Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

L'Eglise St. Michel au Marché-au-Poissons Imprimer Envoyer

Tags: Luxembourg | Roeser

Magazine Architecture & Bâtiment 2008-98

L'Eglise St. Michel au Marché-au-Poissons

L'Eglise St. Michel au Marché-au-Poissons

Si l'église St.Michel ne figure pas parmi les édifices luxembourgeois les plus monumentaux, elle peut cependant s'enorgueillir de figurer parmi les plus anciens témoins architecturaux de l'histoire chrétienne du pays. Amputée, mutilée, brûlée, elle a résisté à mille morts, mais ses blessures sont aujourd'hui cicatrisées. St.Michel,dont les origines remontent au 10ième siècle, est la plus ancienne église de la ville de Luxembourg. Elle s'élève au centre des vieux quartiers et sa silhouette surplombe les remparts et les fortifications inscrits aujourd'hui au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Depuis le 27 mai 1963 l'église comme telle est classée au titre de la législation luxembourgeoise concernant la conservation et la protection des sites et monuments nationaux.

A l'ombre de son clocher s'est organisée et développée au cours des siècles la vie culturelle, économique et sociale de la future capitale. La paroisse St. Michel abrite encore de nos jours le Palais grand-ducal, la Chambre des députés, le Palais de justice et le siège du Conseil d'Etat.

Nombreuses étaient d'autre part les confréries,qui au Moyen Age y avaient leur origine et leur siège. Les corporations y faisaient aussi régulièrement leurs dévotions. Les autorités officielles y viennent encore se placer sous la protection du ciel.

Le Comité Alstad a.s.b.l., en collaboration avec Ciné-Vidéo Flash Roeserbann a réalisé un film documentaire sur l'église St. Michel retraçant les thèmes de l'histoire, de l'architecture, du mobilier, de l'art religieux et des vitraux.

Dès maintenant, et ceci jusqu'au 1er décembre 2008,nous vous proposons ce DVD en souscription,pour le prix de 15 €.Veuillez verser la somme correspondante sur l'un des comptes bancaire du Comité Alstad a.s.b.l.

  • Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat IBAN LU64 0019 1755 0897 0000
  • Chèque postaux IBAN LU02 1111 0080 8736 0000
  • Fortis Banque Luxembourg IBAN LU19 0030 7564 6694 0000

Pour tous renseignements supplémentaires nous sommes à votre disposition au N° 46 61 88. Tous les commentaires du film sont disponibles en langue luxembourgeoise, allemande,française et anglais.

L'association Comité Alstad

á L'association Comité Alstada été fondée début de l'année 1937 par Messieurs Georges Schmitt (Conservateur au Musée National de Luxembourg) et Lambert Schaus (Ministre et Ambassadeur), tous les deux amis de la vieille ville de Luxembourg. Leur but étaient de faire revivre celle-ci, mais surtout leur tenait à coeur de faire revivre cette vieille fête populaire nommé «Éimaischen » (un vieux marché de poteries), laquelle se tenait et se tient toujours chaque année,depuis 1825,le lundi de pâques dans les rues de la vieille ville de Luxembourg.Cofondateurs étaient les Messieurs: Jean-Pierre Koltz (Historien), Gustave Hoffmann (Cafetier), Joseph Parmentier (Employé de l'Etat) et Pierre Feidert (Industriel).

Pour attirer l'intérêt des gens au profit de la vieille ville et surtout de l'Éimaischen, les responsables ont eu l'idée d'offrir aux visiteurs un objet d'art en terre cuit, qu'on peut seulement s'acquérir le jour du marché de l'Éimaischen et en même temps de soutenir une oeuvre de bienfaisance.Chose fait, en 1938 on vendait un petit cendrier en faveur de la Croix Rouge de Luxembourg. Le succès fût énorme et on décidait par la suite de vendre chaque année un petit objet d'art en terre cuit, dont le bénéfice net doit revenir à une oeuvre de bienfaisance. C'est ainsi que depuis 1939 le Comité Alstad soutient l'oeuvre de la Crèche de Luxembourg.

Mais l'association fraîchement fondée tenait absolument à donner de nouvelles impulsassions à la vie culturelles de ce vieux quartier par l'organisation de concerts, expositions, comme par exemple l'exposition « Saachen aus der aler Stad » organiser dans le cadre des festivités pour la commémoration du centenaire de notre indépendance, et d'autres manifestations.

Georges Schmitt et ses amis étaient dévoués, corps et âme, à leur cause. Est c'est seulement en 1981,que «l'ancien» comité remettait la gérance dans des mains plus jeunes,avec toutefois la promesse acquise,que le bénéfice net de la vente de l'Éimaischen sera destiné à l'oeuvre de la Crèche de Luxembourg.

Le «nouveau» Comité Alstad ne s'est pas arrêté la et continue également dans l'esprit de ses fondateurs à s'occuper activement du volet culturel pour le bien de notre vieille ville.

Georges Schmitt est décédé le 14 juillet 1976, quelques mois avant le 50e anniversaire de la fondation du Comité Alstad

Le CVF,filmer par passion

Le travail d'équipe est la devise du seul club de cinéastes et vidéastes nonprofessionnel du Réiserbann, car avec un petit nombre de membres actifs, la coopération est un moyen efficace pour obtenir des résultats.Et que cette approche ait fait ses preuves, est démontrée par les nombreuses créations à succès national,mais aussi bien qu'international

Ce qui n'était qu'au début - l'association a été fondée en avril 1970 à Livange - qu'une possibilité d'améliorer,tant d'un point de vue artistique que dans sa conception, de simples films de vacances ou de famille, a développé avec le temps une dynamique propre. La mise à disposition de matériel, l'expérience et la passion des différents membres augmentant, ont conduit en très peu de temps à une incitation de créativité plus élevée.

Reporters dans le Réiserbann

Tout au long de ces années, le "Ciné Vidéo Flash" a capturé en images les grands évènements de la communauté du Réiserbann. Le résultat étant des reportages,qui régulièrement sont présentés lors de soirées de projections. D'autres films sont produits chaque année sur base d'idées des membres ou lancés par des personnes externes. Leur réalisation se compose généralement de différents membres travaillant en commun à un projet.C'est peut-être justement cette variété d'influences différentes, qui marquent le succès d'un film. Et ce succès est visible! Des concours nationaux et internationaux représentent toujours un nouveau défi pour le club.Les membres du club n'ont pas seulement remporté des prix lors des "Concours National" de la Fédération Luxembourgeoise des Cinéastes ou du Ministère de la Culture, mais ont également reçu de nombreuses reconnaissances sous forme de diplômes lors de concours internationaux ou par la remise de la médaille en or "Prix Fellini" par l'UNESCO.

L'ère du numérique

Des bons résultats exigent naturellement aussi de bonnes conditions. Celles-ci sont atteintes par le club en ce qui concerne son matériel. Ainsi, le "Ciné Vidéo Flash" a ,au cours des dernières décennies, su constamment s'adapter à l'évolution technologique, passant ainsi d'un travail sur pellicule à l'utilisation de la vidéo, jusqu'à l'ère actuelle de la vidéo numérique. Et malgré le bon vieux temps, on ne peut probablement pas nier que le montage et la finalisation des productions sont aujourd'hui largement facilités par l'emploi de programmes spécialisés sur ordinateur, permettant naturellement d'accroître la qualité du résultat final

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange