Les laboratoires d'analyses médicales peuvent désormais exercer en société Imprimer
Magazine Echo 2011-1

Les laboratoires d'analyses médicales peuvent désormais exercer en société

Le secteur privé des laboratoires d'analyses de biologie médicale constate avec satisfaction qu'après 3 ans de sensibilisation des milieux politiques, la Chambre des Députés a voté positivement dans sa séance du 26 janvier 2011 le projet de loi 6151 permettant l'exercice en société d'un laboratoire d'analyses médicales au Luxembourg conformément aux recommandations communautaires de la Commission Européenne.

Cette adaptation de la forme juridique d'exploitation en personne morale permettra au secteur privé des laboratoires de faire face à l'européanisation du marché et de se positionner face à des concurrents étrangers grâce à l'expertise et à la compétitivité des laboratoires d'analyses médicales luxembourgeois.

Les opportunités de développements vers les territoires de la Grande-Région et au niveau européen constituent autant d'opportunités en termes de croissance externe pour ce secteur à fort potentiel de développement économique pour le pays.

La mise en place de partenariats voire d'acquisitions de laboratoires étrangers permettra de développer à partir du Luxembourg un réseau paneuropéen de professionnels ayant la même vision de développement d'entreprise, de qualité de service et d'innovation tout en respectant l'identité locale propre à chaque intervenant.

L'impact pour le Luxembourg sera immédiat en matière de mutualisation des moyens et d'économies d'échelle réalisées de diversification d'activité grâce à une masse critique suffisante de création d'emplois grâce au volume d'activité généré d'export de pôle de compétences à destination de pays étrangers de recettes fiscales.

La FLLAM approuve également l'accent que le législateur met sur la responsabilité des laboratoires au niveau de la qualité des travaux réalisés lors des différentes phases d'un examen de biologie médicale, y inclus en cas de sous-traitance. Les critères de qualité mentionnés sont définitivement une bonne base pour garantir au patient la meilleure qualité de service possible. A ce titre, la FLLAM souligne l'importance de la mise en place au Luxembourg, à l'instar des pays voisins, d'une obligation d'accréditation des laboratoires luxembourgeois selon la norme européenne EN/ISO 15189 applicable au secteur de la biologie médicale, afin de garantir aux patients et aux médecins une continuité et une comparabilité standardisée de la qualité de chaque laboratoire.

C'est avec attention que la FLLAM prendra connaissance de la réponse ministérielle à la question parlementaire 1209 du 31 janvier 2011 qui clarifiera la position du Gouvernement relative aux démarches «qualité» des laboratoires luxembourgeois dans un environnement européen.

Dr Jean-Luc Dourson Président de la Fédération Luxembourgeoise des Laboratoires d'Analyses Médicales (FLLAM)

Share this post