Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Luxembourg - Chambre des métiers Imprimer Envoyer
Magazine Architecture & Bâtiment 2009-102

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg

La Chambre des Métiers du Luxembourg est une chambre professionnelle dont les principaux objectifs sont la représentation et la défense des intérêts de l'artisanat luxembourgeois.

En tant qu'organisme à base élective et à affiliation obligatoire, la Chambre des Métiers est le porte-parole institutionnel des quelque 5.000 Petites et Moyennes Entreprises (PME) artisanales qui occupent presque 70.000 personnes et qui représentent 10% du PIB, 16% du nombre d'entreprises, 20% de l'emploi total et 2% des investissements.

Les organes de la Chambre des Métiers.

L'organe suprême de la Chambre des Métiers est constitué par l'assemblée plénière composée de 22 membres élus qui représentent soit un métier ou un groupe de métiers.

C'est elle qui détermine les grandes lignes de la politique artisanale. Le comité de la Chambre des Métiers, élu par l'assemblée plénière, est composé d'un président, de deux vice-présidents et de six porte-parole représentant les sections suivantes:

- les métiers de l'alimentation;

- les métiers de la mode,de la santé,de l'hygiène;

- les métiers de la mécanique;

- les métiers de la construction - gros-oeuvre et parachèvement;

- les métiers de la construction - équipements techniques;

- les métiers divers.

Le comité assure la mise en oeuvre des tâches confiées à la Chambre des Métiers par la loi et celles lui déférées par l'assemblée plénière. La Chambre des Métiers, en tant qu'institution de droit public, jouit de l'autonomie financière. Les cotisations de ses membres constituent sa ressource financière principale.

Les missions et les services de la Chambre des Métiers.

En dehors de la fonction consultative consistant dans l'élaboration d'avis sur des projets de loi et de règlements grands-ducaux se rapportant principalement à l'artisanat et disposant du droit de soumettre au Gouvernement des propositions de loi, qui devra les transmettre à la Chambre des Députés, la Chambre des Métiers assure encore d'autres missions lui dévolues par la loi, notamment dans les domaines de la formation professionnelle initiale et continue. Par ailleurs, elle cherche à dégager les voies et les moyens de développement de l'artisanat et de son adaptation aux conditions nouvelles économiques et technologiques et à fournir assistance et conseil aux PME artisanales dans les domaines les plus divers.

- Le département "Contact entreprises" offre un conseil personnalisé et complet aux créateurs et aux repreneurs d'entreprises ainsi qu'aux personnes désireuses de céder leur entreprise.

- Le département "Formation" a pour mission la gestion des contrats d'apprentissage et l'organisation matérielle des examens de fin d'apprentissage; il organise les cours et les examens menant au brevet de maîtrise et il organise des conférences, des séminaires, des stages et des cours dans le cadre de la formation continue,aussi bien dans le domaine de la gestion de l'entreprise que dans celui de la technologie.

- Le département "Centre de Promotion et de Recherche" remplit, à côté de la réalisation d'études économiques et technologiques sur l'artisanat et les PME, une mission d'assistance et de conseil général, sectoriel et individuel dans les domaines touchant à la gestion de l'entreprise (financement, fiscalité,sécurité sociale, exportation,&), à l'innovation, au transfert de technologies et à l'écologie.

- Le "Service de Contrôle et de Réception du Bâtiment" (SCRB) assure le contrôle et la réception des installations de une formation générale scientifique, morale et sociale qui s'acquiert dans un lycée technique.

- Le „Service de Contrôle et de Réception du Bâtiment“ (SCRB) assure le contrôle et la réception des installations de chauffage à mazout,des installations de chauffage à gaz,des installations de climatisation et de réfrigération ainsi que des installations de collecte d'eau de pluie. Par ailleurs,il conseille quotidiennement les entreprises d'installations techniques et les utilisateurs et organise des cycles de formations pour les contrôleurs agréés.

L'artisanat luxembourgeois comprend plus de 150 métiers.

Par conséquent,ses activités sont multiples et diversifiées:

  • L'artisanat intervient dans la production de biens de consommation et dans la prestation de services pour le consommateur final.
  • L'artisanat agit en tant que sous-traitant de I'industrie, comme par exemple i'industrie sidérurgique et l'industrie automobile.
  • L'artisanat exerce une fonction complémentaire à celle de l'industrie en assurant le montage,la maintenance et la réparation de produits industriels.
  • L'artisanat est l'acteur principal dans le domaine du bâtiment et de l'habitat.
  • L'artisanat,à travers les métiers d'art, constitue un protagoniste important dans le domaine culturel.

Rechercher et développer de nouvelles voies pour s'adapter aux conditions économiques et technologiques.

Dans l'artisanat, la notion de l'«apprentissage tout au long de la vie» ou du «lifelong learning» se traduit par la formule suivante: formation initiale, brevet de maîtrise, formation continue.

Dans ce triptyque,

  • le certificat d'aptitude technique et professionnelle (CATP) constitue la formation de référence par laquelle commence la « carrière artisanat »;
  • le brevet de maîtrise constitue le facteur de structuration et de pérennisation de l'artisanat;
  • la formation continue constitue l'élément dynamique qui permet aux entreprises et à leurs collaborateurs de suivre l'évolution tant sur le plan technique que sur le plan du management.

Apprendre tout au long de sa vie pour se réaliser.

Les trois types de formations.

La formation menant au brevet de maîtrise dans l'artisanat comprend, à l'instar de l'apprentissage artisanal:

  • une formation en technologie et en pratique professionnelle qui s'acquiert à la fois sous forme de cours et en entreprise;
  • une formation en gestion et en pédagogie appliquée qui s'acquiert sous forme de cours.

Le brevet de maîtrise est une formation de type modulaire. Pour faciliter le choix des modules, un parcours-type s'étalant sur trois années a été établi par la Chambre des Métiers. Deux limites s'imposent aux candidats pour obtenir le brevet de maîtrise: réussir endéans six ans et ne pas avoir plus de trois échecs dans un même module. La réussite aux examens du brevet de maîtrise se solde par l'obtention du diplôme du brevet de maîtrise et du titre de maître dans le métier concerné.

Deux droits y sont directement rattachés: créer une entreprise et former des apprentis.

Les missions du service brevet de maîtrise sont entre autres:

  • promotion du brevet de maîtrise et conseil individuel aux candidats;
  • conception et organisation des cours préparatoires à l'examen du brevet de maîtrise;
  • organisation des examens ainsi que de la cérémonie de remise des diplômes de maîtrise et des diplômes de la promotion du travail.

Brevet de maîtrise formation initiale.

L'apprentissage dans l'artisanat est conçu comme un système de formation qui comprend:

  • une formation pratique en entreprise artisanale sous contrat d'apprentissage et sous la direction d'un patron-formateur;
  • une formation générale scientifique, morale et sociale qui s'acquiert dans un lycée technique.

Actuellement, l'apprentissage artisanal peut conduire à trois certificats:

  • le "Certificat d'aptitude technique et professionnelle" (CATP),
  • le "Certificat de capacité manuelle" (CCM)
  • et le "Certificat d'initiation technique et professionnelle" (CITP).

Il peut se faire soit sous le régime de l'«apprentissage jeunes», soit sous le régime de l'«apprentissage adultes».

Dans le contexte de l'apprentissage, les missions du service formation initiale sont entre autres:

  • Promotion de l'apprentissage et des métiers manuels;
  • Gestion des contrats d'apprentissage conclus entre l'entreprise formatrice et l'apprenti;
  • Organisation des examens de fin d'apprentissage et de la cérémonie de remise des certificats de fin d'apprentissage.

Toujours dans le cadre de l'apprentissage artisanal,la Chambre des Métiers, l'ancienne Chambre de Travail, actuellement la Chambre des Salariés, et le Ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle ont mis en place une structure spécifique, à savoir le service des conseillers à l'apprentissage dont le rôle est de conseiller les différents partenaires de l'apprentissage (apprentis et leurs parents, patrons formateurs) et de surveiller le bon déroulement de l'apprentissage pratique en entreprise.

La formation continue offerte par la Chambre des Métiers englobe:

  • des cours d'intérêt général proposés dans les domaines suivants: management de la qualité, ressources humaines, marketing et commercial, achats et logistique, droit, gestion comptable et financière, pour ne citer que ces domaines-là;
  • des cours de technologie dans les domaines de l'alimentation, de la mode-santé-hygiène, de la mécanique, de la construction et de l'habitat.

Les formations d'intérêt général sont en partie offertes sur une plateforme commune dans le cadre d'un partenariat qui rassemble la Chambre des Métiers, la Chambre de Commerce et l'Office Luxembourgeois pour l'Accroissement de la Productivité (OLAP). Les cours d'intérêt général sont ouverts à tous, tandis que les cours de technologie s'adressent aux seuls collaborateurs des entreprises affiliées à la Chambre des Métiers.

Les activités du "Service Formation Continue" sont entre autres:

  • Publication de brochures reprenant l'ensemble de l'offre de formation;
  • Réalisation de formations sur mesure: cycles de formation, formations sectorielles, formations en matière de nouvelles contraintes légales,etc;
  • Conseil en formation et en matière d'aides financières à la formation.

Créer sa propre entreprise

La création de sa propre entreprise ou la reprise d'une entreprise existante est un défi majeur qui nécessite une préparation adéquate et l'assistance de personnes compétentes dans différents domaines.

Pour réaliser son projet d'entreprise, le futur dirigeant est amené à prendre des décisions et à faire ses choix en fonction de considérations juridiques, fiscales et sociales, sans oublier ses propres ambitions et aspirations.

L'équipe multidisciplinaire de "Contact Entreprise" offre aux personnes tentées par l'indépendance une assistance et un conseil spécialisés dans la préparation de leur projet d'entreprise de même qu'une prise en charge des démarches administratives à accomplir auprès des différents ministères et administrations.

Ainsi,"Contact Entreprise" propose de prendre en charge les formalités suivantes:

  • demande de l'autorisation d'établissement de la nouvelle entreprise;
  • déclaration initiale auprès de l'Administration de l'Enregistrement et des Domaines;
  • inscription auprès de l'Administration des Contributions Directes;
  • inscription au Registre de Commerce et des Sociétés;
  • demande d'agrément auprès de l'Union des Caisses de Maladie;
  • affiliation à la Chambre des Métiers.

"Contact Entreprise" propose également d'accomplir pour le compte des entreprises souhaitant se développer et tentées par la conquête de nouveaux marchés les démarches administratives nécessaires en vue d'une prestation de services dans la Grande Région. Le département effectue par ailleurs les formalités administratives pour le compte d'entreprises artisanales établies dans d'autres pays de l'Union Européenne et souhaitant prester leurs services au Luxembourg.

Concernant la transmission d'entreprise, un thème primordial pour l'artisa-nat,"Contact Entreprise" a mis en place et gère la Bourse d'Entreprise, une plateforme pour les personnes à la recherche d'un successeur et pour celles intéressées à reprendre une entreprise existante.Les services offerts par la Bourse comportent la publication d'annonces anonymes, consultables sur le site www.bourse-entreprises.lu, la mise en contact entre des entreprises à céder et des repreneurs potentiels et une assistance personnalisée.

Par ailleurs, des cours et des formations pour les futurs chefs d'entreprise sont organisés régulièrement, tant dans le domaine technique que dans le management afin de les préparer au lancement de leur projet d'entreprise.

L'action de "Contact Entreprise" ne se limite pas au seul volet de la création d'une entreprise, mais offre un accompagnement tout au long de la vie de l'entreprise.En effet,une assistance est proposée au niveau juridique qui recouvre plus particulièrement les domaines du droit du travail, du droit commercial, du droit contractuel, du recouvrement des créances, du droit de la concurrence, du droit administratif et du droit d'établissement.

e département gère par ailleurs le rôle artisanal, dans lequel sont répertoriées toutes les entreprises autorisées à exercer une activité artisanale au Luxembourg. A côté de l'émission de la carte d'artisan, des documents administratifs tels que des attestations CE ou des certificats sont délivrés aux entreprises respectivement aux chefs d'entreprises qui en font la demande. Enfin, "Contact Entreprise" s'investit pleinement dans la promotion de l'esprit d'entreprise, que ce soit par des initiatives individuelles ou en partenariat avec d'autres instances publiques ou privées.

Le département "Centre de Promotion et de Recherche" a pour mission principale l'assistance et le conseil général, sectoriel et individuel dans les domaines touchant à la gestion et au développement de l'entreprise.

Il a comme autre mission la réalisation d'études économiques et technologiques sur l'artisanat et les PME, notamment l'analyse de l'environnement socio-économique dans lequel évoluent les PME artisanales.

Cette fonction s'articule surtout à travers des analyses et des prises de position sur des sujets d'actualité qui ont un impact direct sur les PME artisanales.

Les analyses et études permettent d'engager des initiatives proactives à différents niveaux: assistance-conseils spécialisés, formations, campagnes d'information, etc. Le "Centre de Promotion et de Recherche" (CPR) déploie et dispose de compétences spécifiques dans les domaines suivants: gestion financière de l'entreprise et aides à l'investissement. Le CPR fournit une assistance aux entreprises dans le cadre de leurs projets d'investissement, en cas de premier établissement ou de modernisation, respectivement d'extension des installations.

Ainsi, les PME artisanales sont conseillées dans la constitution de dossiers de financement à introduire auprès des bailleurs de fonds, dans l'établissement d'un plan de financement ou d'une demande en vue de l'octroi d'aides étatiques.

Sécurité sociale / Sécurité et santé sur le lieu de travail

Le CPR traite toutes les questions des différentes branches de la sécurité sociale, dont l'assurance maladie, l'assurance pension et l'assurance accident, tout comme le volet de la prévention en matière de sécurité et de santé sur le lieu de travail.

Fiscalité

Le CPR assure un conseil individualisé aux PME artisanales dans le domaine de la fiscalité indirecte (TVA) et de la fiscalité directe. Par ailleurs, le CPR veille à ce que les entreprises soient régulièrement informées des nouveautés introduites en matière fiscale.

Etudes et statistiques

Le CPR publie régulièrement des études et analyses sur des sujets d'actualité, en se référant aux intérêts des PME artisanales (p.ex. charges admi-nistratives,innovation dans les PME de l'artisanat, technologies de l'information, potentialités des marchés étrangers, compétitivité du secteur de la construction).

Il réalise les statistiques annuelles sur l'artisanat. Des enquêtes de conjoncture trimestrielles de l'artisanat sont réalisées afin de suivre l'évolution conjoncturelle et la situation de l'artisanat au Luxembourg.

Il est procédé régulièrement à des «études inter-entreprises (Betriebsvergleiche)» dans divers métiers,destinées à aider les entreprises concernées à procéder au calcul de leur prix de revient en tenant compte de la structure réelle de leurs coûts.

Le CPR est partenaire dans de nombreux projets d'analyse et d'études nationales et internationales, dont notamment les initiatives émanant du réseau ENSR («European Network for Socio-economic Research »).

Il coordonne par ailleurs les travaux et projets transnationaux engagés au niveau du "Conseil Interrégional des Chambres des Métiers Saar-Lor-Lux" (CICM).

Marchés publics

Le CPR conseille les entreprises sur l'application de la législation quant aux marchés et aux soumissions publiques. Il gère l' «observatoire des soumissions» qui a pour but de présenter une vue d'ensemble des soumissions publiques, selon différents critères d'analyse. Il procède aussi à la publication des informations de base en vue de l'adaptation des marchés publics aux fluctuations des salaires. Il réalise des révisions de prix sur la base de demandes individuelles d'entreprises.

Innovation et nouvelles technologies.

Le département sensibilise et conseille les entreprises artisanales en faveur d'une approche «innovation», tout en réalisant des mesures favorisant le transfert de technologies, en coopération avec Luxinnovation GIE.Il anime le «prix de l'innovation dans l'artisanat» qui encourage les stratégies de l'innovation dans les PME artisanales. D'autres domaines couverts concernent les nouvelles technologies, le commerce électronique, la sécurité informatique tout comme la protection de la propriété intellectuelle (domaine des marques, brevets et droits d'auteur). Environnement, efficience énergétique et construction

Le CPR réalise une assistance-conseil technique dans différents domaines, dont notamment l'efficience énergétique, et plus particulièrement dans le domaine des énergies renouvelables, l'environnement (con-seils en matière d'établissements classés), la prévention et la gestion des déchets, le domaine de la restauration et la conservation du patrimoine culturel, les zones d'activité et le vaste domaine du bâtiment et du parachèvement. Le CPR assure le secrétariat du CRTI-B (Centre de Ressources des Technologies de l'Innovation pour le Bâtiment), comme plateforme d'échange et de communication de tous les intervenants dans l'acte de construire et gère dans ce cadre le portail www.crti-b.lu.

Sécurité alimentaire et alimentation.

Le département informe et conseille les entreprises de l'alimentation dans le domaine des législations et applications de la sécurité alimentaire, dont notamment l'hygiène, l'étiquetage et la traçabilité des denrées alimentaires. Il assiste les entreprises dans la mise en place d'une approche orientée vers le respect de critères stricts en matière d'hygiène des denrées alimentaires et l'implémentation de stratégies durables (haccp), notamment par la diffusion de guides de bonnes pratiques. Affaires et marchés européens

Le Service Affaires et Marchés Européens a deux vocations. D'une part, l'accompagnement des entreprises nationales dans la conquête de nouveaux marchés par un conseil et une assistance aux PME dans les formalités administratives et autres démarches à l'étranger. D'autre part, il informe les PME sur la transposition des politiques européennes sur le marché national tout en sensibilisant et en alertant la Commission Européenne de l'impact de certaines réglementations sur les PME locales via le réseau «enterprise europe network (een)».

En effet, le réseau a été mis en place afin d'offrir aux PME européennes un service de proximité en matière d'information sur l'Union Européenne et de retour d'information des entreprises sur le fonctionnement du marché intérieur. Il fournit un soutien lors des différentes phases de l'internationalisation d'une entreprise ainsi qu'une assistance en matière de coopérations transfrontalières entre les entreprises.

En outre, il propose des services en faveur de l'innovation et du transfert de technologies et de connaissances ainsi qu'une assistance aux entreprises qui souhaitent participer au 7e programme-cadre communautaire en matière de recherche et de développement.

Le réseau «Enterprise Europe Network (EEN)» représente déjà plus de 500 membres à travers toute l'Europe, présents dans une quarantaine de pays, dont les Etats membres de l'Union Européenne et d'autres pays associés. Les partenaires luxembourgeois du réseau «Enterprise Europe Network» sont la Chambre des Métiers, la Chambre de Commerce et Luxinnovation.

Le Service de Contrôle et de Réception du Bâtiment (SCRB).

Le Service de Contrôle et de Réception du Bâtimen" (SCRB) créé en 1979 assure, avant leur mise en service, la réception

  • des installations de chauffage au gasoil;
  • des installations à gaz;
  • des installations de climatisation et de réfrigération ainsi que
  • des installations de collecte d'eau de pluie.

Pour ce faire, le SCRB dispose d'une application informatique qui permet aux installateurs de faire leur demande de réception par internet, il propose des tournées avec ses agents contrôleurs qui, lors des contrôles sur place, enregistrent les résultats de mesure, actualisent les informations dans les bases de données et remettent un procès-verbal de réception au client utilisateur.

Pour les utilisateurs, l'intérêt de ces réceptions réside manifestement dans la limitation des émissions pour les installations au gasoil et dans le contrôle des aspects de sécurité pour les installations à gaz.

Disposant de compétences pointues et d'une longue expérience dans le domaine des installations techniques, le SCRB conseille quotidiennement les entreprises d'installations techniques et les utilisateurs et les accompagne dans le solutionnement de leurs problèmes.

Finalement, le service organise annuellement plusieurs cycles de formation s'adressant aux «contrôleurs agréés» en leur dispensant une formation de base ou pour leur permettre une remise à niveau des connaissances dans un domaine en évolution permanente. Au Luxembourg, l'artisanat regroupe 162 métiers différents, dont 71 métiers principaux et 91 métiers secondaires.

L'exercice d'un métier principal présuppose la détention d'un brevet de maîtrise respectivement d'une équivalence au brevet de maîtrise. L'exercice d'un métier secondaire est dispensé de la possession d'un brevet de maîtrise, mais présuppose un CATP ou diplôme équivalent, respectivement un stage de trois ans dans la branche concernée ainsi que des connaissances en gestion d'entreprise.

Les métiers de l'artisanat sont répertoriés en six groupes, à savoir:

1) Les métiers de l'alimentation

  • boulanger-pâtissier pâtissier-chocolatier-confiseur-glacier fabricant de gaufres et de crêpes boucher-charcutier, boucher-charcutier chevalin, chevillard-abatteur de bestiaux, fabricant de salaisons,tripier,traiteur, meunier;

2) Les métiers de la mode, de la santé, de l'hygiène:

  • tailleur-couturier, retoucheur de vêtements, nettoyeur à sec, blanchisseur-repas-seur,
  • nettoyeur de tapis et de matelas, modiste-chapelier, fourreur,
  • bottier-cordonnier, cordonnier réparateur, maroquinier, horloger, bijoutier-orfèvre, opticien-optométriste, audio prothésiste, mécanicien dentiste mécanicien orthopédiste, bandagiste, orthopédiste-cordonnier, podologue, pédicure,
  • mécanicien de matériel médico-chirurgical, coiffeur, esthéticien,
  • manucure-confectionneur d'ongles artificiels;

3) Les métiers de la mécanique:

  • mécanicien en mécanique générale, armurier, affûteur d'outils, forgeron,
  • maréchal-ferrant, mécanicien de machines et de matériels industriels et de la construction, mécanicien-électronicien d'autos et de motos,
  • exploitant d'une station de service pour véhicules automoteurs, vulcanisateur,
  • monteur de pneus, mécanicien de cycles, recycleur de véhicules automoteurs, fabricant réparateur de radiateurs
  • d'autos et de motos, constructeur réparateur de carrosseries,
  • constructeur réparateur de bateaux, garnisseur d'autos et de motos-sellier, débosseleur-peintre de véhicules automoteurs, bobineur,
  • réparateur de jeux d'amusement et d'automates,
  • mécanicien de machines utilisées dans l'alimentation, mécanicien de machines à coudre et à tricoter, mécanicien de machines et de matériel agricoles et viticoles, chaudronnier,
  • galvaniseur, expert en automobiles, instructeur de conducteurs de véhicules automoteurs, loueur de taxis et de voitures de location, loueur d'ambulances;

4) Les métiers de la construction et de l'habitat:

  • entrepreneur de construction, entrepreneur de voirie et de pavage, confectionneur de chapes, entrepreneur de terrassement, d'excavation de terrains et de canalisation, entrepreneur d'asphaltage et de bitumage,
  • monteur d'échafaudages, poseur de jointements, ferrailleur pour béton armé, fumiste,
  • entrepreneur de forage et d'ancrage, entrepreneur paysagiste, entrepreneur d'isolations thermiques, acoustiques et d'étanchéité, installateur de chauffage sanitaire, installateur frigoriste électricien,
  • installateur d'enseignes lumineuses, recycleur d'équipements électriques et électroniques , menuisier-ébéniste, parqueteur,
  • poseur-monteur d'éléments préfabriqués,
  • fabricant d'emballages en bois et de palettes,
  • restaurateur de meubles meublants, poseur-monteur de fenêtres, de portes et de meubles préfabriqués, entrepreneur de pompes funèbres, constructeur de stands d'exposition, fabricant poseur de volets, de jalousies, de marquises et de stores, poseur de systèmes de protection solaire,
  • entrepreneur de constructions métalliques, fabricant poseur de bardages et de toitures métalliques, fabricant de panneaux de signalisation et de plaques d'immatriculation, entrepreneur de traitement de surfaces métalliques, poseur-monteur de fenêtres, de portes et de meubles préfabriqués, constructeur de fours, installateur d'ascenseurs,de monte-charges, d'escaliers mécaniques et de matériel de manutention couvreur-ferblantier, installateur de mesures de sécurité en altitude, ramoneur,
  • nettoyeur de toitures, charpentier, marbrier-tailleur de pierres, carreleur,
  • plafonneur-façadier, peintre-décorateur,
  • nettoyeur de bâtiments et de monuments,
  • vitrier-miroitier, constructeur-poseur de cheminées et de poêles en faïence,
  • tapissier-décorateur, confectionneur de rideaux Poseur de tapis, de planchers stratifiés et d'autres revêtements de sol en matière synthétique, étalagiste décorateur;

5) Les métiers de la communication, du multimédia et du spectacle:

  • électronicien d'installations et d'appareils audiovisuels, constructeur réparateur de réseaux de télédistribution, électronicien en bureautique et en informatique,
  • électronicien en communication et en informatique,
  • installateur de systèmes d'alarme et de sécurité,
  • imprimeur,opérateur médias, sérigraphe,
  • exploitant d'un atelier graphique, relieur, cartonnier,
  • maquettiste, photographe, exploitant d'un laboratoire de développement de films, opérateur d'images, opérateur de son,
  • fabricant réparateur d'instruments de musique,
  • accordeur d'instruments de musique, opérateur de lumière et d'éclairage, accessoiriste,
  • décorateur, sculpteur de théâtre, maquilleur

6) Les six métiers de l'art et métiers divers:

  • instructeur de natation,
  • tisserand, lissier,
  • brodeur,
  • fabricant d'ornements d'église,
  • souffleur de verre,
  • tailleur-graveur sur verre et cristal,
  • graveur,
  • repousseur sur métaux,
  • étameur,
  • fondeur d'art,fabricant d'articles de
  • fausse-bijouterie, fabricant de jouets
  • et d'objets de souvenirs,
  • constructeur de cadrans solaires,
  • cirier,
  • rempailleur-vannier,
  • fabricant de fleurs artificielles,
  • peintre laqueur sur bois,
  • encadreur,
  • potier-céramiste,
  • émailleur,
  • tricoteur,
  • ferronnier d'art, vitrier d'art,
  • sculpteur sur pierre,
  • relieur d'art, sculpteur-tourneur sur
  • bois,
  • mosaïste.

La liste des métiers est définie par le règlement grand-ducal du 4 février 2005 (Mémorial A N° 29 du 10 mars 2005).

Le centre de formation et de conférences.

La Chambre des Métiers,c'est aussi un lieu de rencontre et d'échange:

  • 14 salles entièrement équipées pour cours,séminaires, réunions ou conférences d'une capacité de six à 50 personnes;
  • équipement sur demande: TV/vidéo/projecteurs - infrastructure pour traduction simultanée de trois langues;
  • pour les expositions et réceptions, un espace multifonctionnel de 730 m2 aménageable par cloisons amovibles, une salle des fêtes, etc..

Pour toutes les informations supplémentaires et pour la réservation des salles:

Les personnes intéressées voudront s'adresser à la Chambre des Métiers.

Email: reservations.salles@cdm.lu

Pour tout contact supplémentaire:

Chambre des Métiers
2, circuit de la Foire Internationale,
L-1347 Luxembourg-Kirchberg,
BP 1604,L-1016 Luxembourg
tél.: 42 67 67 1 fax 42 67 87,
E-mail contact@cdm.lu
contacts individuels sur: www.cdm.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange