Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Roby Biwer est entré en politique par le biais de l'écologie. Imprimer Envoyer

Tags: Bettembourg | Bourgmestre

Magazine Echo 2010-5

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

04-07

Roby BIWER est entré en politique par le biais de l'écologie. Son implication dans la vie sociale de Bettembourg et son volontarisme en faveur de l'environnement l'ont propulsé à la tête de sa commune. Le fait d'être bourgmestre n'a pas affaibli son engagement écologique, bien au contraire. Rencontre avec un bourgmestre engagé

Echo: Qu'est-ce qui fait que Bettembourg est connue comme ville verte?

Roby Biwer: De par son histoire, Bettembourg est une ville industrielle, très bien desservie par les autoroutes et les chemins de fer. Cela dit, Bettembourg a aussi beaucoup d'espaces verts. Non seule- ment nous comptons 3 réserves naturelles nationales, mais nous avons aussi été l'une des premières communes à classer des réserves naturelles communales. Bettembourg est également la première commune à avoir désigné une réserve forestière intégrale et l'une des seules à avoir replanté une forêt de 18 hectares. Ces nombreuses initiatives montrent que si nous sommes connus pour nos efforts en matière d'écologie, cela ne doit rien au hasard car l'écologie est au cœur même de notre action.

Echo: Vos efforts portent-ils aussi sur les bâtiments communaux?

Roby Biwer: Toutes nos nouvelles constructions sont respectueu- ses de l'environnement, écono- mes en énergie et utilisent au maximum les énergies renouvelables. Nous n'achetons que de l'énergie verte «Naturstroum» et nous avons changé toutes les ampoules de tous nos bâtiments pour les remplacer par des LED. Le remplacement des ampoules nous permet d'épargner 34.000 kg de CO2 et 14.000 euros par an.

Echo: Et en ce qui concerne les entreprises?

Roby Biwer: Nous associons les entreprises installées sur notre territoire à nos efforts. Ainsi, nous allons démarrer un projet pilote au Luxembourg qui consiste à réaliser un cadastre solaire aérien. Nous allons survoler les halls industriels de la commune avec une caméra thermographique afin de détecter toutes les déperditions de chaleur. Nous travaillerons ensuite avec le Ministère du Développement Dura- ble et des Infrastructures et avec l'IFSB pour aider les entreprises à améliorer l'isolation thermique de leurs bâtiments.

Autre projet pilote, nous avons convoqué l'ensemble des entreprises situées à Bettembourg afin de réaliser une table ronde relative à l'écologie et au secteur humanitaire. 12 entreprises parmi les plus grandes de la commune ont répondu présent! Plusieurs éléments ont été retenus par les entreprises, parmi lesquels de n'acheter plus que des produits «fair trade» par exemple. Elles ont aussi décidé de réaliser des analyses de flux de leurs employés (origine, horaires, destinations) afin de mettre en place un système de navette locale qui s'appuie sur notre réseau de transports en commun. Une proposition d'aménagement écologique des espaces verts des entreprises a également été retenue. Enfin, des projets conjoints dans le domaine de l'énergie solaire photovoltaïque et l'optimisation énergétique des bâtiments verront le jour avec le concours de l'IFSB.

Echo: N'avez-vous pas aussi un projet pilote avec le CRP Henri Tudor?

Roby Biwer: Il s'agit du projet «Obeler denkt nohalteg». Abweiler est un petit village de 80 habitants de notre commune. Dans un grand partena- riat avec les instances publiques, la commune, le Ministère du Logement, le Ministère du Développement Durable, le CRP Henri Tudor qui accompagne le projet scientifiquement, et des partenaires du secteur privé, nous allons essayer de mettre en œuvre tout ce qui est possible pour gérer cette localité suivant l'ensemble des critères du développement durable.

La première réunion avec les habitants d'Abweiler a été très motivante. Dans une première phase, nous allons analyser les souhaits des habitants puis réaliser l'optimisation des bâtiments existants. Parallèlement, nous allons analyser les différents flux des ressources naturelles, eau, énergie... et voir comment on peut gérer cela de façon durable sur un site restreint. Ce projet a plusieurs dimensions.

La première dimension consiste à mener des projets durables avec les habitants en réalisant des rénovations écologiques de leurs maisons. La deuxième dimension est scientifique, et la troisième humaine, car le but de tout cela est d'habiter mieux et que les gens y gagnent aussi en qualité de vie. Un institut de Trêves s'occupera des relations avec les habitants. C'est un projet global qui nous tient tout particulièrement à cœur et qui est accueilli très favorablement et donc supporté par notre Ministre Marco Schank.

Echo: D'autres projets vous viennent à l'esprit?

Roby Biwer: Il y en a beaucoup. Nous avons par exemple mis en place un programme de fauchage tardif des espaces verts et un programme de replantation des arbres de ville. Nous avons aussi développé un système de gestion professionnelle pour un cadastre de tous les arbres de la ville. On s'est ainsi doté d'un concept de gestion du patrimoine des plantes de nos parcs pour gérer la replantation de nos arbres sur plusieurs générations.

Echo: Quelques mots pour conclure?

Roby Biwer: Je terminerais sur un grand projet qui démarrera au printemps 2011. Il s'agit de la création d'un nouveau parc naturel de 12 hectares sur un terrain appartenant au Ministère de l'Economie. On y aménagera un ruisseau, un petit étang, on y plantera des arbres, on réalisera des chemins de promenade, etc. Le tout sera financé par la commune de Bettembourg et le Ministère de l'Economie, qui pourra ainsi profiter d'une compensation écologique pour d'autres projets. Avec tous ces projets qui ne sont encore qu'une partie de nos efforts en matière d'écologie, Bettembourg est à même de défendre fièrement sa renommée pour tout ce qui touche à l'écologie et à la sauvegarde de notre planète.

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange