Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Walferdange - Entretien avec Guy Arendt, bourgmestre Imprimer Envoyer

Tags: Bourgmestre | Walferdange

Magazine Echo 2009-2

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

13-commune-walferdange

Commune de Walferdange Entretien avec Guy Arendt, bourgmestre Guy Arendt a 55 ans, il est avocat. Membre du conseil communal de Walferdange depuis 1992, échevin depuis 2000, il a été assermenté en tant que bourgmestre le 1er janvier 2003. Inscrit sur les listes du DP, il est candidat aux prochaines élections législatives.

Echo:

Que pensez-vous du cumul des fonctions de député et de maire?

Guy Arendt:

Ce qui est passionnant avec la politique communale, c'est que l'on vit en plein milieu des citoyens et que l'on voit le résultat de son travail sur le terrain. L'intérêt de cumuler une fonction communale et une fonction nationale est d'apporter son expérience locale au niveau national. Le revers de la médaille est un emploi du temps très chargé. Cela dit, à côté de ma charge communale, je reste inscrit au barreau et même si je ne plaide plus, je passe encore deux fois par jour à mon cabinet pour suivre les affaires courantes.

Echo:

Qu'est-ce que vous a apporté votre métier d'avocat dans l'exercice politique?

Guy Arendt:

Au-delà de l'aspect purement technique, je crois que le métier d'avocat m'a apporté une certaine sensibilité dans l'approche des gens, ainsi qu'une sensibilité sociale en général. En tant qu'avocat, on est par exemple souvent témoins de divorces et de situations dans lesquelles les familles souffrent. En tant que bourgmestre, on essaie ensuite d'atténuer cette souffrance grâce aux maisons relais et aux crèches, qui permettent au conjoint qui s'occupe des enfants de continuer à travailler. L'exercice de la plaidoirie peut aussi aider à connaître les gens, à anticiper certaines de leurs réactions ou positions. Le point commun entre le métier d'avocat et la fonction politique est le rapport envers l'autre.

Echo:

Quel bilan tireriez-vous après 6 ans en tant que bourgmestre?

Guy Arendt:

Etre bourgmestre est une fonction prenante mais passionnante. Ce n'est pas tou- jours évident car on ne peut pas contenter tout le monde. Le challenge est d'essayer de satisfaire au mieux les citoyens. Il est clair que lorsque l'on s'investit à fond, on est parfois déçu lorsque l'on n'atteint pas totalement les objectifs que l'on s'était fixé. C'est cependant très vite oublié les nombreuses fois où l'on atteint voire dépasse nos objectifs.

Echo:

Quel est le projet qui vous a apporté la plus grande satisfaction personnelle?

Guy Arendt:

Il est très difficile d'établir ainsi un classement! Je citerais deux projets. Le premier est la réalisation d'une nouvelle école à Bereldange, et le second est un projet bien moindre mais qui apporte une véritable plus-value à nos habitants en termes de qualité de vie: il s'agit d'un pont au dessus de l'Alzette qui relie un lotissement aux installations sportives et aux infrastructures communales. Ce qui me plaît dans ce pont est l'idée de rassembler, de permettre aux gens de mieux circuler et de les rapprocher les uns des autres.

Echo:

Y a-t-il d'autres projets que vous aimeriez citer?

Guy Arendt:

Il y a le Biergercenter que nous avons construit dans l'ancien bâtiment de la poste et qui est fort apprécié de nos citoyens. Nous sommes également en train de rénover la maison Dufaing, la plus ancienne construction de Walfer-dange, qui sera aménagée en salle de mariage et réception avec un petit espace d'exposition. Dernier projet que j'aimerais citer, la piscine qui sera agrandie via un syndicat intercommunal afin d'y adjoindre un espace wellness.

Echo:

Combien Walferdange compte-t-elle d'habitants?

Guy Arendt:

Notre commune compte 7.300 habitants, dont 47% de non luxembourgeois. Ce chiffre est à mettre en parallèle avec nos 706 hectares de superficie qui font de Walferdange la 2e commune la plus petite du pays.

Echo:

Avez-vous signé le pacte logement?

Guy Arendt:

Nous avons décidé de ne pas signer le pacte logement. Après avoir analysé notre développement des dernières années, nous avons constaté que notre accroissement démographique n'a que rarement atteint le seuil de 10% nécessaire au pacte. Notre petite superficie, et notre situation géographique «enclavée» entre deux communes fait que même en tenant compte des projets en cours et en préparation, jamais nous n'atteindrons l'évolution nécessaire au pacte logement.

Echo:

Quel est le plus grand problème à Walferdange?

Guy Arendt:

Le problème le plus important que nous avons est la circulation routière trop dense. Notre village est traversé par la RN7 et ce sont 26.000 voitures qui passent chaque jour sur cette route. Nous avions suggéré de construire une voie échappatoire qui partirait du Biergerkretz, ce qui désenclaverait la partie entre l'entrée de Walferdange et la montée de Bri-del, mais ce projet n'est pas prioritaire pour le ministère.

Echo:

Investissez-vous dans l'écologie à Walferdange?

Guy Arendt:

Nous avons signé l'alliance pour le climat Klimabündnis et avons lancé pour nos forêts des procédures de certification PEFC et FSC. Toutes nos nouvelles constructions répondent aux normes environnementales les plus strictes en matière d'isolation et d'émissions de gaz à effet de serre.

Echo:

Où en êtes-vous dans l'élaboration de votre PAG?

Guy Arendt:

Nous avons eu le vote provisoire du PAG en janvier et sommes en pleine consultation des réclamants. Je pense que le PAG passera au vote définitif d'ici les grandes vacances.

Echo:

Comment se passe la coalition à Walferdange?

Guy Arendt:

La coalition avec le LSAP se passe très bien. Je suis d'ailleurs heureux que notre budget ait été approuvé par tous les principaux courants politiques présents à Walferdange: CSV, LSAP et DP.

Echo:

Quel est, pour conclure, votre sentiment avant les élections législatives?

Guy Arendt:

Je suis relativement serein. Au DP, nous avons choisi de nouvelles voies et j'espère que les électeurs nous soutiendront afin que l'on puisse insuffler un nouveau vent dans la politique gouvernementale. Nous avons des idées fortes et réalisables et nous pensons que les électeurs se retrouveront dans nos idées et seront séduits par la compétence de nos candidats

Administration communale de Walferdange
B.P. 1 L-7201 WALFERDANGE
Tél.: 33 01 44-1 Fax: 33 30 60
Email: secretariat@walfer.lu
www.walferdange.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange