Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch à Esch/Alzette Imprimer
Magazine Echo 2010-4

16-19

16-19

16-19

16-19

16-19

16-19

Un hôpital pour les patients

Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch à Esch/Alzette constitue au niveau de notre pays la plus vaste institution hospitalière; au fil des dernières années, il n'a cessé de prendre une envergure encore plus grande en raison de l'incorporation de l'Hôpital de la Ville de Dudelange et de l'Hôpital Princesse Marie-Astrid de Niederkorn. Nous nous sommes entretenus avec le Dr Michel NATHAN, directeur général du Centre Hospitalier Emile Mayrisch, sur le passé et essentiellement sur l'avenir de l'hôpital. Le Dr Michel NATHAN a acquis une très large expérience tant dans les soins médicaux comme médecin- spécialiste que, depuis 1995, date à laquelle il a repris les fonctions de directeur général de l'hôpital, comme responsable suprême du Centre Hospitalier Emile Mayrisch.

Historique du Centre Hospitalier Emile Mayrisch La création de l'Hôpital de la Ville d'Esch/Alzette, fruit d'une initiative commune de la Ville d'Esch/Alzette ainsi que des sociétés Arbed et Métallurgie des Terres Rouges, a été formalisée le 11 avril 1924 par la signature d'un contrat de société civile ayant eu pour objet la construction et l'exploitation d'un hôpital dans la métropole minière. Entreprise dès l'année 1925, la construction proprement dite de l'hôpital a été achevée au début de l'année 1930. L'inauguration officielle et la mise en service ont eu lieu le 15 mars 1930.

L'organisation de l'hôpital a été confiée à l'époque à la Congrégation des Soeurs de Sainte-Elisabeth. Conçu dès le début par ses fondateurs comme une oeuvre sociale sans but lucratif instituée dans l'intérêt général de la santé, l'Hôpital de la Ville d'Esch/Alzette s'est vu doter d'une nouvelle forme juridique par acte notarié du 21 avril 1955, à savoir celle de l'établissement d'utilité publique. Au fil des décennies, l'Hôpital de la Ville d'Esch/Alzette s'est développé en véritable cité hospitalière, alors qu'au bâtiment originaire „Dellhéicht“ se sont rajoutés progressivement d'autres immeubles dont le plus récent est le bâtiment „Héichuewen“ hébergeant entre autres la maternité et les différents services de la psychiatrie.

Quant au Centre Hospitalier Emile Mayrisch, il est né de deux processus de fusion consécutifs qu'a traversés l'Hôpital de la Ville d'Esch/Alzette, d'abord en 2004 avec l'Hôpital de la Ville de Dudelange et à partir du 1er janvier 2008 avec l'Hôpital Princesse Marie-Astrid de Niederkorn. Depuis le 1er juillet 2004, l'activité hospitalière de l'Hôpital de la Ville de Dudelange est exploitée par l'Hôpital de la Ville d'Esch/Alzette qui a pris la dénomination de Centre Hospitalier Emile Mayrisch tout en conservant son statut d'établissement d'utilité publique. Cette dénomination a été choisie suite à un concours organisé parmi les collaborateurs de l'hôptal. Ce choix ne représente guère un hasard, mais plutôt la reconnaissance des mérites d'une grande personnalité qui a émergé de la restructuration de la sidérurgie luxembourgeoise: „Emile Mayrisch considéré comme le père de l'industrie sidérurgique luxebourgeoise, un visionnaire qui avait une idée courageuse de ce que devait être une entreprise capable de générer de la valeur ajoutée dans le temps en façonnant progressivement tout autant son organisation intérieure que de prendre surtout un rôle d'innovateur dans la réunion des anciens concurrents.“ (Dr Michel Nathan) Sous l'impulsion d'Emile Mayrisch, la société Arbed est devenue un vaste groupement métallurgique international. Reconnais- sant dans l'ouvrier un collaborateur à l'entreprise commune, il a introduit des réformes sociales relevant d'une importance souvent nationale.

Suite à cette première fusion de deux structures hospitalières du sud du pays, une démarche de rapprochement entre l'Hôpital Princesse Marie-Astrid et le Centre Hospitalier Emile Mayrisch a débuté en 2005. Les travaux et les efforts réalisés par le Comité de pilotage chargé de la gestion du vaste projet ont mené le 12 mars 2007 à un accord de collaboration et par la suite à la signature officielle de la convention de fusion en date du 17 décembre 2007. La mise en commun des ressources disponibles aux trois établissements hospitaliers a permis de créer un centre médical de 640 lits avec 230 médecins agréés et près de 1800 salariés. Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch exploite aujourd'hui ses différents services médicaux et médico-techniques sur les sites d'Esch/Alzette, de Dudelange et de Niederkorn. C'est à ce titre qu'il est devenu au fil des années l'un des plus importants employeurs de la région sud du Luxembourg.

Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch suite à la fusion Selon le Dr Michel NATHAN, directeur général, depuis la fusion des trois centres hospitaliers d'Esch/Alzette, de Dudelange et de Niederkorn, le Centre Hospitalier Emile Mayrisch est devenu une grande organisation qui a su intégrer progressivement les collaborateurs des différents sites et a réussi à réunir leurs forces conceptuelles, une base fertile pour bâtir des idées innovatrices sur l'avenir.

Au cours des deux années passées, depuis l'insertion de l'Hôpital Princesse Marie-Astrid de Niederkorn, de nombreux projets innovateurs sont nés de la conjonction des esprits qui ont su se confronter dans un esprit conceptuel tout en respectant leurs différences. Au printemps de cette année 2010, la direction générale du Centre Hospitalier Emile Mayrisch a lancé une étude dont les conclusions sont attendues pour septembre 2010; y apparaîtront les options stratégiques qui s'ouvriront aux responsables pour les années à venir.

Selon le directeur général Michel Nathan, il s'agit autant de construire ce que sera l'hôpital de demain que d'anticiper sur une période de plusieurs années sur de nouvelles de collaborations et de conceptions hospitalières. Par ailleurs, „il s'agit aussi d'avoir conscience en permanence de ce que les patients attendent de nous, sans aucun doute prester des soins hautement qualitatifs et compétents dans un environnement adapté à cet effet.“

Un hôpital à la pointe du progrès

Au fil de près de 90 ans d'existence, le Centre Hospitalier Emile Mayrisch n'a cessé de se porter aux avant postes du progrès, notamment dans les domaines médical et technique, sans même évoquer les nombreuses extensions architecturales. Et à nouveau, de nouvelles installations et des équipements modernes se trouvent en voie de réalisation. Ainsi, fin 2010, le Centre Hospitalier Emile Mayrisch disposera comme premier hôpital au Grand-Duché de Luxembourg d'une installation de radio-thérapie par implantation pour le traitement de la prostate. Il sera doté également d'un nouveau bloc opératoire, d'une entrée principale présentant une plus grande facilité pour les visiteurs, d'un nouveau service d'urgence, d'un dédoublement des installations de radiothérapie au Centre François Baclesse, d'une nouvelle polyclinique ainsi que d'importantes transformations et améliorations dans les services de l'endoscopie, de l'urologie, de la gastroentérologie et de la pneumologie. Alors que l'Etat contribue pour 80 pourcents aux améliorations envisagées, la Caisse Nationale de Santé reprendra à sa charge les 20 pourcents restants. Une question d'organisation Et le Dr Michel Nathan d'ajouter que le fonctionnement optimal d'une clinique comme le Centre Hospitalier Emile Mayrisch est essentiellement une question d'organisation. En effet, le fait que plus de 30.000 patients désirent être traités par an constitue un défi continuel pour toute l'équipe à tous les niveaux: médecins, infirmiers, aides-soignants, mais aussi administration, facturation, technique, cuisine et hygiène. Selon le Dr Michel Nathan, au niveau des hôpitaux, il n'y a pas de gestion sans problèmes, l'organisation étant très complexe et ne pouvant être planifiée à l'avance; en effet, le service d'urgence 24 heures sur 24 pose continuellement des imprévus et chaque patient présentant en fait un cas isolé, spécifique, voire unique. Quant au nombre de réclamations présentées par des patients non ou peu satisfaits, il est plutôt minime au vu de la proportion des cas médicaux traités. En vue de répondre aux attentes continuellement changeantes, le personnel du Centre Hospitalier Emile Mayrisch prend part à une formation continue qui se chiffre à au moins 40 heures par personne et par an. Une coopération internationale

Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch d'Esch/Alzette assure une large coopération avec bien des institutions médicales à l'étranger. Ainsi, essentiellement dans le domaine de la chirurgie, il collabore avec des hôpitaux à Strasbourg, à Homburg et à Bruxelles.

La gestion du Centre Hospitalier Emile Mayrisch

Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch d'Esch/Alzette est géré par une Commission Administrative où siègent quatre représentants de la Ville d'Esch/Alzette, deux représentants de la Ville de Dudelange, quatre représentants d'Arcelor/Mittal, un représentant du gouvernement désigné par le Ministre de la Santé, un représentant de la Ville de Differ dange, un représentant de la commune de Pétange et un représentant de la commune de Bascharage.

La Commission Administrative se compose comme suit:

• présidente: Lydia Mutsch;

• 1er vice-président: Dr Fernand Metzler;

• 2e vice-président: Alex Bodry;

• représentant de la Ville de Dudelange: Alain Becker;

• représentant d'Arcelor/Mittal: Marc Fox;

• représentante du gouvernement: Léa Hemmer-Nies;

• représentant de la Ville d'Esch/Alzette: Jean Huss;

• représentant d'Arcelor/Mittal: Dr Marc Jacoby;

• représentant de la Ville de Differdange: Claude Meisch;

• représentant de la commune de Pétange: Pierre Mellina;

• représentant d'Arcelor/Mittal: Patrick Seyler;

• représentant de la Ville d'Esch/Alzette: Jean Tonnar;

• représentant de la commune de Bascharage: Michel Wolter;

• représentant de la Ville d'Esch/Alzette: André Zwally.

La Commission Administrative est l'organisme gestionnaire du Centre Hospitalier Emile Mayrisch. Elle est investie des pouvoirs les plus étendus pour la gestion et l'exploitation du Centre Hospitalier. Elle est l'organe suprême de décision et peut déléguer son pouvoir en tout ou en partie à la direction de l'établissement. Quant à la direction du Centre Hospitalier Emile Mayrisch, elle se compose comme suit:

- directeur général: Dr Michel Nathan;

- directeur médical: Dr Claude Birgen;

- directeur des finances: Joseph Bohnert;

- directeur des soins: Serge Haag;

- directeur technique: Henri Hinterscheid;

- directeur des ressources humaines: Luc Gindt.

Share this post