Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Strassen Imprimer Envoyer

Tags: Bourgmestre | Strassen

Magazine Echo 2009-4

Strassen

Strassen

Strassen

Strassen

Strassen

Strassen

Strassen

Strassen

Entretien avec Gaston Greiveldinger bourgmestre

Située au bord ouest de la capitale de Luxembourg, Strassen est la 18ième plus grande commune du pays en termes de population, mais l'une des plus petites en termes de superficie. Si, de par sa situation géographique, Strassen est l'une des communes les plus cotées du pays, cela ne va pas sans poser quelques problèmes de circulation. Quelques questions à Gaston Greiveldinger, bourgmestre, au sujet du développement de Strassen:

Echo:

Avez-vous signé le Pacte Logement?

Gaston Greiveldinger:

Nous avons signé la Pacte Logement. Il faut dire que Strassen a toujours connu une croissance démographique de l'ordre de 1,2 à 1.4%, ce qui correspond à ce que demande le Pacte Logement. Notre but est de garder ce rythme de croissance, sans aller au-delà, afin de garder un développement harmonieux et maitrisé, d'autant que nous connaissons un certain nombre de problèmes de circulation, notamment sur la route d'Arlon.

Echo:

Vos projets d'agrandissement portent donc sur le long terme?

Gaston Greiveldinger:

Notre principal projet, à savoir le Pescher 4,5 et 6 s'étend sur 14 hectares, concerne environ 1.500 nouveaux habitants, et s'étend sur une période de 15 à 20 ans. Notre ambition est, comme dit précédemment, d'avoir un développement harmonieux, c'est pourquoi il reste encore des choses à discuter à propos de ces projets, afin d'y intégrer les exigences de la commune, des riverains, des ministères, et des lotisseurs, le tout en respectant des exigences élevées en termes d'écologie. Bref, il faut toujours trouver des solutions afin de satisfaire tout le monde.

Echo:

Y a-t-il des solutions à l'étude pour endiguer le trafic routier?

Gaston Greiveldinger:

Nous allons continuer la route de délestage et réaliser la jonction entre cette route et la zone commerciale. L'objectif à terme est de dégager la route d'Arlon et de la dédier au transport public. Nous avons d'ailleurs déjà réservé un couloir pour bus tout le long de cette route. Avant de pousser le développement démographique de la commune, je pense qu'il faudra régler nos problèmes de circulation.

Echo:

La mobilité est donc au coeur de vos préoccupations...

Gaston Greiveldinger:

Surtout la mobilité douce. Nous réalisons en ce moment un inventaire de tout ce qui existe dans la commune en termes de pistes cyclables et de chemins piétonniers. Si les moyens nous le permettent, nous aimerions faire partie du système «vél'oh!» géré par la ville de Luxembourg et créer 3 stations «vel'oh!» à Strassen d'ici fin 2009. Nous avons aussi introduit une zone 30 qui fonctionne très bien aujourd'hui.

Echo:

La question de la mobilité ne peut-elle pas aussi se penser de façon régionale?

Gaston Greiveldinger:

C'est pourquoi nous avons signé la convention DICI avec les communes de Luxembourg, Leudelange et Hesperange, autrement dit la couronne Sud Ouest de la ville de Luxembourg. Il s'agit pour l'ensemble de nos communes de résoudre les défis posés par un développement économique très fort. Ce développement a certes de nombreux aspects positifs, mais aussi certaines retombées négatives qu'il convient de juguler. Toutes nos communes aspirent à un développement durable afin de concilier qualité de vie, valeurs sociales, écologie et économie.

C'est en juin 2005 que nos communes, ainsi que le Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire ont signé la Convention relative à un Développement Intercommunal Coordonné et Interactif du sud-ouest de l'agglomération de la ville de Luxembourg, en abrégé: «DICI Sud- Ouest».

Amélioration de la qualité de la vie, respect de la nature, compétitivité économique et cohésion sociale sont les mots-clés de la Convention qui promeut un développement durable dans le sud-ouest de l'agglomération de la ville de Luxembourg afin que, à l'avenir, les habitants puissent y vivre et y travailler dans les meilleures conditions.

L'objectif de la Convention est l'élaboration concertée du plan intégré de développement pluricommunal (PIDP) sur la base de différentes scénarios de développement. Cette planification informelle sera intégrée dans les planifications déjà existantes comme l'IVL. Elle aura également pour fonction de coordonner les planifications ultérieures et sera transposée avec l'actualisation des PAG et la mise en place des PAP.

Par cette convention, les signataires s'engagent à réaliser une planification concertée dont le but est de réaliser une répartition équilibrée des emplois et des logements, de réduire le trafic motorisé individuel et de promouvoir la mobilité douce et les transports publics. Ces éléments permettront de renforcer la compétitivité économique, la qualité de l'habitat et la cohésion sociale ainsi que d'améliorer les transports et de protéger les espaces naturels.

Le premier document élaboré par le DICI a été signé en juillet à Strassen dans notre centre Barblé. Ce document a trait au développement démographique et au développement des transports publics dans nos communes. Un autre document vise à ne plus construire de parkings avec les buildings, partant du principe que la création de places de parking attire les automobilistes.

Echo:

En guise de conclusion,vous attendez-vous à une baisse significative des recettes communales l'an prochain?

Gaston Greiveldinger:

Nous nous attendons à une baisse de 10 à 15% de l'impôt commercial l'an prochain comme partout au Luxembourg, ce qui fait que nous devrons probablement réaliser des économies sur le budget ordinaire. Il faut savoir que nous avons emprunté 18 millions d'euros pour terminer l'école et la piscine, car les frais de construction de la piscine ont explosé à ± 37 millions. Fort heureusement, le succès est au rendez-vous et «Les Thermes» nous donnent entière satisfaction. Aujourd'hui, toutes nos infrastructures sont neuves: écoles, centre culturel, mairie, installations sportives, etc. Au-trement dit, hormis certaines infrastructures routières, nous n'avons plus de dépense extraordinaire au programme

Strassen
1, Place G.-D. Charlotte
L-8041 Strassen
B.P. 22 • L-8001 Strassen
Tél.: 310262-1
Fax: 310262-111
www.strassen.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange