Newcom s.a.r.l
Home » 2012-4 » Commune de Roeser Entretien avec Tom Jungen
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Roeser Entretien avec Tom Jungen Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-4

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Elle n’est qu’à 8 km de la Ville de Luxembourg à laquelle elle est reliée par un réseau confortable de transport public.

Avec une superficie totale de 2.379 ha, elle se classe 2e en dimension parmi les 14 communes qui forment le canton d’Esch-sur-Alzette. Sa population s’élève aujourd’hui à environ 5.500 habitants.

Son bourgmestre, Tom Jungen, a accepté de nous recevoir pour nous parler du développement de sa commune.

Quel est la priorité de votre action en tant que bourgmestre ?

Tom Jungen: Depuis ma prise de fonction en 2008, nous avons, le collège échevinal et moi-même, donné la priorité à la construction de structures d’accueil pour les enfants. Il est aujourd’hui indispensable d’offrir à nos citoyens la possibilité faire cohabiter vie familiale et vie professionnelle.

Nous avons ainsi ouvert une deuxième maison relais à Berchem pour 100 enfants et allons inaugurer sous peu une nouvelle crèche d’une soixantaine de places.

Nous disposons aujourd’hui d’une offre complète en matière d’accueil des enfants. Cela dit, avec 240 inscrits, nous devrons à moyen terme penser à élargir notre offre.

Au niveau des écoles, nous tenons à rester proactifs et nous restons attentifs à l’évolution des naissances pour savoir quand engager la construction d’un deuxième centre scolaire pour Bivange et Berchem.

Pensez-vous que la nouvelle tarification fera baisser la pression sur les maisons relais ?

Tom Jungen: Je ne pense pas car la demande correspond à un véritable besoin : presque tous les parents travaillent à 2. Du coup, ils doivent faire garder leurs enfants même si les prix augmentent.

Connaissez-vous une forte progression démographique ?

Tom Jungen: Nous sommes passé de 3.000 habitants en 1980 à 5.500 aujourd’hui, ce qui correspond à un quasi doublement de la population en seulement 30 ans. Comme la demande continue à être forte, nous allons continuer à croître dans les années à venir.

Où en est à ce propos l’élaboration de votre nouveau PAG ?

Tom Jungen: Il était quasi achevé avant les élections mais a, comme partout, dû être remanié afin d’y intégrer les dernières dispositions du 28 juillet 2011. Il nous faut, à travers ce PAG, donner à nos jeunes la possibilité de construire ici et en même temps contrôler notre évolution de façon à ce qu’elle soit harmonieuse et réponde aux critères du Pacte Logement. Une fois notre PAG approuvé, nous aimerions créer des logements subventionnés avec l’un des deux promoteurs publics.

Avez-vous d’autres grands projets ?

Tom Jungen: L’un de nos grands projets est de relier Kockelscheuer et Bivange à la station d’épuration de Bivange. Si nous parvenons à résoudre un dernier litige, cela pourrait être fait d’ici 2014. Ensuite, nous aimerions que toute la commune soit reliée et STEP de Peppange d’ici 2015.

Comptez-vous encore accueillir de nouvelles entreprises sur votre territoire ?

Tom Jungen: Nous sommes toujours heureux d’accueillir de nouvelles entreprises sur notre territoire. Le projet Luxite, sur le site de l’ancienne poudrerie à Kockelscheuer, est aujourd’hui en bonne voie d’avancement et les travaux d’infrastructures commenceront sous peu. Nous espérons accueillir les premières entreprises d’ici 2014. Il s’agit d’un projet privé mais soutenu par le Ministère de l’Economie et la commune. Nous aimerions y faire s’implanter des industries actives dans la haute technologie, l’automobile, la plasturgie, les éco et biotechnologies. Nous entamons la première phase de ce projet qui en comptera 4.

Peut-on dire que Roser est une commune écologique ?

Tom Jungen: Roeser est une commune verte dans tous les sens du terme.

D’abord c’est une commune en pleine nature qui fait la part belle aux espaces verts.

Ensuite, nous intégrons les aspects d’écologie, d’utilisation rationnelle de l’énergie et de développement durable dans chacun de nos projets. Ainsi, nous utilisons l’énergie solaire pour la production électrique et d’eau chaude de nos bâtiments publics. Notre nouvelle crèche est conçue selon les standards « basse énergie » et elle utilise les techniques de géothermie et de panneaux solaires pour le chauffage et l’eau chaude. La production d’eau chaude de notre maison relais de Berchem, quant à elle, est entièrement assurée par les panneaux solaires.

Pour sensibiliser le grand public à l’écologie, nous avons lancé un concours avec Greenpeace et la commune de Junglinster afin de trouver des citoyens qui acceptent de réduire leur impact CO2 de 10% en un an. En moyenne, les participants au concours ont réduit leur impact CO2 de 13 %.

A très court terme, nous avons prévu de renouveler notre éclairage public en utilisant la technologie LED.

Il est important pour nous de continuer dans cette double voie : montrer l’exemple en tant qu’administration communale avec des projets écologiques et sensibiliser les citoyens au respect de l’environnement.

Et en ce qui concerne la mobilité douce ?

Tom Jungen: Qui dit écologie dit aussi mobilité douce ! A ce niveau, nous disposons de nombreuses pistes multifonctionnelles (piétons / vélos) qui relient chacun de nos villages à l’exception du maillon Peppange – Crauthem que nous prévoyons de réaliser sous peu.

Nous voulons aussi continuer à développer l’offre en transports publics et la sécurité des jeunes et introduisant un « late night bus » les weekends en plus du « night rider » existant.

Qu’en est-il de la vie associative à Roeser ?

Tom Jungen: Roeser est une commune jeune et dynamique qui compte une vie associative riche qui participe grandement à la qualité de vie de nos habitants. De grands évènements ont lieu ici chaque année comme le championnat hippique qui fête sa vingtième édition ou le « Rock a Filed », en collaboration avec l’Atelier, qui s’est pour la première fois tenu sur 2 jours. Ce genre d’initiative permet de faire connaitre Roeser et fait avancer le tourisme dans le Sud du pays. Roeser est d’ailleurs une commune fondatrice de l’office régional du tourisme et nous collaborons avec la communauté de Cattenom et des environs pour faire la promotion touristique du Sud du Luxembourg.

Quelques mots pour conclure ?

Tom Jungen: Roeser est une commune qui allie la qualité de vie d’un village aux commodités d’une petite ville. Il y a sur notre territoire tous les commerces dont on peut avoir besoin ainsi que des restaurants, des cafés… le tout à quelques minutes seulement de la capitale. Ajoutez à cela une offre complète de garde d’enfants et vous comprendrez pourquoi les gens aiment vivre à Roeser. L’ensemble de nos projets et initiatives vise à permettre à notre commune de se développer en conservant voir en améliorant encore l’excellente qualité de vie qui règne ici.

Administration communale

de Roeser 40, Grand-Rue L-3394 Roeser Tél.: 36 92 32 1 Fax : 36 92 32 219 Email : info@roeser.lu www.roeser.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange