Newcom s.a.r.l
Home » 2012-5 » Entretien avec Michel Schuetz director of Operations
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Entretien avec Michel Schuetz director of Operations Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-5

Comment sont faites les prévisions de croissance en industrie ?

Michel Schuetz: Il y a, d’une manière générale, 3 facteurs importants pour établir une prévision économique en entreprise. Le premier est la croissance du chiffre d’affaires. Le second est la marge et le troisième le cash-flow. Les trois sont d’égale importance.

Ensuite on regarde les indicateurs extérieurs.

Que disent les indicateurs extérieurs ?

Qui dit ralentissement de la croissance devrait dire baisse des prix des matières premières…

Michel Schuetz: C’était vrai avant mais ce n’est plus vrai aujourd’hui. Ainsi, le prix du pétrole est lié à la situation géopolitique et les pays producteurs ouvrent et ferment le robinet de façon à maintenir des prix élevés. Ensuite, le fait que les pays européens sortent au fur et à mesure du nucléaire entraine de facto une augmentation des prix de l’électricité et de l’énergie en général. Ajoutez à cela une forte demande des pays émergeants et vous comprendrez que les prix des matières premières ne sont pas près de baisser.

Autrement dit ?

Michel Schuetz: Autrement dit il y a de l’inflation malgré un marché en contraction, tant pour les matières premières, que les énergies et le pétrole. C’est du jamais vu ! En plus, dans une économie qui stagne, on se retrouve rapidement avec des surcapacités de production donc une pression forte sur les marges. Aucun indicateur n’est au vert pour 2013.

Alors qu’allez-vous faire ?

Michel Schuetz: Et bien il va falloir, pour garder un peu de marge, compenser l’inflation des salaires amenée par l’indexation automatique, les hausses des matières premières et de l’énergie. Certes il y a toujours des potentiels d’économies dans les processus d’amélioration continue. Mais les hausses sont trop rapides pour compenser avec le seul levier de l’amélioration continue.

Quelques mots pour conclure ?

Michel Schuetz: Avery Dennison est une entreprise dynamique qui a toujours su adopter les bons choix stratégiques. En ces temps difficiles nos choix ont plus d’importance que jamais car nos marges de manœuvre sont de plus en plus limitées.

Avery Dennison Luxembourg s.àr.l.

Z.I. du P.E.D. B.P. 38 L-4801 Rodange Tél : 50 46 50 1 Fax : 50 46 50 277

www.europe.fasson.com

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange