Newcom s.a.r.l
Home
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Bertrange - Entretien avec Frank Colabianchi bourgmestre Imprimer Envoyer

Tags: Bertrange | Bourgmestre

Magazine Echo 2009-2

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

03-commune-bertrange

C'est dans la magnifique maison Schauwenburg que Frank Colabianchi nous a accueillis pour évoquer les grands projets en cours à Bertrange. En attendant que les travaux de la nouvelle mairie soient achevés, les services communaux ont été transférés pendant 2 ans dans ce château. Si la place manque, l'endroit reste magique.

Echo:

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs?

Frank Colabianchi:

J'ai 46 ans, je suis marié et père de deux fils. Je travaille dans l'enseignement depuis 1984 et suis membre de la direction du Lycée Classique de Diekirch, en tant que responsable pour les classes du régime préparatoire au bâtiment de Mersch. Je partage avec mes deux fils et mon épouse une passion pour le football.

Je suis entré au conseil communal de la ville de Bertrange en 1990, puis je suis devenu échevin suite aux élections de 1999. J'ai pris la succession de mon ami de longue date Paul Geimer en tant que bourgmestre en début d'année.

Echo:

Quelles sont vos premières impressions en tant que bourgmestre?

Frank Colabianchi:

C'est un travail passionnant. J'ai la chance de pouvoir compter sur une excellente équipe tant au niveau administratif que politique. A Bertrange, le DP a la majorité absolue depuis 1993. Je pense que la politique communale est très intéressante car en contact direct avec la population. Comme vous l'aurez remarqué, le changement de bourgmestre est ici un changement dans la continuité.

Echo:

Quelles sont les projets qui vous tiennent à cSur?

Frank Colabianchi:

Nous avons, dans la dernière période législative, mis en place une nouvelle infrastructure scolaire incluant une maison relais. J'ai d'ailleurs présidé la commission scolaire pendant 15 ans. Nous avions à l'époque décidé de ne pas opter pour une école centralisée, ce qui fait que chaque niveau scolaire a son propre bâtiment.

Echo:

La nouvelle piscine «Les Thermes» rencontre-t-eBe son public?

Frank Colabianchl:

Avec une moyenne de 1.100 visiteurs par jour depuis l'ouverture, c'est un véritable succès. Il fout dire que c'est un projet vraiment ambitieux et abouti.

Toujours dans le domaine des sports, nous avons rénové l'ancien hall sportif polyvalent. Actuellement nous rénovons le Centre Atert en agrandissant la salle sportive qui sera divisible en trois et pourra accueillir jusqu'à 1.500 spectateurs. Elle devrait être inaugurée début 2010. En même temps la salle des fêtes est 'relookée' afin de mieux accueillir les visiteurs. Des améliorations au stade de football sont également envisagées. Ainsi l'infrastructure sportive disponible sera de qualité et pourra répondre à tous les besoins.

Echo:

Combien d'habitants compte votre commune?

Frank Colabianchi:

Bertrange compte 6.500 habitants. Nous avons divers projets d'extension, notamment un lotissement social très écologique dessiné par Hermann Valentiny.

Echo:

Pouvez-vous nous parler des travaux autour de la nouvelle mairie?

Frank Colabianchi:

Nous sommes en plein agrandissement et modernisation de notre maison communale. En même temps, nous avons prévu d'aménager autour de la mairie une zone partagée dite zone «shared space» dans laquelle toute signalisation routière sera éliminée. Il n'y aura ni panneaux, ni feux et tout le monde aura les même droits, la vitesse y étant limitée à 20 km/h. Cette zone s'étendra de la rue de Marner (à peu près au niveau de larue de la Fontaine) jusque dans la rue de Luxembourg derrière l'église d'un côté et de l'autre côté jusque dans la rue de Leudelange (au niveau de la rue de Dippach). Tout autour de ce centre nous ferons une zone 30. Cette idée nous est venue suite à l'analyse d'une expérience menée à Drachten aux Pays-Bas. Le fait d'enlever tous les feux et panneaux de signalisation repose sur une théorie selon laquelle les conducteurs prêtent plus attention à leur environnement quand ils ne peuvent se baser sur des règles précises de circulation routière.

Auparavant, le centre-ville de Drachten connaissait une moyenne de huit accidents graves par an. Depuis que les panneaux ont été retirés en 2003, le taux est pratiquement tombé à zéro.Cela dit, nous devrons prendre le temps d'expliquer tout cela aux citoyens mais nous sommes persuadés que cette initiative vaut la peine car au niveau de la réglementation de la circulation les méthodes traditionnelles touchent à leurs limites et il faut innover. Ce seront des travaux de grande haleine. Dans le même temps, nous allons renaturer la Pétrusse, puis créer un mini parc. Les parkings actuels seront du coup décalés. Tout ceci contribuera à créer un nouveau centre-ville attractif sous le signe de la mobilité douce et de la qualité de vie.

Echo:

L'écologie semble vous tenir à cSur...

Frank Colabianchi:

Tout à fait. Bertrange a par exemple innové dans ce domaine avec la fondation du Sicona Ouest, syndicat Suvrant dans l'intérêt de la nature. C'est aussi le parti démocratique qui a lancé et réalisé l'idée du parc Helfent et nous avons initié une multitude de projets au niveau écologique. Tous les nouveaux bâtiments communaux répondent à des critères écologiques. Le lotissement social qui sera construit par Hermann Valentiny respectera également des normes écologiques strictes. Nous disposons par ailleurs d'une centrale de cogénération.

Echo:

Quelques mois pour conclure?

Frank Colabianchi:

Je conclurais sur l'excellente qualité de vie que nous avons à Bertrange. En fait, toutes nos décisions visent à maintenir voire à améliorer la qualité de vie dans la commune, en privilégiant la mobilité douce et en investissant dans la jeunesse et les écoles. Nous avons la chance d'avoir près de 600 enfants dans nos écoles. Bertrange est une commune plutôt jeune et dynamique, avec des associations actives qui participent grandement à la bonne ambiance qui règne dans notre commune

Administration Communale de Bertrange
Place de l'Eglise L-8056 Bertrange
Tél.: 26 312-1
Email: info® bertrange. lu
www.bertrange.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange