Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Luxembourg Ville - Entretien avec Monsieur le bourgmestre Paul Helminger Imprimer Envoyer

Tags: Bourgmestre | Luxembourg-Ville

Magazine Echo 2008-5

Helminger

Helminger

Helminger

Echo: Monsieur le bourgmestre, pourriez-vous nous parler des différents projets qui concernent Luxembourg-ville et ses alentours

Paul Helminger:

Un des projets les plus prometteurs concerne le «ban de Gasperich». Le projet de développement couvre une zone de plus de 90 hectares et offre un potentiel d'à peu près 600.000 m2 de surface destinée à la construction. Les constructions seront de tous types : logements, bureaux, centres de loisirs et centres culturels, commerces, dont un deuxième centre Auchan, etc.

Parmi les aménagements qui nous intéressent particulièrement, il y a la construction d'une nouvelle caserne de pompiers, avec la création de facilités pour l'entraînement des pompiers et de la protection civile nationale. Aussi, le lycée Vauban, dont la fréquentation devient de plus en plus importante, disposera d'un nouveau campus.

Ce projet est important pour l'attractivité de Luxembourg comme site d'activité économique. Le ban de Gasperich laisse présumer un potentiel de croissance très important jusqu'à l'horizon 2020 au niveau de la population et de l'emploi. Nous comptons sur la création d'environ 12000 postes de travail et de plusieurs centaines de logements.

Nous devrons donc faire en sorte que les choses suivent d'un point de vue mobilité. C'est pourquoi nous insistons auprès du gouvernement pour que la capacité du réseau ferré soit augmentée, avec entre autres de nouvelles gares périphériques, dont celle de Howald.

Echo: Quels sont les autres projets en cours?

Paul Helminger:

La ville de Luxembourg a entamé en 2004 une large réflexion urbanistique à propos de la zone dite «Porte de Hollerich». Ce projet couvre une superficie de 120 hectares situés dans le sud-ouest de la ville. Une nouvelle gare périphérique y sera créée. Des habitations, des bureaux, des commerces, etc. seront construits au nord de la nouvelle gare, tandis que l'habitat sera concentré plutôt du côté de Cessange avec des maisons unifamiliales, mais aussi des ensembles résidentiels.

Echo: Quelles sont les contraintes particulières de ce projet?

Paul Helminger:

Le plus grand souci dans ce quartier est de sauvegarder l'accessibilité vers la nature environnante et les liaisons avec les espaces verts en Ville (Parc de Belair, Pétrusse etc) de manière à rendre agréables les déplacements à pied ou en vélo.

Echo: Le quartier de la gare va lui aussi subir des transformations

Paul Helminger:

En effet. Ce projet de rénovation du quartier de la gare est né d'un constat évident: la gare occupe un rôle décisif dans l'image globale d'une ville, dus aux flux migratoires qui se jouent dans cet espace et aux enjeux sociaux et économiques qui en résultent. Or, la gare n'est plus suffisamment moderne, même si l'architecture du bâtiment reste très belle. Autre problème: les deux quartiers qui se trouvent de part et d'autre de la gare (les quartiers de la Gare et Bonnevoie) ne disposent pas d'espaces verts et ne communiquent pas entre-eux. Par conséquent, pour faciliter l'accès entre les deux quartiers et pour créer un espace de verdure et de calme, nous avons mis au point un projet de développement consistant notamment à faire construire une dalle sur les rails. C'est sur celle-ci que sera construit le parc: nous voulons créer une sorte d'oasis de verdure qui offrira un environnement de qualité à tout le quartier.

Echo: Pouvez-vous nous parler de ce projet plus en détails?

Paul Helminger:

Le projet couvre une superficie de 57 hectares. Le potentiel de cet espace est énorme: il offre près de 370.000 m2 pouvant accueillir des bureaux, un centre de conférence, des boutiques, un cinéma, une salle de concert, des hôtels, etc. Ces réalisations encercleront le nouveau parc. Celui-ci sera véritablement la colonne vertébrale du projet, autour de laquelle tout s'articulera. L'ambition du projet «Luxembourg-Central» est de faire de la Gare Centrale un véritable espace urbain, un lieu de vie, de rencontre et de croisements. Ce sera un point de passage intégrant l'habitat et le commerce, qui non seulement aura l'avantage de réconcilier les quartiers de la gare et le quartier de Bonnevoie, mais qui donnera surtout à la ville une porte d'entrée soignée, digne d'une capitale européenne. C'est un projet audacieux qui doit être considéré dans sa complémentarité avec les autres projets de réaménagement urbain, dont celui de la «Porte de Hollerich» que j'ai évoqué tout à l'heure.

Echo: Y a-t-il encore d'autres projets urbanistiques en cours?

Paul Helminger:

En ville-haute, un projet concerne la place de l'Etoile et l'implantation d'une grande surface commerciale avec parking souterrain. Comme le site est divisé en un certain nombre d'îlots, on pourra y installer également des logements et des bureaux.

Un autre projet important concerne le centre Hamilius. Il s'agit ici du développement d'un site allant de l'avenue Monterey à la Grand Rue et du Boulevard Royal à la rue Aldringen. Des immeubles vétustes, datant des années 60 et 70, vont être démolis. L'îlot va être remis à neuf, y compris le parking souterrain, et nous allons y implanter, en plein centre ville, une ou deux grandes enseignes commerciales, complémentaires du commerce existant et capables d'en faire le coeur du centre commercial de la Grande Région que nous ambitionnons.

Enfin, d'ici 2015, nous espérons avoir mis en place le tram léger à Luxembourg-ville. Ce projet s'intègre dans le cadre du concept de mobilité intégrée, appelé «mobil 2020»(1). Ce tram sera l'épine dorsale de la mobilité en Ville puisqu'il reliera entre elles les gares périphériques avec la gare centrale en passant par le centre ville.

Quelle est l'actualité de la ville en ce qui concerne les projets culturels?

Paul Helminger:

De nombreux projets sont en passe d'aboutir: nous venons d'inaugurer la nouvelle bibliothèque municipale, au-dessus de laquelle une spectaculaire salle de conférence suspendue est en cours d'achèvemen. Le Cercle Municipal, en voie de rénovation luimême, viendra compléter d'ici deux ans ce nouveau complexe d'animation en plein coeur de la ville historique.

En 2010, la Villa Vauban réouvrira ses portes: elle est actuellement transformée en un véritable musée d'art. L'ancienne demeure sera restaurée et agrandie par un corps de bâtiment résolument contemporain, qui l'enveloppera sur deux côtés et permettra de quadrupler la surface d'exposition disponible. Le musée, ainsi remis à neuf, abritera les collections d'art ancien de la ville de manière permanente, mais ouvrira également ses portes à des expositions temporaires.

Notons aussi que le milieu sportif n'est pas en reste à Luxembourg. Plusieurs installations sont en projet: à Bel-Air, le hall sportif et la piscine pour les écoles sont en construction, et le projet du vélodrome de Cessange est en bonne voie. Nous sommes également très contents d'accueillir à Luxembourg un événement sportif important: le tournoi de tennis WTA, qui aura lieu à la Kockelscheuer dans moins d'un mois.

Echo: Pour terminer, parlez-nous de «Hot City»: où en est le projet?

Paul Helminger:

Hot City est une plate-forme de communication mobile qui permet aux utilisateurs d'accéder à l'Internet alors qu'ils sont en déplacement : outil de travail performant pour nos équipes sur le terrain, de dialogue entre les citoyens et les visiteurs et la Ville, portail d'accès enfin aux informations et services qu'y offrent les divers prestataires de services Internet. Hot City a été lancé dans la Ville-Haute en juillet 2007. Pour utiliser efficacement Hot City, il suffit de se trouver à proximité d'un hotspot et de disposer d'un ordinateur portable, d'un PDA ou d'un téléphone mobile avec une carte WiFi. Nous devons faire le bilan de ce projet en décembre. Actuellement, Hot City couvre la Ville-Haute, le quartier de la Gare, le quartier du Grund, une partie du quartier Bel-Air et le Limpertsberg. D'ici 2009, nous espérons couvrir toute la ville!

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange