Newcom s.a.r.l
Home » 2012-5 » Le gaz naturel: Pratique, Economique, Ecologique.
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Le gaz naturel: Pratique, Economique, Ecologique. Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-5

SUDGAZ S.A. est une entreprise de fourniture et de distribution de gaz naturel. Son activité principale est d’offrir à sa clientèle les avantages du gaz naturel pour le chauffage ainsi que pour les applications domestiques et industrielles.

Actuellement SUDGAZ compte plus de 35.000 clients à travers un réseau de conduites de gaz de plus de 1000 km alimenté par plus de 300 postes de détente.

D’hier…

L’usine à gaz de Esch/Alzette fut construite en 1899 par la maison KARL FRANCKE de Bremen, qui reçut en même temps la concession pour la fourniture de gaz à la ville. En 1905 la localité de Schifflange fut raccordée au réseau.

A l’époque, le gaz de ville était produit par une cokerie et utilisé pour l’éclairage public. Ce gaz n’avait rien à voir avec le gaz naturel. Son taux de CO était élevé et son pouvoir calorifique faible.

En 1906, la THUERINGER GASGESELLSCHAFT de Leipzig reprit les installations et par l’achat de l’usine à gaz d’Audun-le-Tiche en 1909, étendit le réseau jusqu’aux agglomérations d’Audun-le-Tiche, Russange et Aumetz.

En 1923, la ’’Compagnie Générale pour le Gaz et l’Electricité’’, société de droit luxembourgeois, racheta l’ensemble des installations, et en 1953 les six communes desservies par l’usine d’Esch, à savoir Esch/Alzette, Differdange, Pétange, Schifflange, Sanem et Bascharage, reprirent la société en acquérant la totalité des parts sociales des anciens actionnaires. Les parts furent réparties en fonction du nombre d’habitants de chaque commune.

En 1966 la production de gaz de ville était arrêtée à Esch et le gaz de ville fut dès lors importé de France.

C’est en 1970 que la décision fut prise d’introduire du gaz naturel au Luxembourg par la construction d’une conduite de raccordement de Namur à Athus. En 1972, l’approvisionnement en gaz de ville fut définitivement arrêté au profit du gaz naturel avec une vaste opération de conversion des appareils à gaz. Outre son pouvoir calorifique plus élevé, le gaz naturel ne contient pas de CO.

En 1975, la société fusionna avec le Syndicat intercommunal pour l’exploitation de l’usine à gaz de Kayl appartenant aux communes de Rumelange, Bettembourg et Kayl.

En 1989, la dénomination fût changée en SUDGAZ S.A..Au fil des années d’autres communes rejoindront l’actionnariat de la société, à savoir Mondercange en 1989, Roeser et Reckange/Mess en 1991, Dippach en 1993, Clemency en 1996 et Garnich en 1999, pour porter le nombre total de communes actionnaires à 15, puis à 14 depuis la fusion entre Bascharage et Clemency.

… à aujourd’hui

Sudgaz possède aujourd’hui un réseau moderne principalement en polyéthylène (PE) de plus de 1000 km de conduites. Pourquoi en polyéthylène ? La manipulation des conduites en polyéthylène est plus simple et plus sûre que celle des conduites en fonte et en acier. Le polyéthylène est un matériau incassable qui présente une durée de vie élevée.

Sécurité à tous les niveaux

La sécurité est le premier impératif lorsque l’on distribue du gaz. Sudgaz fait ainsi des efforts particuliers dans la prévention, comme p.ex. la surveillance de tous les travaux effectués au-dessus et aux abords des conduites de gaz, le renouvellement constant des conduites, des raccordements et des compteurs, la formation continue de soudeur PE pour ses propres équipes et équipes de sous-traitance, sans compter les contrôles très poussés de l’étanchéité du réseau.

Actuellement SUDGAZ compte plus de 35.000 clients à travers un réseau de conduites de gaz de plus de 1000 km alimenté par plus de 300 postes de détente.

L’objectif de SUDGAZ est de continuer à vendre le gaz naturel au meilleur prix et à assurer un service de qualité envers la clientèle.

Rencontre avec

Jean-Paul Wurth directeur et Jean-Marie Fey directeur adjoint

Quelles sont les nouveautés chez Sudgaz ?

Jean-Paul Wurth:

Dès janvier 2013 nous allons commercialiser du gaz naturel bio luxembourgeois, produit dans les trois centrales de production du pays.

Qu’est-ce le gaz naturel bio ?

Jean-Marie Fey:

Le biogaz est le produit de la fermentation (méthanisation) de matériau biogène (produits, déchets et résidus provenant de l’agriculture ; déchets industriels et municipaux). Ce biogaz, comme le gaz naturel, est constitué principalement de méthane. Avant de pouvoir être injecté dans le réseau de gaz naturel, le biogaz doit être traité, afin de correspondre à la qualité du gaz naturel. Le gaz ainsi produit est appelé gaz naturel bio ou biométhane

D’où provient le biométhane luxembourgeois?

Jean-Marie Fey:

Le gaz naturel bio commercialisé par SUDGAZ provient de 3 centrales de production luxemboureoises, qui injectent le biométhane dans le réseau de gaz naturel luxembourgeois.

Quelle quantité de biogaz commercialiserez-vous ?

Jean-Paul Wurt:

SUDGAZ a pu acquérir un tiers de la production luxembourgeoise jusqu’en 2014. Les quantités prévisionnelles sont de plus ou moins 13,5 millions de m3 en trois ans, dont 4,45 pour Sudgaz, soit 1% des 450 millions de m3 vendus sur cette période.

Du coup l’offre ne risque-t-elle pas d’être supérieure à la demande ?

Jean-Paul Wurth:

C’est bien possible. Cela dit, les prix du biogaz sont relativement plus élevés que ceux du gaz naturel traditionnel. Nous proposerons ainsi 4 produits, green 5 avec 5% de biométhane, green 25 avec 25% de biométhane, green 50 avec 50% de biométhane et green 100 avec uniquement du biométhane. Cette palette permettra à tous ceux qui le désirent de faire un geste pour l’environnement en fonction de leur budget. Si vraiment la demande devait être supérieure à l’offre, nous aurions la possibilité d’acheter du biométhane à l’étranger mais nous n’en sommes pas là pour l’instant.

Comment définiriez-vous votre philosophie d’entreprise ?

Jean-Paul Wurth:

Notre philosophie est de vendre du gaz naturel au meilleur prix à nos clients. Notre actionnariat étant composé exclusivement de 14 communes, nous n’avons pas vocation à engendrer des profits indécents, mais plutôt à assurer un service de première qualité au meilleur prix.

Dans quel état est votre réseau ?

Jean-Marie Fey:

Notre réseau est des plus modernes. Presque la totalité de nos conduites sont en PE, qui est un matériau résistant à la corrosion et à l’abrasion et se caractérisant par une bonne résistance chimique et mécanique.

De plus, nous renouvelons notre réseau presque partout où la poste ouvre pour poser la fibre optique. Notre philosophie est de changer les conduites tous les 30 ans. Là, comme c’est ouvert, on change des conduites de façon préventive.

Quelques mots pour conclure ?

Jean-Paul Wurth:

J’aimerais terminer sur un nouveau projet.

SUDGAZ s’est lancée dans la construction et l’exploitation de centrales de cogénération. Un projet est en train d’être finalisé avec la ville d’Esch/Alzette et un autre avec Pétange. Pour réaliser de tels projets, je suis heureux que de pouvoir compter sur un personnel stable et expérimenté, qui s’implique au jour le jour dans la vie de l’entreprise.

Le gaz naturel : le meilleur rapport performance / coût à l’heure actuelle

Le gaz naturel est une énergie

- pratique : le gaz naturel ne nécessite aucun stockage puisqu’il arrive directement chez le client par l’intermédiaire d’un réseau de conduites souterraines.

- confortable : le gaz naturel fournit une chaleur confortable et saine, une eau chaude à température constante, une température de cuisson contrôlable de manière   précise et bien d’autres applications fort appréciées.

- sûr : Le gaz naturel n’est pas toxique pour les hommes, les animaux, les sols et les eaux. Sa combustion ne dégage que du dioxyde de carbone et de la vapeur d’eau, tous les deux inoffensifs pour l’homme. Les conduites de gaz naturel sont enterrées et contrôlées régulièrement à l’aide d’appareils de détection de gaz.

- écologique : Le transport souterrain ne génère pas de trafic routier, avec toutes les gênes et pollutions qui en résultent. La combustion du gaz naturel est peu polluante et ne génère ni poussières, ni suie, ni métaux lourds. Les émissions de CO2 sont relativement faibles par rapport aux autres énergies fossiles.

- économique : Les technologies de condensation permettent des économies d’énergie avec des appareils peu encombrants pour le chauffage et la production d’eau chaude. Grâce à la combustion propre, l’entretien des appareils au gaz naturel est réduit au strict minimum. Aujourd’hui le prix du gaz naturel est inférieur à celui des autres énergies combustibles.

Le gaz naturel est le combustible fossile le plus propre et dont les réserves naturelles sont les plus abondantes, c’est donc une énergie d’avenir, ce qui ne veut pas dire qu’il faille le gaspiller.

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange