Newcom s.a.r.l
Home » 2012-5 » TRANSALLIANCE des solutions pour être plus proche de vos enjeux logistiques européens
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

TRANSALLIANCE des solutions pour être plus proche de vos enjeux logistiques européens Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-5

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Alexandre MICHEL:

TRANSALLIANCE est une entreprise familiale que je dirige en troisième génération. Opérateur européen reconnu dans les métiers du transport et de la logistique, nous employons environs 4.000 personnes en Europe. Notre flotte compte près de 3.200 véhicules moteurs auxquels il faut ajouter plus ou moins 1.000 sous-traitants référencés. Nous disposons de 700.000 mètres carrés d’entrepôts dans plusieurs pays : Grande Bretagne, France, Belgique, Espagne, Hongrie, Turquie et Luxembourg.

Au Grand-Duché, nous avons notre siège social et nous employons 250 personnes.

Pourriez-vous un peu revenir sur l’histoire de TRANSALLIANCE ?

Alexandre MICHEL:

TRANSALLIANCE a été fondé avant la guerre par mon grand-père, René Michel. Il a commencé avec 3 camions et 2 bus. Mon père, Philippe, a pris la relève en 1969. En 1989, il a vendu l’entreprise à un groupe financier tout en restant directeur. Comme la gestion financière du groupe ne nous convenait pas, j’ai racheté l’ensemble des parts de la société en 2000 et depuis, j’en assure la direction quotidienne.

Comment définiriez-vous votre métier ?

Alexandre MICHEL:

Nous sommes actifs dans la conception et la réalisation de solutions en logistique et transports dans le domaine terrestre au niveau européen. Notre offre dépasse largement le simple transport pour aller vers une solution globale pour le client. Exemple : une matière première arrive par cargo dans un grand port. On l’amène dans l’usine du client où elle sera transformée ; ensuite, on la récupère, on la stocke, on prépare les commandes, on la reconditionne et on l’emmène vers le client final. Pour faire simple, le client vient nous voir avec ses problèmes et on se charge d’organiser sa logistique, ses flux, afin qu’il bénéficie du meilleur rapport coût-fiabilité-délais possible.

Qui sont vos clients ?

Alexandre MICHEL:

Nous sommes susceptibles de transporter et d’entreposer toutes sortes de produits, tant pour l’industrie que la métallurgie ou l’agro-alimentaire. Il peut s’agir de chocolat, de fruits et légumes ou de moteurs de voitures. Notre grande force est d’avoir 700.000 m² d’entrepôts bien répartis en Europe, ce qui nous permet de proposer à nos clients des solutions sur mesure et d’équilibrer nos flux par des synergies.

Comment définiriez-vous le marché de la logistique et du transport ?

Alexandre MICHEL:

Le transport est un marché ultra concurrentiel dans lequel le facteur prix est déterminant. En nous positionnant en acteur global au niveau européen, nous pouvons jouer sur la qualité et proposer des services en adéquation avec les attentes de nos clients.

La logistique est-elle un secteur d’avenir pour le Luxembourg ?

Alexandre MICHEL:

Oui à condition de bien définir ce que l’on entend par logistique. Les terrains sont clairement trop chers pour faire ici du simple entreposage. Le pays est en revanche très intéressant pour un « global player » au niveau mondial, capable d’apporter une plus-value à l’entreposage et au transport.

En quoi ?

Alexandre MICHEL:

La volonté affichée du gouvernement de promouvoir la logistique est un grand avantage pour le secteur. Les infrastructures sont bonnes et le pays est très ouvert à l’international. De plus, on a l’avantage d’être proche des autorités. Exemple très simple, nous réfléchissons à nous implanter en Russie. Nous avons été mis en contact avec l’ambassade qui nous a apporté une véritable aide. Une telle proximité avec les autorités n’est possible que dans un «petit pays» comme le Luxembourg.

Quels sont en revanche les inconvénients du Luxembourg ?

Alexandre MICHEL:

En dehors des prix des terrains, il n’y a pas de réel inconvénient. Cela dit, le secteur de la logistique demande tout de même une main d’œuvre qualifiée. Si l’on veut que les emplois créés profitent aux résidents, il faudra davantage développer le volet Formation à nos métiers.

Quels sont les métiers liés à la logistique ?

Alexandre MICHEL:

Il s’agit de tous les métiers annexes à l’entreposage : la conception, la définition des flux, le design, le packaging, etc. Pour avoir une logistique à valeur ajoutée, il faut avoir une bonne gestion des flux et être capable de greffer toute une série de services complémentaires au stockage.

Qu’est-ce qui a changé avec la crise dans votre secteur d’activité ?

Alexandre MICHEL:

On a fortement ressenti la crise en 2008/2009 avec une baisse substantielle du chiffre d’affaires. Depuis, on est passé d’une gestion au mois à une gestion à la semaine voire à la journée. C’est un nouveau modèle auquel nous nous sommes bien adaptés. On travaille avec moins de stock et plus de réactivité.

Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Alexandre MICHEL:

Notre stratégie est de nous adapter aux besoins et de suivre notre clientèle. C’est pourquoi nous étudions la possibilité de nous installer en Russie et au Maroc. Nous avons aussi pris une participation dans Novatrans, une entreprise ferroviaire. Nous sommes ainsi actifs dans le transport multimodal terrestre au sens large : route, rail et fluvial. Nous utilisons également l’offre proposée par Lorry Rail entre Bettembourg et Le Boulou. Nous n’avons pas de mode de transport préféré, nous utilisons ce qui est le plus adapté au trajet et au client.

Quelques mots pour conclure ?

Alexandre MICHEL:

J’aimerais conclure par quelques mots sur notre entrepôt luxembourgeois. Nous disposons ici de 15.000 m² d’entreposage totalement divisibles, y compris en petites surfaces. Du coup, nous pouvons proposer de l’espace de stockage et tous les services associés à des sociétés luxembourgeoises de toutes tailles.

TRANSALLIANCE EUROPE SA

Zone Industrielle Riedgen (Eurohub Sud) L-3451 Dudelange Tél. : 51 22 32 142 Fax : 51 22 32 420

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange