Newcom s.a.r.l
Home » 2012-4 » Entretien avec Jean Orlando et Christine Schweich échevins
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Entretien avec Jean Orlando et Christine Schweich échevins Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2012-4

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Echo 4-2012

Jean Orlando et Christine Schweich, tous deux échevins, ont accepté de nous rencontrer pour une interview croisée.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Christine Schweich: Avocate de métier, je suis entrée en politique lors des dernières élections.

Jean Orlando: Marié et père de 2 enfants, je travaille à la Commission européenne. Le 23 juin 2001, je suis entré au conseil communal et le 1er janvier 2008 je suis devenu échevin. Christine Schweich et moi-même nous nous occupons respectivement des dossiers liés à la jeunesse et au troisième âge.

Commençons par parler de la jeunesse…

Christine Schweich: Je suis président de l’asbl « Jumo » qui gère la maison des jeunes. Nous avions dû fermer l’ancienne maison des jeunes pour différents problèmes et nous venons de la rouvrir en y intégrant le soutien scolaire afin de lui apporter une nouvelle dynamique positive.

N’est-ce pas difficile de garder les jeunes dans la commune en raison des prix des places à bâtir ?

Christine Schweich: Si, mais nous ne restons pas passifs face à ce phénomène. Ainsi, nous avons un projet portant sur 55 places à bâtir subventionnées que nous vendrons à un prix inférieur au prix du marché à des jeunes familles. Les terrains seront vendus avec plan et autorisation de construire et les propriétaires seront libres de choisir le constructeur.

A côté de ce projet, nous construisons actuellement 18 logements sociaux et 15 studios pour étudiants.

Et en ce qui concerne le troisième âge ?

Jean Orlando: Nous étudions un projet de résidence pour séniors. Elle sera dédiée aux personnes âgées autonomes désirant bénéficier de certains services qui facilitent la vie quotidienne. Il y aura 26 appartements de 60 à 90 m2, dont 7 avec 2 chambres.

Ce projet intègrera notre Club Senior « Am Duerf » qui permet à celles et à ceux qui le désirent de se retrouver ensemble pour participer à des activités et de manger ensemble tous les jours.

En ce qui concerne le projet du Centre Senior, nous proposerions ainsi une formule spécialement adaptée aux besoins des résidents incluant la location de l’appartement, les repas de midi avec la possibilité de profiter d’autres services comme p.ex. le nettoyage de l’appartement, un service de portier, etc.

Nous sommes actuellement en pourparlers avec des maisons de soins pour que nos résidents y aient ensuite un accès prioritaire lorsqu’ils se verraient confrontés à une éventuelle perte d’autonomie.

Ce genre de projet facilite la cohésion sociale…

Jean Orlando: Oui, la cohésion sociale est avant tout le « bien vivre ensemble ».

Christine Schweich: Nous avons la chance à Mondercange d’avoir de nombreuses associations plus dynamiques les unes que les autres et contribuant largement à la qualité de vie dans la commune.

Jean Orlando: Nous avons d’ailleurs créé un nouveau centre culturel à Bergem, géré par une asbl dont je suis président. Un poste de responsable culturel a été créé pour cette asbl qui coordonne toutes les manifestations culturelles de la commune.

Quelques mots pour conclure ?

Christine Schweich: Beaucoup de choses se passent à Mondercange. Ce n’est pas une ville-dortoir mais une ville vivante dans laquelle tout est fait pour que tout le monde se sente bien.

Nous avons par exemple une place couverte, la « Duerfplaz », qui accueille de nombreuses manifestations de tout genre. Pensez que pendant la coupe du monde du football, lors de chaque match, 500 à 1.000 personnes se sont rendues à la « Duerfplaz » pour assister aux matchs.

Jean Orlando: La cohésion sociale et le bien-vivre ensemble intergénérationnel font partie des principes qui sont à l’origine de bon nombre de nos projets. Cette politique permet d’offrir aux habitants de Mondercange une excellente qualité de vie.

Administration Communale

de Mondercange Rue Arthur Thinnes L-3919 Mondercange BP : 50 L-3901 Mondercange Tél. : 55 05 74 1 Fax : 57 21 66 www.mondercange.lu

Share this post

 
 
Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange