Newcom s.a.r.l
Home » 2010-4 » Commune de Frisange Une commune en plein développement Entretien avec Claude Wiltzius bourgmestre
 

Newcom Editions

Architecture & Bâtiment - Newcom - Bascharage -Tél 23 65 01 75

Echo Magazine - Newcom s.a.r.l - Bascharage

Education

Eductation

Education au Luxembourg - Lisez le Magazine...

Energie

Energie

Energie-au-luxembourg - Lisez le Magazine...

Vieille Ville

Fonds de rénovation

Rénovations de la Vielle Ville - Lisez le Magazine...

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans

Differdange 100 ans d'architecture - Lisez le Magazine...

Commune de Frisange Une commune en plein développement Entretien avec Claude Wiltzius bourgmestre Imprimer Envoyer
Magazine Echo 2010-4

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

44-47

Claude Wiltzius est né en 1949. Il a passé sa vie professionnelle auprès des CFL jusqu'à sa retraite en 2005. Déjà avant il avait décidé de consacrer son temps libre au sein de la commune et aux autres, en s'engageant dans la politique communale. Il a été élu 2ème échevin en 1994, puis 1er échevin en 1998, et assume la fonction de bourgmestre de Frisange depuis 2006. Marié, père de 2 enfants et grand-père de 3 petits-enfants, il ne fait partie d'aucun parti politique.

Echo: Quelle évolution démographique a connu votre commune les dernières années?

Claude Wiltzius: Avec une population qui a doublé entre 1980 et aujourd'hui, on peut parler d'une véritable explosion démographique à Frisange ! A ce jour, notre commune compte environ 3.850 âmes et d'ici fin 2011 nous devrions dépasser les 4.000 habitants. Notre accroissement démographique repose sur un PAG qui date de 1976 et qui, vu sa qualité, est toujours d'actualité. D'un point de vue théorique, ce PAG nous permet de offre actuellement encore des réserves jusqu'à un maximum possible de 6.000 habitants. Cela dit, à l'époque, on construisait surtout des maisons uni familiales alors que maintenant, avec l'augmentation folle du prix des terrains à bâtir, on construit de plus en plus de résidences et de maisons en bandes, ce qui fait que l'on pourrait concrètement atteindre les 6.000 habitants dans les années à venir.

Echo: Disposez-vous d'infrastructures suffisantes pour assumer un tel accroissement?

Claude Wiltzius: Pour l'instant nos infrastructures communales sont à 95% neuves et suffisantes, que ce soit au niveau des canalisations, des routes, de l'antenne collective et des réseaux d'eaux potables et gaz. Selon nos estimations, notre population devrait d'ici 2011 s'élever à 4.000 habitants. A ce moment, la station d'épuration atteindra lentement ses limites. Au niveau des écoles, tout dépendra des futurs habitants, s'il s'agit ou non de familles avec enfants. A ce jour, notre commune compte +/- 450 enfants jusqu’à 12 ans, ce qui, par rapport à notre nombre total d'habitants, fait de nous l'une des communes les plus jeunes du pays. Nous disposons d'ailleurs d'une maison relais depuis 2007 qui fonctionne très bien. Depuis l'introduction du chèque service le nombre d'inscriptions a explosé et nous sommes obligés d'utiliser le centre polyvalent d'Aspelt afin d'accueillir tout le monde les lundis, mercredis et vendredis de 12.00 à 14.00hrs. Heureusement que notre cuisine nous permet de préparer jusqu'à 250 repas.

Echo: Votre développement est-il homogène?

Claude Wiltzius: Pas vraiment. Autant Aspelt et Frisange se sont bien développés, autant la population de Hellange est restée stable les dernières années. Les terrains à bâtir existent mais n'ont pas encore été débloqués. Notre vœu est que la population d'Hellange s'accroisse, d'ailleurs la procédure d'une modification ponctuelle est en cours afin de réaliser un lotissement.

Echo: Qu'en est-il du trafic routier dans votre commune?

Claude Wiltzius: Etant situé à côté de la frontière française et à proximité de routes très fréquentées, nous sommes quasi-étouffés par le trafic routier. Nous devons supporter une grande partie de la circulation transfrontalière et nous connaissons chaque jour de grands embouteillages, ce qui empêche même parfois les transports publics d'arriver à l'heure. Notre plus grand souhait serait que se résolvent enfin les problèmes concernant l'autoroute de la Sarre mais au niveau communal nous n'avons malheureusement aucune influence à ce niveau.

Echo: Avez-vous suffisamment d'entreprises à Frisange?

Claude Wiltzius: Notre commune compte diverses petites entreprises et commerces mais nous manquons malheureusement de terrains à proposer aux firmes désireuses de s'implanter à Frisange. Lors de la planification du futur PAG, nous sommes en discussions avec les autorités compétentes afin de créer une zone commerciale. Même s’il y a 8 stations essences sur notre territoire, cela n'influe pas vraiment sur les recettes communales car les sièges de ces stations ne se trouvent pas chez nous. Ceci fait que du point de vue financier, notre commune dépend à 80 % des recettes en provenance de l'Etat. (fonds communal de dotation financière et de l'impôt commercial).

Echo: Quels ont-été les projets les plus importants réalisés les dernières années?

Claude Wiltzius: Comme dit précédemment, nous avons beaucoup investit les dernières années dans nos infrastructures souterraines. Sinon, notre école primaire a été construite entre 1991 et 1994. Nous avons également rénové l'ancienne mairie, les églises de Frisange et Hellange, l'ancienne école à Aspelt, construit un logement pour les scouts à Frisange et une maison des jeunes à Aspelt ainsi qu'une crèche à Hellange. Nous venons également de trouver enfin un arrangement avec les Sites et Monuments pour commencer la réfection du château d'Aspelt. Nous allons prochainement construire à Frisange un grand hall omnisports. Ce chantier débutera courant 2011- Autres projets d'envergure: la construction d'une piscine scolaire intercommunale et la construction d'une station d'épuration. 2012. Ce projet vient d'être voté et son coût est estimé à 14 millions d'euros. J'aimerais enfin parler d'un projet qui me tient à cœur et qui vise à sécuriser le chemin des écoliers. Ce projet sécurise tous les parcours des enfants et se déroule en association avec les parents d'élèves, les enseignants et la police. Nous venons de réaliser avec le bureau Schroeder & Associés des zones 30 dans la commune, ainsi que des parkings résidents à Frisange.

Echo: Et en ce qui concerne les personnes âgées?

Claude Wiltzius: Pour prendre soin des personnes âgées, nous coopérons avec le club senior de la commune. Dans ce contexte nous avons mis à disposition une salle de réunion ainsi qu'un minibus. En ce qui concerne les personnes âgées mentalement handicapées, nous avons le domaine Schoumansbongert, géré par la fondation Kraizbierg. Ce site compte 56 personnes. Tous nos bâtiments publics sont accessibles aux personnes handicapées, ainsi que nos chaussées, trottoirs et passages pour piétons.

Echo: Avez-vous signé le pacte logement?

Claude Wiltzius: Nous l'avons signé et n'aurons aucun mal, vu notre développement, à répondre aux critères demandés.

Echo: Quelques mots pour conclure?

Claude Wiltzius: Nous venons de signer avec les communes de Dudelange, Bettembourg et Roeser comme partenaires une convention avec la Communauté de Communes de Cattenom et Environs. Cette signature nous permettra de discuter ensemble les problèmes transfrontaliers liés au trafic routier et aussi de réaliser des synergies, notamment en ce qui concerne le tourisme. Mon souhait le plus cher serait que les problèmes avec l'autoroute A13 se résolvent. Lorsque la voie d'accès à l'autoroute à Frisange en direction de Remich sera débloquée et que le chainon manquant à Hellange sera réalisé, nous aurons résolu un grand nombre de problèmes. Le parking Parc and ride vient d'être agrandi. Tout ceci est lié. J'aimerais aussi pouvoir résoudre le problème du prix des terrains à bâtir, pour que les jeunes gens n'aient plus besoin de s'endetter toute leur vie. Ceci dépasse largement le niveau communal mais j'espère que le nouveau PAG nous aidera à offrir à nos habitants actuels et futurs la meilleure qualité de vie possible

Share this post

 
 

Magazine Echo - Architecture & Bâtiment

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2012

News image

Dans son livre « Debout l’Europe » coécrit avec Guy Verhofstadt, ex-Premier ministre belge, Daniel Cohn-Bendit veut faire se lever les pro-européens aujourd’hui «...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 109 de l'année 2011

News image

L’immobilier est-il surévalué ? Reste-t-il un bon placement ? On serait à priori tenté de répondre oui et oui, ce qui peut paraître contradictoire....

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 110 de l'année 2011

News image

La crise grecque pourrait-elle influer les prix de l’immobilier au Luxembourg ? Autrement dit les taux d’intérêt des banques vont-ils monter ? Prenons l’hypothèse...

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2011

News image

Si la Grèce touchera la cinquième tranche de son prêt accordé en 2010 par l’UE et le FMI, sa situation n’est pour autant pas...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2011

News image

C’est en pensant aux vacances, au soleil, que je feuilletais une étude récente de Knight Frank sur les prix de l’immobilier de luxe à...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2011

News image

Nous voici le lendemain des élections du 9 octobre 2011. A l’heure où cet édito est écrit, les discussions de coalition n’ont pas encore...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2011

News image

L’euro cause de tous nos maux ? A l’heure où certains parient sur un démantèlement de la zone euro à court terme, il serait...

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2012

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2012

News image

S’il est un sujet plus complexe qu’il n’y parait, c’est bien celui de l’énergie. Il est aisé d’y faire des amalgames aussi fâcheux qu’erronés....

Magazine Echo Nr. 1 de l'année 2011

News image

Depuis plusieurs mois, la réforme qui fait parler est celle de la santé. Après la très médiatique grève des médecins, la mesure que tout...

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2010

News image

Nous voilà déjà en décembre, 2010 fait place à 2011 dans un contexte international mar- qué par de fortes incertitudes. Pas évident dans ces...

Magazine Echo Nr. 4 de l'année 2010

News image

Après la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la France, l’Allemagne, toute l’Europe occi- dentale ou presque, c’est la Grande Bretagne qui annonce son plan...

Magazine Echo Nr. 3 de l'année 2010

News image

Tout le monde est bien conscient que l'Etat doit réduire son train de vie, que les dépenses et les recettes doivent être équilibrées. La...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 107 de l'année 2010

News image

Lorsque l’on voit le nombre de chantiers en cours au Grand-Duché, on se dit que le secteur du bâtiment va bien et comme dit...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 106 de l'année 2010

News image

Avec un taux de vacance qui dépasse les 7%, l’immobilier de bureau luxem- bourgeois connaît une situation inédite. Ce chiffre est cependant à relativiser....

Magazine Echo Nr. 2 de l'année 2010

News image

A peine a-t-on accouché d'une solution pour sortir la Grèce de la crise que l'euro subissait une attaque en règle suite à une simple...

Magazine Echo Nr. 6 de l'année 2009

News image

Une année s'achève, une autre commence. C'est le moment des bilans et des résolutions. Le bilan 2009 n'est pas euphorique et 2010 s'annonce difficile....

Magazine Echo Nr. 5 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 103 de l'année 2009

News image

Herman Van Rompuy est le premier président permanent du Conseil Européen. Si les chefs d'état et de gouvernement de l'Union Européenne l'ont préféré à...

Magazine Architecture & Bâtiment Nr. 104 de l'année 2010

News image

Tout le monde est économiste.Dit comme ça, cette phrase peut paraître incongrue, voir stupide. D’aucun vous diront qu’ils ne s’intéressent ni à l’économie, ni...

Source Text © Newcom s.a.r.l - Bascharage +352 23 65 01 75   |   Publication Online - Site Administrator: Business Solutions 10, rue Emile Mark Differdange