Commune de Walferdange Entretien avec Guy Arendt bourgmestre Imprimer
Magazine Echo 2010-4

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

56-59

Walferdange est une commune située à la limite du territoire de la ville de Luxembourg. En pleine vallée de l'Alzette, elle est de part et d'autre dominée par des hauteurs boisées. La commune est traversée par la route nationale 7 et la ligne de chemin de fer qui relient le Nord du pays à la capitale. Walferdange compte environ 7.500 habitants dont plus de 48% d'étrangers venant de 82 nationalités différentes. Guy Arendt, avocat à la cour, occupe la fonction de bourgmestre de Walferdange depuis janvier 2003. Il a accepté de nous recevoir pour nous parler des projets en cours dans sa commune.

Echo: Où en êtes-vous dans l'élaboration de votre PAG?

Guy Arendt: Il vient d'être approuvé et c'est un grand soulagement. Nous sommes l'une des premières communes à avoir finalisé notre PAG et c'est un grand travail qui s'est ainsi achevé.

Echo: Disposez-vous de suffisamment d'infrastructures scolaires?

Guy Arendt: Nous terminons les travaux d'agrandissement du bâtiment de l'école de Walferdange. Il s'agit d'ajouter un étage au bâtiment existant. Nous avons construit des piliers autour de l'école pour y faire reposer l'étage supplémentaire. Cet étage comprendra une maison relais pour plus ou moins 150 jeunes avec restauration sur place. En tout, nous avons environ 550 élèves pour une capacité de 400 places en maison relais. En principe, cela devrait être suffisant pour répondre à nos besoins dans les années à venir.

Echo: Avez-vous d'autres projets?

Guy Arendt: Nous allons rénover l'intérieur de l'église. Nous avons découvert d'anciennes peintures sous la couche de peinture actuelle et nous allons les remettre à jour. Tout ceci sera réalisé sous la direction de l'administration des Sites et Monuments. Les travaux démarreront fin octobre et devraient s'achever d'ici fin avril.

Echo: Où en sont les travaux d'extension de la piscine?

Guy Arendt: Tout sera terminé fin novembre. Nous avons posé trois niveaux sur les deux niveaux existants et avons en même temps mis en conformité la structure existante. Le fitness, qui était à l'écart, sera dorénavant sur un étage illuminé et ouvert sur la nature. Un domaine Wellness a été créé et un niveau a été consacré aux massages avec une suite spa. Le dernier étage comprend une aire de repos et un espace dédié aux soins esthétiques, ainsi qu'un bassin d'eau salée avec musicothérapie et luminothérapie.

Echo: Dans quel état sont vos finances communales?

Guy Arendt: On ne sait pas encore quelle sera la dotation de l'Etat l'an prochain, mais avec les travaux actuels et les acquisitions d'immeubles qui nous ont paru indispensables pour le futur, nos .. finances sont bien entamées. Notre endettement reste cependant raisonnable, d'autant que toutes nos infrastructures sont neuves.

Echo: Quels sont les derniers investissements qui ont été réalisés?

Guy Arendt: Nous avons construit 3 écoles les 10 dernières années. Nous avons aussi acheté un immeuble pour y transférer le service technique, ainsi que 2 immeubles, dont l'un attenant au cimetière, qui pourra à moyen terme être agrandi. Nous avons enfin acheté deux bâtiments qui nous permettront de rendre plus sûr un croisement et nous étudions la possibilité de construire éventuellement des logements sociaux.

Echo: Que diriez-vous de la qualité de vie dans votre commune?

Guy Arendt: Elle est excellente. Nous avons plus ou moins 7.500 habitants et nous sommes très bien situés, juste à côté de la Ville. Le seul problème que nous ayons est la circulation. A ce propos, une étude est en cours pour contourner le passage à niveau en direction de Helmsange.

Echo: Quelques mots pour conclure?

Guy Arendt: Nous sommes fort actifs au niveau de la convention de l'Alzette qui regroupe les communes de Walferdange, Steinsel, Lorentzweiler, Lintgen et Mersch. Cette convention expirera à la fin de l'année, mais nous sommes en dialogue avec le Ministère pour la renouveler car le dialogue a été très constructif. Réaliser des synergies permet de mener à bien des projets dont nous ne viendrions pas à bout tout seuls. Nous avons aussi un projet commun avec Steinsel. Nous disposons d'une surface commune de plus ou moins 60 hectares et nous aimerions lancer une consultation rémunérée pour l'aménagement de ce territoire. A l'heure où les finances des communes se font moins abondantes, le fait de dialoguer avec les autres, de trouver des synergies, revêt une importance de plus en plus grande.

Share this post