Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Novo - Entretien avec avec Frank Diderich et Constant Seiwerath Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2009-5

57_59_novo

57_59_novo

57_59_novo

57_59_novo

Pour une énergie propre, indépendante et efficace Entretien avec avec Frank Diderich et Constant Seiwerath

Echo:

A quand remonte votre passion pour les énergies renouvelables?

Constant Seiwerath:

J'ai appris, il y a quelques années, que c'était une passion familiale. Pour la petite histoire, mon grand-père, qui habitait à Masseler dans le Nord du pays, était forgeron et son frère lui avait ramené des États-Unis les plans d'une éolienne multipales, hyper moderne à l'époque aux USA.Il se mit à l'ouvrage sur le terrain de mon arrièregrand- père. Résultat: alors que la ville de Luxembourg n'a eu l'électricité qu&8217;en 1923 avec la création de la Cegedel, l'église de Masseler a été éclairée électriquement en 1918! J'ai personnellement toujours été actif dans ce type de recherche et le développement des énergies renouvelables. Ainsi, parallèlement à ma carrière aux CFL, je détenais 50% des parts de la Société Française des Énergies Renouvelables qui a conçu et réalisé de nombreuse petites éoliennes ainsi que deux parcs éoliens. J'ai vendu ces parts afin de créer une nouvelle société: Nos bureaux se situent à Bettembourg et nous disposons d'une soufflerie et d'un laboratoire d'essai à Kanfen. Didier Seidel de Urba TP Engineering contribue à la mise en oeuvre de nos installations ici à Kanfen et se charge de la prospection en outre mer, en particulier sur l'ensemble de la zone Afrique, Afrique du nord, Turquie, Océan Indien et les Comores. Frank Diderich: J'ai travaillé plus de 25 ans dans l'industrie sur des projets hydrauliques. J'ai rencontré Constant à la Chambre de Commerce et nous avons travaillé ensemble sur un projet d'éolienne. Depuis, nous ne nous sommes plus quittés et je m'occupe de la gestion administrative de l'entreprise.

Echo:

Quelles sont exactement vos activités?

Constant Seiwerath:

Nous sommes forts de plus de 26 ans d'expérience dans le domaine des énergies renouvelables et de l'environnement. Nous avons d'abord une activité de R&D. Nous détenons actuellement plusieurs brevets et quatre nouveaux brevets sont sur le point de nous être adjugés. Deux autres seront déposés dans un futur proche. Ces brevets feront partie intégrante des produits de Novo Energie mais pourront également être mis en valeur et commercialisés par d'autres sociétés européennes ou internationales. Novo Energie est active dans les domaines suivants: - Recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables - Mise en valeur des recherches - Construction, essais et mise en oeuvre de prototypes - Amélioration et maintenance d'éoliennes - Fabrication en sous-traitance - Représentation et vente de produits haut de gamme produits par des entreprises associées.

Echo:

Vous commercialisez donc d'ores et déjà certains produits?

Constant Seiwerath:

Nous commercialisons déjà une gamme relativement large, qui sera bientôt complétée par des produits en cours de développement. Produits commercialisés par Novo Energie:

Des éoliennes à axe vertical GanWind de 5 et 20 kW fabriquées par la société allemande Lehmkuhl. Une éolienne GanWind de 100 kW (actuellement en développement). Des éoliennes à axe horizontal de 3 à 10 kW en collaboration avec la société allemande Procon. Des installations photovoltaïques de grande taille (8 hectares avec la société française Urba TP Engineering. Des installations photovoltaïques de petite taille en collaboration avec la société allemande EBI Engineering et la société française Urba TP Engineering déjà cité, spécialisée dans l'export en particulier l'océan indien:

  • Des installations d'éclairage public LED et alimentation en PV solaire

Echo:

Pouvez-vous déjà nous parler de vos futurs produits?

Constant Seiwerath:

Nous sommes en phase finalisation du développement d'éoliennes de 1,5 kW à 6 kW à axe horizontal, ainsi que d'éoliennes de 5 kW à 200 kW à axe vertical. Nous travaillons aussi sur des hydroliennes de 1 à 50 kW à axe horizontal monté sur catamaran. Nous développons également la première hydrolienne de 30 kW à axe vertical. Son installation est prévue pour le troisième trimestre 2010 sur une rivière en Allemagne. Dernier produit en développement: des hydroliennes de 300 à 2000 kW à axe vertical monté sur un trimaran, prévu pour installation marine.

Echo:

Comment se développera, selon vous, l'éolien dans les années à venir? Frank Diderich: Tout dépend des pays. Pour l'instant, l'essor des énergies renouvelables est étroitement lié aux aides étatiques. La France, l'Allemagne et la Belgique accompagnent bien le développement de l'éolien tandis que le Luxembourg soutien quasi exclusivement le solaire. Cela dit, nous avons la chance en Europe, d'avoir des hommes politiques abordables et une législation qui permette d'installer une éolienne n'importe où et de s'acheminer le courant produit jusque chez soi via le réseau européen. Un groupement de personnes ou d'industriels peuvent acheter une grande éolienne et ainsi réaliser de substantielles économies.

Echo:

L'idéal ne serait-il pas d'avoir un business model viable sans subsides? Frank Diderich: C'est notre objectif à moyen terme. Nous travaillons au développement de machines

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange