Newcom s.a.r.l
Home » 2012-5 » Commune de Niederanven Entretien avec Raymond Weydert
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Niederanven Entretien avec Raymond Weydert Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-5

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Où en est votre PAG ?

Situation idéale de Niederanven : un caractère rural juste à côté de l’aéroport et de la ville de Luxembourg. S’étendant sur une superficie de 41km², la commune de Niederanven compte environs 5.700 habitants répartis sur 9 localités : Staffelstein, Waldhof, Ernster, Hostert, Niederanven, Oberanven, Rameldange, Senningen et Senningerberg. Son bourgmestre, Raymond Weydert, nous a fait l’amitié de nous recevoir pour nous entretenir des projets en cours dans sa commune.

Raymond Weydert:

Notre PAG a été déposé en octobre 2009 au Ministère de l’Intérieur. En janvier 2010, il manquait l’incidence environnementale. Nous avons donc chargé un bureau spécialisé de mener cette étude et nous l’avons envoyé au Ministère de l’Environnement. En 2012, il nous a été répondu qu’il restait encore des points à analyser comme de nouveaux biotopes, des arbres solidaires, des haies à compenser... Du coup, nous avons demandé au bureau qui s’occupe du PAG de l’adapter à la loi modifiée de juillet 2011.

Le nouveau PAG comporte-t-il plus de places à bâtir ?

Raymond Weydert:

Nous n’avons pas besoin d’élargir notre PAG car il reste encore 75 hectares à bâtir dans celui de 1980. On pourrait ainsi porter notre population à 10.000 habitants.

Comment voyez-vous le développement de votre commune ?

Raymond Weydert:

Nous voulons une croissance harmonieuse et maitrisée. Il s’agit de ne pas grandir trop vite afin de préserver l’excellente qualité de vie qui règne ici.

Vos jeunes arrivent-ils encore à devenir propriétaires dans votre commune ?

Raymond Weydert:

Vu les tarifs prohibitifs des terrains constructibles, il est très difficile pour les jeunes de notre commune de devenir propriétaires. Nous ne baissons cependant pas les bras et avons décidé de prendre en main nous-mêmes la construction de maisons pour nos jeunes sur les terrains dont nous disposons. Ainsi, route de Trêves,  nous allons construire 4 maisons. Au Mielstrachen et à Senningen, nous allons à chaque fois construire deux maisons jumelées. Nous louerons ces maisons à des jeunes de la commune. Nous réfléchissons à mettre en place un système de location-vente dans lequel le capital locatif serait défalqué du prix de vente si les locataires désiraient, après un certain nombre d’années, devenir propriétaires de leur logement.

Avez-vous d’autres projets de logements subventionnés ?

Raymond Weydert:

Nous avons mis à la disposition de la SNHBM un terrain sous le Wakelter afin d’y construire des logements destinés à la vente.

Nous avons aussi voté une modification ponctuelle du PAG afin que le Fonds du Logement puisse construire des logements rue du Grunewald au Senningerberg.

La commune a également fait une modification ponctuelle du PAG à Hostert, sur le site de l’ancienne mairie. Cette dernière sera démolie afin de permettre la construction de logements sociaux. Nous ferons une zone rurale mixte, avec une résidence qui aura au rez-de-chaussée des locaux pour professions médicales ou petits commerces et au-dessus des appartements. A côté, nous construirons des maisons jumelées.

Voilà en ce qui concerne nos projets à court et moyen terme.

Vous avez donc aussi des projets de logements à long terme ?

Raymond Weydert:

Nous avons effectivement acheté une maison avec 123 ares dont la plupart sont situés dans notre périmètre de construction, route de Trêves à Niederanven, pour un montant de 1,7 millions d’euros. Nous avons également acheté une ancienne ferme rue Laach avec 88 ares, tous situés dans notre terrain constructible, pour 2 millions d’euros.

Le conseil communal devra encore se prononcer pour savoir si on construit nous-mêmes ou si on confie le chantier à un promoteur public.

Vous aurez donc un certain accroissement démographique dans les années à venir…

Raymond Weydert:

Avec tous ces projets, nous devrions construire environs 75 logements dans les 3 ou 4 ans. Cela correspond à un accroissement de 150 à 200 personnes. Nous espérons ainsi satisfaire la demande de nos jeunes qui veulent rester dans la commune et qui n’en ont pas les moyens.

Disposez-vous de suffisamment de place dans vos infrastructures scolaires et périscolaires ?

Raymond Weydert:

Nous n’avons pas de liste d’attente pour la maison relais mais elle est pleine. Nous allons donc en construire une nouvelle pour 400 enfants dont 40 en crèche. La maison relais actuelle sera rénovée en salles de classe.

En tout, nous avons environs 200 enfants qui vont à l’école européenne ou une autre école internationale et 375 à l’école de Niederanven.

Nous avons prévu d’agrandir l’ancienne école à Ernster afin d’avoir de l’espace pour une salle de réunion dédiée aux associations.

A Hostert, nous avons encore une ancienne école, de l’autre côté de l’ancienne mairie. Nous pensons la rénover et la transformer pour les associations locales.

Qu’en est-il de la mobilité dans votre commune ?

Raymond Weydert:

Il faut penser la mobilité au niveau communal, régional et national. Au niveau national, les Ponts& Chaussées et le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures aimeraient doubler la N1 au Senningerberg pour faire 4 voies en direction du Findel. Nous aimerions en profiter pour avoir des emprises et une voie de desserte sur notre territoire pour les bâtiments de bureau au site « Haferstück ».

Selons les plans du Ministère du développement durable et des infrastructures, le tram ira de Luxexpo du Kirchberg au Findel. Un park&ride est projeté sur notre territoire ainsi qu’une gare de bus et tram au Findel.

Au niveau régional, nous avons signé une convention avec le MDDI et les communes de Luxembourg, Contern, Sandweiler et Schuttrange (Air Région) pour mieux nous organiser autour de l’aéroport en ce qui concerne les zones d’activité économique, le logement, le tourisme, le transport et la mobilité.

Au niveau communal, nous faisons tout pour améliorer la mobilité douce et les transports en commun. Nous avons ainsi introduit le « Charly Bus » qui emmène nos habitants sur appel à travers la commune et jusqu’à l’aéroport pour seulement 1 euro par course. Nous aimerions étendre ce concept de bus sur appel à l’ensemble des communes de l’ « Air Région ». Ainsi, un habitant de Sandweiler pourra appeler le bus pour aller à la piscine ou au restaurant à Niederanven.

Quelques mots pour conclure ?

Raymond Weydert:

En développant des projets de logements subventionnés et en pensant la mobilité tant au niveau communal que régional, nous essayons de nous développer sous le signe de la qualité de vie. Nous voulons que cette qualité de vie profite à tout le monde, indépendamment de son âge, de son sexe ou de sa condition sociale.

Administration Communale

de Niederanven 18, rue d’Ernster L-6977 Oberanven B.P. 21 L-6905 Niederanven Tél : 34 11 34 - 1 Fax : 34 11 34 – 22

www.niederanven.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange