Domaine thermal de Mondorf-les-Bains, le bien-être depuis 1847 Entretien avec Pierre Plumer, Directeur général Imprimer
Magazine Echo 2012-1

Quelle est la particularité du domaine thermal de Mondorf-les-Bains ?

Pierre Plumer : La particularité de notre domaine thermal est de comporter d’un côté un volet médical dépendant de la CNS et de l’autre un volet purement commercial avec le Wellness, le fitness, le spa, et la partie hôtellerie-restauration. Cette situation assez exceptionnelle impose une gestion rigoureuse et une approche assez fine. Il faut savoir non seulement communiquer avec le monde médical mais aussi savoir se mettre à la place du client et lui apporter ce qu’il est en droit d’attendre d’un établissement comme le nôtre. 

 

 

Combien de curistes accueillez-vous par an ?

Pierre Plumer : Nous accueillons 5.000 à 5.200 curistes par an. La cure représente un gros tiers de notre activité. En tant qu’établissement thermal, nous sommes un établissement public géré selon le droit privé. Nous avons, de plus, des activités médicales comme le DBC, une rééducation active s’adressant aux patients souffrant de douleurs chroniques au niveau de la colonne vertébrale, de la nuque ou des épaules. Il s’agit d’un concept scandinave que l’on ne trouve que dans 125 centres dans le monde. Il s’agit d’une activité spécialisée qui nécessite une prescription médicale. Nous comptons en notre sein 25 kinésithérapeutes dont certains ont de plus un diplôme d’ostéopathie. 

Si aujourd’hui nos cures sont avant tout dédiées à la rhumatologie, nous avons prévu de développer tout un concept médical lié au traitement de l’obésité. Nous proposerons un traitement en ambulatoire afin que les gens puissent le suivre en dehors de leurs heures de travail. Il ne s’agira pas d’avoir beaucoup de patients car seuls les médecins et hôpitaux pourront prescrire l’une de ces cures contre l’obésité.

 

Votre hôtel est-il réservé aux curistes ?

Pierre Plumer : Pas du tout. Nous avons 2 hôtels pour un total de 137 chambres. Il s’agit d’hôtels de type 4 étoiles dont nous ne cessons d’élever le standard. Nous avons aussi 2 restaurants. D’un côté un restaurant gastronomique : De Jangeli, réputé pour ses accords mets vins avec Dominique Rizzi, l’une des meilleures sommelières au monde et de l’autre la brasserie Maus Kätti. 

Ces deux restaurants sont depuis l’automne 2011 tenus par Gilles Goess, qui a exercé ses talents dans des maisons aussi prestigieuses que le Royal Monceau à Paris ou le Ritz avant de s’en aller à Epernay, à La Briqueterie, pour y gagner sa première étoile au Guide Michelin en 2007. Il est aussi responsable pour les repas de banquets de l’Orangerie. Cette dernière est bien connue pour l’organisation de mariages et de banquets de qualité. La partie « bouche » de notre entreprise emploie environ 70 personnes.

 

Reste le volet Wellness et fitness…

Pierre Plumer : Piscine thermale, spa, sauna, hammam, solarium, soins du corps, fitness… Le domaine thermal est aujourd’hui un acteur majeur dans le monde du bien-être. Plus de 10.000 personnes viennent chaque année pour se détendre, se relaxer, se faire masser, recevoir l’un des nombreux soins du corps que nous proposons. 

 

Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?

Pierre Plumer : Nous sommes actuellement dans une période de transition. Apres avoir analysé notre situation, nous avons mis en place une véritable stratégie visant à développer une offre haut de gamme dans le domaine du bien-être, des soins, de l’hôtellerie et de la gastronomie. Notre point fort est la qualité de nos soins. Tous nos masseurs sont diplômés voire kinésithérapeutes. Nous pouvons proposer des prestations uniques à tous les niveaux et nous avons clairement l’intention d’accentuer ces avantages pour revenir à l’équilibre financier puis retrouver le chemin du bénéfice.

 

Mondorf Domaine Thermal

Avenue des Bains B.P. 52 - L-5601 Mondorf-les-Bains 
Tél. Standard : 23 666 - 1 - Email : domaine@mondorf.lu
www.mondorf.lu

Share this post