Belval - Démontage partiel des anciennes cheminées de l'agglomération Imprimer

Tags: Belval

Magazine Architecture & Bâtiment 2010-105

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

56_57_belval

Belval - Démontage partiel des anciennes cheminées de l'agglomération

L'état critique des cheminées nécessite la mise en oeuvre de mesures d'urgence

La société Agora, responsable pour le développement et l'aménagement de Belval, commence à procéder au démontage partiel des deux cheminées situées à l'ouest du quartier Square-Mile à Belval.D'une hauteur de 115 respectivement 75 mètres,elles appartenaient à l'unité d'agglomération de l'ancienne usine sur le territoire de la Commune de Sanem.Ces deux tours seront réduites à une hauteur de 40 mètres.

Ces mesures s'avèrent nécessaires suite à la dégradation alarmante de la structure portante des deux cheminées. Les dégâts tant des parois externes et internes, réalisées en briques, que du socle proprement dit, risquent de provoquer rapidement l'effondrement complet de ces constructions datant des années 70.Cette situation est prise très au sérieux par la société de développement et la Commune de Sanem. Ces grandes tours présentent en effet un réel danger pour les chantiers en cours sur le site. Afin de limiter les risques, une première action a été de définir et d'installer dés 2007 un périmètre de sécurité autour des deux cheminées. Aujourd'hui, celui-ci paralyse les mesures de viabilisation d'une partie importante du quartier Square-Mile et du Parc Belval.

L'expertise commanditée par Agora pour les deux cheminées mises hors service depuis plus de 23 ans, a été réalisée par le bureau d'études allemand ANIKON. Elle fournit une liste détaillée de toutes les dégradations observées. Afin de garantir la sécurité de ces deux édifices, le bureau recommande au minimum une réduction de leur hauteur à 40 mètres. La mise en oeuvre des recommandations des experts n'était initialement prévue qu'à partir de mi 2010. Les dernières observations conduites par Agora indiquent cependant qu'en raison des conditions météorologiques exceptionnelles des dernières semaines,les dégradations se sont accentuées et imposent une action immédiate.

Le Conseil Communal de Sanem a,pour sa part, inscrit cette problématique parmi ses priorités “Ces cheminées représentent pour nous une partie de notre histoire mais les impératifs liés à la sécurité sont bien évidement prioritaires pour la Commune. En effet, les chutes régulières de briques qui se déchaussent ainsi que le risque réel d'écroulement qui s'est par ailleurs accru à la suite des périodes de gel intense, nous impose d'agir au plus vite” déclare Georges Engel, Bourgmestre de la Commune de Sanem --?-- requis. Le démontage est réalisé par le rabotage progressif des couches supérieures des tours. Au total, les travaux devraient durer environ 3 mois.

“Dés le départ,Agora a analysé plusieurs alternatives de conservation complète des cheminées.Cependant, aucune technique de sécurisation ne nous permet, à Belval l'heure actuelle, d'éviter un démontage partiel. Nous avons bien entendu tenu des réunions d'information avec différents acteurs,tels que l'Amicale des Hauts Fourneaux ou le Mouvement Ecologique. Nous leur avons présenté l'état de la situation et leur avons exposés les risques bien réels causés par le processus naturel de dégradation” précise Vincent Delwiche, directeur d'Agora. Afin de conserver le caractère marquant de ces structures dans le paysage, tout sera mis en oeuvre avec les urbanistes, afin de déterminer au plus vite un concept définitif adapté

Share this post