Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Le Fonds Belval «Beyond the City of Science» Imprimer Envoyer

Tags: Belval

Magazine Architecture & Bâtiment 2010-105

24_25_le_fond_de_belval

24_25_le_fond_de_belval

Le Fonds Belval «Beyond the City of Science»

Workshop international pour étudiants en architecture et urbanisme

Du 17 au 20 novembre 2009, le Fonds Belval a accueilli une quarantaine d'étudiant/es en provenance de France, d'Allemagne, d'Italie, du Portugal, de Turquie et de plusieurs pays de l'Asie pour un workshop qui a marqué le début d'un travail universitaire sur le développement urbain de l'agglomération transfrontalière du val d'Esch- sur-Alzette. Les écoles participant au projet sont l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy, la Domus Academy Milan et la Technische Universität Dortmund,Fakultät für Raumplanung. Leurs travaux ont été exposés au pavillon skip jusqu'au 22 mars 2010.

Dans ce milieu déterminé par l'essor et le déclin de la sidérurgie viendront s'implanter des éléments nouveaux à très grand potentiel de rayonnement : l'Université du Luxembourg et les centres de recherche publics qui constitueront la majeure partie de la Cité des Sciences implantée sur la Terrasse des Hauts Fourneaux à Belval.Des nouvelles infrastructures d'enseigne- Le Fonds Belval ment, de laboratoires et de bureaux seront réalisés ici auxquelles s'ajoutent des infrastructures culturelles et de loisirs. Le programme de construction comprenant une quinzaine de bâtiments est arrêté depuis longtemps, les premiers immeubles dans l'intérêt de l'Université sont en cours de construction. Par ailleurs,les investisseurs privés ont également adopté très visiblement le site de Belval, la banque RBC-Dexia avec sa tour rouge qui faisait pionnier, les grandes surfaces commerciales,des logements et autres constructions qui suivent le pas.

Le Fonds Belval a voulu donner un coup de pouce pour stimuler les réflexions sur l'impact urbanistique qu'aura la Cité des Sciences sur l'agglomération transfrontalière du val de l'Alzette et a invité des étudiant/es à faire une analyse du territoire en question et de proposer des idées pour le développement urbain futur. Trois écoles - l'Université de Dortmund, l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy et la Domus Academy de Milan -,ont répondu à l'appel.

Au mois de novembre 2009 les étudiants et étudiantes sont venus sur les lieux avec leur professeur lors d'un workshop qui s'est déroulé au pavillon Skip. Grâce à des rencontres avec des experts locaux et des visites, ils ont pu découvrir le territoire en question, notamment le site de Belval,la ville d'Esch- sur-Alzette et la localité de Sanem ainsi que les communes limitrophes de la Lorraine.A la fin du workshop,chaque groupe a présenté ses premières idées et esquisses pour le projet qu'ils entendaient développer pendant le semestre d'hiver sous la direction de leur professeur dans le cadre de leur cours universitaire.

LES PROFESSEURS

André Vaxelaire
Architecte,professeur à
l'Ecole Nationale Supérieur
d'Architecture de Nancy

Le projet de Belval m'intéresse depuis longtemps, je viens régulièrement ici avec mes étudiants pour voir l'évolution de ce nouveau quartier. Il était donc important que nous participions au workshop initié par le Fonds Belval qui invite les étudiants à réfléchir sur le futur développement urbain autour de l'ancienne friche industrielle. Ici naît en effet une véritable agglomération transfrontalière et il est particulièrement passionnant de réfléchir sur la forme qu'elle pourra prendre. A présent existe déjà de nombreux échanges, beaucoup de Lorrains viennent travailler au Luxembourg, mais aussi en sens inverse, p.ex. sur le plan culturel. L'enjeu consiste à rechercher les conditions pour voir émerger ici un pôle d'attractivité et de vie avec cette locomotive qu'est la Cité des Sciences à Belval. Il faut trouver la bonne relation entre les différents pôles existants, les anciens centres sidérurgiques qui se sont formés autour des usines, le centre historique de la ville d'Esch qui a de grandes qualités,et le nouveau quartier de Belval. La frontière entre le Luxembourg et la France s'efface de plus en plus avec les projets de part et d'autre et la question qui se pose est comment cet espace peut se transformer en une agglomération favorisant l'échange et la solidarité entre les populations. J'espère que le travail de nos étudiants voire de tous les étudiants contribue à apporter des réponses aux défis qui se posent.

Christa Reicher
Architecte,professeure à la
Technische Universität Dortmund
Fakultät für Raumplanung

Etant consultante du Fonds Belval pour l'urbanisme de la Terrasse des Hauts Fourneaux je suis le projet de la Cité des Sciences depuis quelques années.Pour le semestre d'hiver j'avais proposé à mes étudiants du cours « Städtebaulicher Entwurf » de travailler sur le développement urbain autour de la Cité des Sciences à Belval. 70 étudiants se sont inscrits. En octobre 2009 nous sommes venus avec tout le groupe à Belval pour une première inspection des lieux. Une quinzaine d'étudiants ont participé au workshop en novembre. L'intérêt particulier pour nous de répondre à l'appel du Fonds Belval est l'opportunité qu'il donne à nos étudiants de découvrir le projet extraordinaire de la Cité des Sciences et de participer aux réflexions sur le futur développement.La question de relier le nouveau quartier au milieu environnant s'avère une des plus passionnantes préoccupations en matière de développement urbain.Il faut aussi relever qu'en tant que projet universitaire nous n'avons pas les contraintes auxquelles sont asujettis les professionnels du métier,mais nous pouvons aborder les thèmes sans a priori et donner libre cours aux idées qui naissent. Mes étudiants ont aussi beaucoup apprécié les rencontres avec les experts locaux et les échanges avec les jeunes d'autres nationalités.C'est ainsi que peuvent se forger des amitiés qui parfois perdurent très longtemps.

Gianandrea Barreca
Architecte,Directeur de Domus
Academy Milan

Il y a quelques années j'ai participé à un workshop organisé par le Fonds Belval qui réunissait des experts internationaux pour débattre sur le développement urbain et l'urbanisme sur la Terrasse des Hauts Fourneaux. Dans le cadre de ces discussions a été retenu que le site de Belval ne peut être considéré comme un îlot ou un espace fermé mais doit s'ouvrir sur les alentours notamment vers la ville d'Esch et la localité de Belvaux. Le workshop qui a été proposé par le Fonds Belval aux écoles de Nancy,de Dortmund et de Milan nous donne la possiblité d'élargir encore ce rayon et d'intégrer la région limitrophe française dans les réflexions. Etudier l'impact économique, socioculturel et urbanistique de la Cité des Sciences sur l'espace transfrontalier s'avère particulièrement intéressant si on confronte des jeunes gens de différentes nationalités, certains d'entre eux viennent de milieux culturels très différents du nôtre. En faisant une visite des lieux autour du site de Belval, ils ont pu constater qu'à côté du nouveau quartier en émergence existent d'autres pôles avec un grand potentiel de développement. Les premières esquisses et idées lancées soulevaient la question comment relier tous ces éléments.

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange