Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Sanem - Entretien avec Georges Engel bourgmestre Imprimer Envoyer

Tags: Bourgmestre | Sanem

Magazine Echo 2008-5

Sanem

 

Sanem

 

Sanem

Sanem est une commune qui bouge.

Grâce, entre autres, au projet Belval, cette commune va encore connaître un fort développement dans les années à venir. A côté de cela, de nombreux investissements sont réalisés pour améliorer au jour le jour la qualité de vie des habitants de la commune. Rencontre avec Georges Engel, bourgmestre, pour parler entre autres, des projets inscrits au budget 2009.

Echo:

Que pensez-vous de la ré-forme annoncée du congé politique?

Georges Engel:

J'en suis très heureux! A l'heure où nous parlons, j'exerce toujours mon métier d'assistant d'hygiène sociale à la commune de Pétange. C'est un métier que j'adore et qui m'apporte beaucoup, y compris dans ma fonction de bourgmestre, car il me rapproche des gens et de leurs préoccupations, et m'aide à aborder les problèmes des gens de manière rationnelle et pas uniquement émotive. Il faut cependant avoir conscience qu'une commune comme Sanem est une grande entreprise qui emploie 450 personnes! Il est impossible de mener ces deux activités de front et je suis soulagé d'avoir bientôt 22 heures hebdomadaires supplémentaires à consacrer à la commune. Etre bourgmestre est une fonction multi-casquettes. On touche autant à la finance, au sport, à la culture, à l'architecture, à l'urbanisme ou au volet social. C'est un travail très riche et vraiment passionnant, qui mérite que l'on s'y consacre à temps plein.

Echo:

Quels sont les projets à venir à Sanem?

Georges Engel:

Commençons par le volet des infrastructures routières. Ce volet a été un peu délaissé les dernières années. Nous avons donc établi avec l'ensemble de la délégation du conseil communal un listing des routes à refaire. Ainsi, en 2009, vont être refaites les routes allant d'Esch à Ehlerange, la rue de l'Eglise à Soleuvre et tout le quartier «Fenkelbierg» à Belvaux. Dans les 2 ans suivront la rue du Moulin à Sanem, la rue de Hussigny et la rue des Alliés à Belvaux, ainsi que la rue de Belle-vue à Soleuvre. D'autres comme la rue d'Ehlerange seront achevés cette année.

Echo:

L'éducation a toujours été au centre de vos préoccupations…

Georges Engel:

Et cela se retrouve dans le budget 2009. Nous continuons à beaucoup investir dans nos écoles. Ainsi, nous refaisons actuellement l'école «chemin rouge » pour un budget de 7,5 millions d'euros. L'école de Sanem est également en cours de transformation. Nous avons le souci de garder nos infrastructures scolaires en bon état et qu'elles respectent les derniers critères écologiques. Nous sommes également en pleine procédure afin de construire une nouvelle école sur le site de Belval. Cette école regroupera le précoce, le préscolaire, le primaire, une maison relais et une salle omnisports. Elle sera rattachée à la centrale TGV qui produit eau chaude et le chauffage. Ce projet de 27 millions d'euros devrait, si tout va bien, débuter en 2010 et l'école devrait être opérationnelle d'ici la rentrée 2012. C'est un projet élaboré par l'architecte luxembourgeois Michel Petit.

Echo:

Ce n'est pas votre unique collaboration avec cet architecte…

Georges Engel:

En effet, c'est lui qui s'occupera des plus jeunes avec cette construction d'école, mais aussi des plus âgés car il a dessiné notre futur CIPA. Ce CIPA de 120 lits coutera 27 millions d'euros. Les travaux commenceront l'an prochain et devraient s'achever mi-2011. 80% de l'investissement sera financé par le Ministère de la Famille.

Echo:

D'autres grands projets à venir?

Georges Engel:

Il y a notre futur boulodrome, un projet de 3 millions d'euros subventionné à 70% par le Ministère des Sports et le centre d'intervention pour les services de secours au Scheierhaff. Les travaux de ce centre d'intervention débuteront en septembre 2009. Le coût du projet est estimé à 6 millions d'euros. Toujours au Scheierhaff, le hall omnisport va être mis en conformité et nous allons construire une nouvelle salle de gymnastique, une nouvelle salle polyvalente ainsi qu'une nouvelle piscine pour les besoins des écoles, le tout pour un budget de 14 millions d'euros.

Echo:

Quel est votre avis quant à la construction de la maison d'arrêt sur le territoire de votre commune?

Georges Engel:

Nous tenons à être associés dès le début à cette construction afin que celle-ci s'intègre esthétiquement dans le paysage de notre commune. Je pense qu'accueillir la prison sur notre territoire est une bonne chose. Il est prouvé que cela n'accentuera pas l'insécurité dans notre commune, bien au contraire. De plus, accueillir la prison fait augmenter substantiellement la part des subsides de l'Etat dans nos projets. Grosso modo, la prison devrait nous permettre de bénéficier de 20 millions d'euros supplémentaires pour nos projets extraordinaires, ce qui est loin d'être négligeable.

Echo:

Quelques mots sur Belval pour conclure?

Georges Engel:

En 2009 et 2010 de nombreux projets vont se faire au Square Mile, sur le territoire de Sanem. Maintenant, l'activité va vraiment commencer à se développer sur le territoire de Sanem. Je pense que dans 10 ans plus personne ne doutera de la pertinence des investissements réalisés. Depuis le début, il était important pour nous que Belval se développe de façon intégrée par rapport à Esch-sur-Alzette et Sanem. Pour l'instant force est de reconnaître que c'est le cas. Nous avons, d'un point de vue général, une excellente collaboration avec la commune d'Esch-sur-Alzette, mais aussi avec les communes de Differdange, Bascharage et Pétange. Nous allons d'ailleurs intégrer le syndicat intercommunal du «Kordall» Sikor afin que les zones artisanales et commerciales de nos différentes communes ne se fassent plus concurrence. Nous faisons également partie du ZARE Ehlerange avec les communes d'Esch-sur-Alzette et Mondercange. Nous essayons au maximum au travers de nos projets de penser région. Sanem est un maillon de la région Sud

Administration Communale de Sanem

L-4401 Belvaux (Bieles)
Tél.: 59 30 75-1
Fax: 59 30 75 67
BP: 74 L-4401 Belvaux
www.sanem.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange