- de l'élaboration et de l'application de la politique agricole commune dans le secteur vitivinicole au niveau de l'Union Européenne;

- des Marques Nationales des vins, des vins mousseux et des crémants de Luxembourg.

Cave et oenologie

L'institut viti-vinicole a son propre laboratoire. Sous la houlette de Madame Blum, 5 professionnels assurent une mission de contrôle et de conseil en viticulture et en oenologie. Ainsi, à partir de mi-août, le laboratoire détermine la maturité des raisins, en général en collaboration avec les vignerons indépendants. Ensuite, le laboratoire s'occupe de l'analyse des moûts, les moûts étant les jus pressés. Il faut savoir que la réglementation européenne a prévu que chaque lot de moût subisse une analyse du degré Oechsle, autrement dit le degré probable en alcool. Il s'agit en fait de mesurer le sucre naturel du raison. L'analyse des moûts est obligatoire. Elle détermine si les viticulteurs doivent ou non enrichir leur moût et à quel degré. Le laboratoire aide aussi les viticulteurs en analysant les échantillons de vin que ces derniers leur apportent. Tout est analysé: alcool, sucres résiduels, acides organiques, stabilité des vins, dioxyde de souffre libre et total, densité, etc. Ce service fonctionne toute l'année. La quatrième mission du laboratoire de L'IVV est l'analyse des vins pour l'obtention du label AOC. Vous ne le saviez peut-être pas, mais avant de déguster les vins, on les analyse en laboratoire. Et la nouveauté dans tout ça? L'IVV a son propre oenologue en la personne d'André Mehlen. L'un de ses rôles est d'amener l'innovation, de chercher d'autres méthodes, d'essayer d'autres levures. Microbiologue de formation, il aide aussi les viticulteurs à se conformer aux réglementations sans cesse plus restrictives au niveau hygiène et sécurité. Il réalise également de nombreux essais appliqués afin d'améliorer la qualité du vin. Si le vin luxembourgeois s'est tant bonifié les dernières années, c'est que nos viticulteurs se sont professionnalisés et on accepté de réduire leur production.

Contrôle des vins

Sous la responsabilité de Marc Kuhn, l'IVV veille au contrôle et à l'application de la réglementation communautaire et nationale, y compris pour les vins étrangers sur le marché luxembourgeois. Il travaille en étroite collaboration avec le Laboratoire National de Santé et les douanes. Au niveau des vins luxembourgeois, des contrôles sont effectués au moment où les moûts sont analysés. Les contrôles s'effectuent sur la maturité des raisins et leur acidité. L'échantillon remis fait office de déclaration. Toutes les données sont ensuite inscrites sur le livre blanc du producteur, sur lequel tout figure jusqu'à l'embouteillage.

AOC et marque nationale

«La marque nationale du vin luxembourgeois est un AOC créé en 1935 par l'Etat. Il s'agit d'un label de qualité qui garantit que le vin est d'origine luxembourgeoise, qu'il est placé sous le contrôle de l'Etat, qu'il n'a subi aucun coupage avec un vin étranger et qu'il répond aux critères de qualité fixés par la loi. Pour obtenir la marque nationale, le vin doit être soumis à des examens analytiques exécutés par le laboratoire de l'institut viti-vinicolee, ainsi qu'à des examens organoleptiques, confiés à une commission de dégustation. L'examen analytique porte sur les valeurs de la densité, des titres alcoométriques total et acquis, de l'extrait sec total, des sucres réducteurs, de l'acidité totale et de l'anhydride sulfureux total, etc. L'examen organoleptique, quant à lui, porte sur la couleur et la limpidité, ainsi que sur l'odeur et la saveur du vin. Pour obtenir la marque nationale, un vin doit recueillir au moins douze points sur vingt. La commission peut également conférer une mention qualitative à certains vins: vin classé (14/20), premier cru (16/20) et grand premier cru (18/20).»

Institut Viti-vinicolee B.P. 50
L-5501 Remich
Tél.: 23 612-1
Fax: 23 612-612 www.ivv.public.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange