Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 94 de l'année 2007 Imprimer Envoyer

Tags: Magazine-AB

Editorial & Sommaire - Magazine Architecture & Bâtiment

Magazine AB Cover 94

Elle a également obtenu du gouvernement que des contrôles réguliers et sur demandent soient faits dans les entreprises pour lutter contre l’absentéisme, qui « affaiblit la compétitivité des entreprises et engendre des perturbations au sein des travailleurs qui sont obligés de faire des heures supplémentaires.  Pour les frontaliers, les contrôles seront renforcés par un système d’entraide avec la France, la Belgique et l’Allemagne. Pendant la conférence de presse, Norbert Geisen, président de la fédération, a qualifié l’accord d’opération à la Luxembourgeoise, « c'est-à-dire prendre beaucoup d’argent et se débrouiller avec cela, au lieu d’aller chercher les problèmes aux racines ». Il faut dire que le statut unique coûte quand même 6 millions d’euros à l’Etat.

Au niveau des syndicats, les réactions sont mitigées. Le LCGB et l’OGBL ont donné leur accord, en critiquant toutefois le comportement de la Fédération des artisans. Le principe du statut unique est loué mais le texte est jugé « compliqué ». La mise en pratique ne sera pas aisée car il faudra introduire dans les entreprises une nouvelle philosophie, qu’on ne pense plus en termes d’employé / travailleur, mais simplement en thermes de fonctions.
En bref, l’accord contente tout le monde sans enthousiasmer personne, ce qui tend à faire penser que c’est un bon accord.

En ce qui concerne l’absentéisme, contrôler c’est bien, mais il y a un véritable travail à faire en amont. On remarque en effet que dans le même secteur d’activité, le taux d’absentéisme peut varier du simple au double selon l’entreprise. On a tendance à établir toujours plus de normes, de processus, de lois, de règlements en oubliant parfois l’évidence. En effet, lorsque les gens se sentent bien dans leur entreprise ils sont moins absents. Ce n’est pas qu’une question de salaire, mais de respect de la personne, de reconnaissance du travail effectué… Bref, de beaucoup de choses qui paraissent si évidentes qu’on les oublie toujours un peu plus.

Jorris Fitten

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange