Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Mamer - Entretien avec Gilles Roth, député-maire Imprimer Envoyer

Tags: Bourgmestre | Député | Mamer

Magazine Echo 2009-2

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

08-commune-mamer

Je suis convaincu que les communes peuvent faire beaucoup pour amortir les effets de la crise

Echo:

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs?

Gilles Roth:

J'ai 41 ans, suis marié et père d'une fille de 9 ans. Juriste de formation, je suis inscrit sur les listes du CSV. Je suis bourgmestre depuis le premier janvier 2000 et membre du parlement depuis 2007. Je suis d'ailleurs à nouveau candidat aux élections législatives de 2009.

Echo:

Quels sont, au niveau de la Chambre, les projets qui vous tiennent particulièrement à cSur?

Gilles Roth:

Je citerais 3 projets qui me semblent particulièrement importants. Il y a d'abord un projet portant sur l'assistance judiciaire qui sera accordée à tout enfant qui en fait la demande, avec gratuité de l'avocat pour l'enfant. Il y a ensuite un projet relatif au harcèlement obsessionnel, autrement dit au fait de poursuivre quelqu'un contre son gré et de le harceler, qui sera érigé en infraction pénale. Et enfin il y a tous les moyens mis en chantier pour résoudre la crise financière. A ce niveau, je suis convaincu que les communes peuvent faire beaucoup, notamment pour donner du travail aux PME.

Echo:

Vous inscrivez-vous, en tant que bourgmestre de Mamer, dans cette démarche volontariste?

Gilles Roth:

Mamer n'a pas réduit d'un iota un programme d'investissement ambitieux, portant sur 18 millions d'euros en 2009.

Echo:

Sur quoi portent ces investissements?

Gilles Roth:

Il y a d'abord la finalisation du centre culturel, le dernier maillon du site «Kinneksbond», qui devrait être achevé d'ici juin 2010. Nous avons également débuté la construction d'un centre d'intervention des pompiers et de la protection civile pour un budget de 7 millions d'euros. Nous venons aussi de soumettre un projet de construction d'un nouveau complexe scolaire et sportif, incluant une maison relais à Capellen, pour un budget de 29 millions d'euros. Nous poursuivons enfin nos efforts pour renouveler les infrastructures souterraines. Ainsi, en 2010, tous les habitants de la commune devraient être raccordés au gaz. Ces projets souterrains sont, comme leur nom l'indique, invisibles, mais ils coutent très cher.

Echo:

Qu'en est-il du développement démographique de votre commune?

Gilles Roth:

Notre commune compte 7.300 habitants et continue de se développer. Nous avons par exemple un projet de lotissement portant sur 4,5 hectares, dont les travaux de terrassement viennent de commencer. Même si c'est un projet privé, 18 unités d'habitations seront construites par le Fonds du Logement. Ainsi, ce projet intègre le pacte logement. 160 unités d'habitation seront réalisées, ce qui représente quelques 500 habitants supplémentaires.

Echo:

Disposez-vous d'infrastructures, notamment scolaires, suffisantes?

Gilles Roth:

Nos écoles ont largement la capacité d'accueillir de nouveaux élèves. Le projet «Kinneks-bond» avait anticipé l'accroissement démographique, ce qui nous permet maintenant d'intégrer sans souci de nouveaux élèves. Nous venons d'ailleurs de débuter la construction d'un bâtiment scolaire additionnel pour le primaire. Ce bâtiment sera achevé en septembre 2010.

Echo:

Et en ce qui concerne les jeunes?

Gilles Roth:

Dans une première phase, nous avons installé fin avril une nouvelle maison des jeunes au complexe sportif à Mamer. Cette structure déménagera, les travaux de transformation une fois terminés, dans l'ancienne école Henri Trauffler. Cette maison des jeunes sera exploitée par Caritas, qui assure aussi l'exploitation de la maison relais.

Echo:

Mamer est-elle une commune vivante?

Gilles Roth:

Mamer est une commune vivante et agréable à vivre, notamment grâce à nos différents clubs et associations. Nous allons d'ailleurs rénover le hall sportif Nic Frantz, qui a été construit il y a 23 ans, afin que nos associations disposent d'une infrastructure moderne.

Echo:

Essayez-vous d'attirer des entreprises sur votre territoire?

Gilles Roth:

Il y a beaucoup de filiales de groupes bancaires qui désirent s'implanter route d'Arlon, ce que nous encourageons fortement. Nous aimerions également que le centre des P&T reste à Mamer.

Echo:

Comment voyez-vous l'avenir de Mamer d'un point de vue urbanistique?

Gilles Roth:

La revitalisation du centre de la localité de Mamer est un peu mon violon d'Ingres. Ainsi, l'ancienne école Jean Marx vient d'être démolie et on projette de construire à cet emplacement un bâtiment mixte avec une superette au rez-de-chaussée et des logements au dessus. Les sous-sols abriteront des parkings. Nous entendons faire réaliser ce projet par un promoteur privé. Un concours d'architecte restreint sera lancé sous peu. Dans un avenir plus proche, nous allons accroitre l'attractivité du parc naturel «Brill» en y aménageant des jeux pour les enfants. Il faut dire que ce «poumon vert» est devenu le lieu de rencontre favori des familles de la commune lorsqu'il fait beau.

Echo:

Quelques mots d'écologie?

Gilles Roth:

L'écologie est au cSur même de nos préoccupations. A titre d'exemple, nous avons un nouveau règlement communal qui vise à majorer les primes octroyées par l'Etat, ce tant pour les panneaux solaires et photovol-taïques que pour les systèmes de récupération des eaux de pluie ou l'achat de réfrigérateurs écologiques. A titre personnel, je regrette qu'il n'y ait pas plus de maisons passives qui se construisent.

Echo:

Quelques mots pour conclure?

Gilles Roth:

Notre ambition est de tout faire pour conserver un haut niveau de prestations et une très haute qualité de vie pour tous les habitants de Mamer. Je crois que Mamer est une commune où il fait vraiment bon vivre, et je tiens à souligner le rôle des clubs et associations dans ce domaine. Le dynamisme d'une commune ne dépend pas uniquement des élus, mais aus si de la bonne volonté de chaque habitant

Commune de Mamer
1, place de l'Indépendance L-8252 Mamer
B.P. 50 L-8201 Mamer
Tél: 31 00 31 1 Fax: 31 00 31 72
www.mamer.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange