Newcom s.a.r.l
Home » 2012-5 » Un savoir-faire « made in Luxembourg » qui s’exporte dans le monde entier. Entretien avec Bogdan Serban
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Un savoir-faire « made in Luxembourg » qui s’exporte dans le monde entier. Entretien avec Bogdan Serban Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-5

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Echo 5-2012

Quel est votre produit phare ?

Bogdan Serban: L’un de nos produits phare est la Box4Water, une station de traitement des eaux usées complète et conteneurisée, permettant de traiter de 25.000 à 120.000 litres d’effluents par jour (125 à 600 équivalent-habitants). Cette station d’épuration décentralisée traite les eaux usées directement à leur source. Les caractéristiques de l’effluent en sortie du système répondent aux normes internationales les plus draconiennes pour le rejet direct en milieu naturel.

Qui sont vos clients ?

Bogdan Serban: Il s’agit de clients issus du milieu industriel qui doivent traiter de grandes quantités d’eaux usées dans des zones non reliées au réseau d’assainissement. Pour l’instant, nos clients sont principalement américains et canadiens. Dans ces pays, certains chantiers sont situés à 300 voire 500km de la station d’épuration la plus proche. Il fallait jusqu’à présent faire des allers-retours quotidiens en camion afin de traiter les eaux usées. Grace à notre station d’épuration mobile, les eaux résiduaires sont traitées directement sur place et l’eau rejetée est propre, sans odeur ni pollution. C’est la solution idéale pour tous les sites temporaires de travail (autoroutes, barrages, sites de forage, etc) et les communautés non reliées à des stations d’épuration.

Vos produits sont-ils adaptés aux stations d’épuration de nos villes ?

Bogdan Serban: Nos villes ne cessent de grandir, entrainant une saturation tant des réseaux que des stations d’épuration. Nous avons donc développé des solutions de prétraitement des eaux usées dédiées aux stations d’épuration. Il s’agit de modules réalisés sous forme de conteneurs standards embarquant un ExSep® de grande taille, réalisés en inox et contrôlables à distance. Ces modules permettent d’accroître la capacité des stations existantes, en allégeant le traitement biologique, souvent surchargé. De plus, il est possible de connecter autant de modules que nécessaire afin de s’adapter à la taille et aux besoins de la station d’épuration. Les boues primaires générées sont déshydratées sur place et contiennent de nombreux éléments à forte valeur énergétique, qui peuvent servir à la production de biogaz. Qu’apporte concrètement le système ExSep® à une station d’épuration existante ? Bogdan Serban: L’utilisation de notre technologie ExSep® comme solution de prétraitement permet d’augmenter la capacité de l’installation existante de 30 à 40%, et ce sans aides chimiques.

Pour quel coût ?

Bogdan Serban: Le coût d’investissement est nul pour les clients car nos modules leur sont loués et la facturation se fait en fonction du m³ de pollution traité. Non seulement nous garantissons un certain pourcentage de pollution éliminé, mais en plus nous ne faisons payer que ce qui est effectivement traité. Autrement dit, notre produit est une solution rentable pour le client. Vous dites que l’ ExSep® fonctionne sans substances chimiques, quel est le procédé utilisé ? Bogdan Serban: Notre système n’a rien de magique. Il se base « simplement » sur la gravité et la dynamique des fluides. Nous arrivons ainsi à séparer des solides jusqu’à 25 microns. Normalement les particules polluantes qui ont une taille inférieure à 100 microns ont un temps de sédimentation très long. Elles restent en suspension. Notre système agglomère les petites particules pour en former des plus grandes qui se sédimentent. Ces particules sédimentées sont collectées au fond du système pour être ensuite extraites. C’est un système très simple mais il fallait y penser !

Quand avez-vous intégré Epuramat ?

Bogdan Serban: J’ai rejoint Epuramat en juin 2010. Je viens du secteur de l’industrie automobile. J’ai du coup l’expérience des petites et moyennes séries. Lorsque je suis arrivé, il y avait 53 applications dans le catalogue Epuramat. Toutes demandaient à chaque commande un travail complet de R&D. J’ai choisi de me concentrer sur 2, puis 3 applications, afin de transformer un excellent concept en produit dédié à un marché. Le premier marché visé est celui du traitement de l’eau, le second celui du traitement de l’eau de forage, et le troisième, à venir, est la séparation du pétrole de l’eau. Aujourd’hui, la Box4Water connait un franc succès. Des modules ExSep® standardisés, de grande taille et containerisés seront commercialisés au premier semestre 2013 et nous lancerons ensuite des box destinées à séparer le pétrole de l’eau.

Le pétrole de l’eau ?

Bogdan Serban: Il faut savoir que lorsqu’on extrait du pétrole ou du gaz, on extrait en même temps de l’eau. Plus le puits est vieux, plus la proportion d’eau mélangée au pétrole est importante. Aujourd’hui, en moyenne, on obtient 95% d’eau pour 5% de pétrole extrait. Cette eau contient des hydrocarbures et ne peut être déversée ou réutilisée en l’état. Nous avons réalisé toute une série de tests pour séparer le pétrole de l’eau, qui se sont tous avérés concluants. Nous proposerons ainsi à moyen terme à nos clients un outil simple, sans aide chimique, sans toxicité, pour séparer le pétrole de l’eau. Une fois séparée, l’eau est suffisamment propre pour être réinjectée dans les puits, rejetée ou réutilisée sans risque (irrigation, eau de process). Notre module ExSep® standardisé et containerisé, quant à lui, sera bientôt décliné pour les stations d’épuration surchargées, l’extraction minière, avec toujours le même but, séparer les solides du liquide et purifier l’eau.

Quels sont, selon vous, les raisons du succès de vos produits ?

Bogdan Serban: Globalement, on peut dire qu’ils sont fiables, faciles d’utilisation, efficaces et surtout qu’ils offrent une solution complète aux clients sans aides chimiques et avec une faible consommation d’énergie. Tous nos produits sont transportables par camion ou par fret. La qualité de nos produits est pour nous primordiale et l’attention que nous portons aux détails est très appréciée par nos clients. Nos box sont entièrement réalisées en inox, ce qui leur permet de travailler dans les conditions les plus extrêmes. Toutes sont contrôlables à distance et disposent d’une double mécanique. Ainsi, en cas de panne, la deuxième mécanique prend le relais et le module continue de fonctionner. Tout a été pensé de manière à concevoir un produit de très haute qualité mais facile à utiliser et à transporter. Quelques mots pour conclure ? Bogdan Serban: Nous sommes une petite startup luxembourgeoise qui entend se développer, en proposant des produits de très haute qualité adaptés à des marchés spécialisés. Nous comptons aujourd’hui 15 employés et nous cherchons à recruter de nouveaux talents. Nous rechercherons ainsi sous peu des assembleurs, des ingénieurs, des designers et des spécialistes du traitement de l’eau.

Epuramat S.A.

Z.I. Rue des Chaux - L-5324 Contern Tel. : 35 70 72 - 1 - Fax : 35 70 72 - 70

www.epuramat.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange